AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Tata Samedi [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tata Samedi
Bogari du forum
avatar

Membre : Coffee
Messages : 18
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2017

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Austrið
Héritage: Sorcellerie vaudou
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t58-presentation-de-tata-samedi-termine#437

MessageSujet: Présentation de Tata Samedi [terminé]   Mer 8 Fév - 21:05


Fiche de présentation du Voyageur


AVATAR :



Identité
Prénom : Il la lui a été retiré et elle ne pourra jamais plus s'en servir. 
Nom : Comme pour son prénom, Samedi n'a plus que son titre, son vrai nom étant désormais une malédiction. 
Surnom : Tata Samedi  
Âge : 26 ans
Métier : Chaman/Sorcière Vaudou
Svæði d'origine : Techniquement elle est née dans l'Austrið mais son peuple vient de loin, loin dans les contrées mystérieuses au sud du Malroyaume.
Héritage : L'antique sorcellerie vaudou

Votre avatar ? : C'est moi qui ai fais le dessin, c'est une refonte de Xula, la Voodoo Queen du comics Zombie Tramp



Description physique
Yeux : Bruns très sombres.
Cheveux : Noir charbonneux, longs  et lachés, très courts sur les côtés.
Taille : 1m80 environ.
Poids : On ne demande pas son poids à une dame voyons.
Particularité : Un crâne est peint sur le visage de Samedi, c'est une marque rituelle symbolisant son affiliation à Legba, le gardien de la porte à la croisée des mondes des vivants et des morts ; cette marque est permanente, elle est faite de cendres incrustées dans la peau elle-même. Samedi possède aussi un tatouage sur l'épaule gauche représentant une spirale, symbole de l'éternel cycle de la Vie et de la Mort, et quelques cicatrices un peu partout sur le corps, rappels de combats passés.
Tenue vestimentaire : Pour ce qui est des vêtements, Samedi porte généralement une tunique de lin noire, sans manches, lui arrivant aux genoux où d'épaisses bottes de peau sombres prennent le relais pour lui protéger les jambes, toujours accompagnée de plusieurs ceintures de cuir auxquelles sont accrochées de petites sacoches contenant toutes sortes d'objets. En fonction des situations et des envies, elle s'orne de divers bracelets, colliers et boucles d'oreilles confectionnés par ses soins avec de la paille, du cuir, des plumes, des os et des dents d'animaux ou de fées. Mais le bijou qui ne la quitte jamais est le collier en mâchoire de fée qu'elle garde toujours avec elle(comment elle à obtenu cette relique, ça c'est une autre histoire. Elle la garde pour se remémorer de son premier affrontement avec une fée qu'elle a dû affronter à mains nues et où elle a gagné de justesse). Et aussi, car le climat de la Skania n'est pas des plus amicaux et que le froid ne pardonne pas en général, Samedi emporte toujours avec elle un épais manteau de fourrure sombre.
Dans la besace : Samedi, en bonne chaman qu'elle est, se balade toujours avec une grosse besace pleine de potions, onguents et herbes séchées en tout genres, de bandages et de matériel de premiers soins - on ne sait jamais quand un pépin peut survenir. Aussi, car elle demeure aussi une sorcière vaudou, elle emporte toujours avec elle divers bijoux, gris-gris et artefacts dont elles seule connaît les véritables utilités. Bien sûr, car la route est souvent dangereuse, elle possède pour se défendre plusieurs couteaux de chasse accrochés à ses ceintures ainsi qu'un bâton de marche en bois d'hêtre noueux, ornementé de plumes de diverses couleurs et de dents de bêtes sauvages et de fées ; ce n'est pas une arme redoutable - ni une arme à proprement parler - mais un coup bien placé peut faire très mal.



Description psychologique
Son caractère : Samedi est une vrai tête brûlée, quand elle se décide de faire quelque chose il n'y a pas moyen de lui faire changer d'avis. "Têtue comme une mule" serait une expression qui la décrirait bien mais gare à l'inconscient qui le lui dirait en face, il se retrouverait très vite avec des dents en moins et diverses fractures avant de se rendre compte des conséquences de ses actions. Pour autant, Samedi n'est pas quelqu'un de méchant ou même le genre de personne qui garde des rancœurs bien longtemps, mais il ne faut pas trop la chercher sous peine de découvrir un penchant plutôt... violent de sa personnalité. Mais au fond, une fois qu'on la connait un peu mieux, Samedi se révèle être une jeune femme très sympathique, souriante, blagueuse et généreuse - enfin, elle ne fais rien gratuitement mais l'idée est là.
Ses qualités et défauts : Pour la définir brièvement en une liste de qualités et de défauts, Samedi est une personne téméraire, accro au danger, colérique mais aussi amicale et relativement sociale - enfin temps qu'on ne l'embête pas trop.
Ce qui est le plus important pour elle : Suivant une philosophie de vie au jour le jour et d'hédonisme, l'important dans la vie de Samedi est simple d'apprécier chaque journée et de s'amuser un maximum. Ca et faire taire la voix de Legba dans sa tête qui l'embête de temps à autres.
Sa plus grande peur : Se serait de passer l'éternité à errer dans les Limbes à cause de la malédiction, à cheval entre le monde des vivants et celui des morts, jusqu'à n'être plus qu'une âme creuse et tourmentée n'étant plus qu'une masse informe de souffrance à l'état pur.
Son objectif, son but dans la vie : Samedi n'a pas spécialement de plan dans sa vie, elle vit, tout simplement, et du mieux qu'elle puisse. Elle a tout de même un objectif à long terme, celui de briser la malédiction de Legba et de récupérer son âme.


Histoire & expérience
Son histoire : Quelque part dans les plaines bordants les denses forêts de l'Austrið, au pieds des montagnes dans le creux de petites collines où poussent de rares arbres tordus et noueux, un groupe de pèlerins avance l'air maussade. Tous ont abandonnés leurs foyers, plus loin dans les forêts, à cause du Souffle de Hel et des abominations qu'il amène avec lui. Tous fuient vers le sud dans l'espoir d'échapper aux morts et aux fées qui hantent désormais la région, espérant que, là-bas, ils seront enfin tranquilles.

Une chaman mène la troupe de pèlerins, une femme âgée mais encore pleine d'une vigueur digne d'une jeune personne. Ditgarde qu'elle se prénomme. Elle mène une troupe de pèlerins composée principalement de chasseurs et de bûcherons, se ne sont pas des guerriers mais ils ont dû apprendre sur le tas et s'endurcir pour survivre. Ils n'ont plus peur de rien, ils n'ont plus rien à perdre car ils ont déjà tout perdu.

La troupe suit un petit sentier de terre battue. Il est évident que des gens sont passés là il y a peu. Il y a des traces de pas, d'hommes et de chevaux. Il y a du sang séché sur les cailloux, quelqu'un a été blessé il n'y a pas très longtemps. Des corbeaux survolent les environs, décrivant d'immenses cercles dans le ciel gris, leurs croassements lugubres venant de temps en temps briser le silence. Au loin, d'étranges silhouettes pendent aux branches d'un immense chêne sombre et dépouillé de feuillage. Des corbeaux se tiennent sur les branches noueuses comme de sinistres vigiles et semblent observer les pèlerins qui s'approchent, tandis que d'autres plantent leurs becs dans les silhouettes.

La chaman s'écarte du groupe et s'approche de l'arbre pour mieux le voir. C'est un gibet, des personnes à la peau sombre y sont pendues et laissées là, à pourrir au milieu de nulle part, le sang s'échappant de leurs multiple blessures s'écoulant sur l'herbe et imbibant le sol. Sur les torses nus des pendus sont gravés des inscriptions, la même pour tous, marquées au plus profond de leurs chairs pourrissantes : "fugitifs". Ditgarde remarque les chaines brisées à leurs poignets et chevilles. Se sont des esclaves qui se sont échappés du joug de leur maître, mais ce-dernier les as retrouvés et les as exécuté pour l'exemple "Voila donc le prix de la liberté," se murmure-t'elle pour elle-même.

Un cri à demi étouffé la tire de sa contemplation. Un cri de nourrisson venant de là, au pieds du cadavre d'une esclave, baignant dans une mare de sang et d'entrailles. La pendue, enceinte, à donné naissance malgré elle lors de la pendaison. Maintenant le bébé, une fille, attendait au milieu des restes de sa mère.

"C'est un mauvais présage tout ça, on devrait s'en aller au plus vite," dit un homme qui s'était à son tour approché du gibet.

"On ne peux pas la laisser là comme ça," répondit Ditgarde en pointant le nouveau-né.

"Cette gosse est maudite, elle ne nous apportera que des malheurs. On devrait décamper avant que des charognards se ramènent."

"Non, je la prends avec moi." Ditgarde tendit son bâton de marche à l'homme et se pencha pour ramasser le bébé. "Les autres sont morts, pas elle. C'est un présage, pour sûr, mais pas pas un mauvais. Si elle a pu survivre comme ça, au milieu d'une matrice putride, sans rien d'autre que la Mort comme compagnon, alors elle pourra résister à tout ce qui se mettra en travers de sa route."

"C'est toi la chef après tout," dit l'homme en haussant les épaules. "Mais ça va être difficile, on sera bientôt à cours de vivres et cette région m'a l'air dangereuse."

"Tout ce pays est dangereux, mais tant qu'on se serre les coudes, rien ne pourra nous arriver."

Sur ce la troupe de pèlerins reprit la route en direction du sud, emmenant avec eux un nouveau membre. Une petite fille à la peau sombre...

Des années plus tard... La troupe de pèlerins s'était établie dans une vallée dans le sud, ils se sont bâtis un village et mènent une vie monotone et relativement tranquille. Ditgarde la chaman, malgré son âge avancé, était toujours la chef du village. La petite fille qu'elle avait recueillie aux pieds d'un gibet et élevée comme son propre enfant était désormais une belle jeune femme. Le village la acceptée comme une de leurs, qui elle était et d'où elle venait n'a pas vraiment d'importance pour eux, c'était une survivante de la route comme eux et c'est tout ce qui comptait. Sous la supervision de Ditgarde elle suivait une formation de chaman, elle se montra une élève douée et assidue. Elle appris la confection de potions et onguents en tout genres, quelques rudiments de médecine et la transe chamanique. C'est une pratique mêlant méditation et rêve lucide permettant, par l'utilisation et la canalisation du Pouvoir, le contact avec les esprits. Grâce à elle, la jeune femme avait appris les mystères de l'antique sorcellerie vaudou, son héritage ancestral, une forme de chamanisme s'apparentant quelque peu à celle pratiquée en Skania ; cela en voyageant spirituellement vers la contrée fantasmée de ses ancêtres où l'esprit commun de ces-derniers lui apprirent leurs secrets.

Une nuit... Ditgarde, alors une très vieille femme, gisait sur son lit de mort, dans sa maison. A part sa fille, il n'y a personne d'autre à la veillée, la jeune femme préférant être seule pour faire son deuil à empêché d'autres de venir. Elle veille le corps de sa défunte mère adoptive et se dit qu'elle serait prête à tout pour la revoir, ne serait-ce qu'un instant, lui parler à nouveau...

"Il existe un moyen", murmura une silhouette dans l'ombre. Un être à l'apparence humaine, plus grand que la moyenne, la peau d'un noir d'encre, un masque pâle semblable à un crâne sur son visage et vêtu d'un costume et d'un haut de forme noirs pareils à ceux qu'on pouvaient trouver au temps de l'Hier, il avait aussi un trousseau de clés en guise de collier et fumait un énorme cigare qui luisait dans la pénombre comme une braise dans un âtre. "Mais bien sûr il y aura un prix à payer pour que je t'apporte mon aide," dit-il en soufflant une épaisse volute de fumée qui serpentant autour de la jeune femme.

Au premier coup d’œil elle reconnut le vieil homme, même si elle ne l'avait jamais vu avant. C'était Legba, un esprit vaudou. C'est le gardien des portes reliant le monde des vivants et des morts. En rêve les ancêtres avait brièvement mentionné son nom, mais ils se refusait à parler de lui.

"Qu'importe le prix, je paierai. Je veux juste revoir ma mère, juste un instant," dit-elle sans vraiment réfléchir à ce dans quoi elle s'embarquait. Elle n'avait aucune idée du prix et des conséquences du service qu'elle réclamait, mais ses pensées étaient obscurcies par le chagrin.

"Très bien." Legba s'approcha de la jeune femme avec un pas leste. Il s'écrasa le cigare dans le creux de la main gauche jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'une pile de cendres fumantes. Puis il utilisa les cendres pour dessiner un crâne sur le visage de la jeune fille. Elle gémit de douleur car Legba la brûlait pour tracer sa marque indélébile. "Voila", dit ce dernier après avoir complété le vévé, "maintenant tu seras ma servante et ma marque sera là pour te le rappeler. Quand je te le demanderai tu moissonnera des âmes pour moi. Et tu ne poseras pas de questions car ton âme m'appartient désormais et si tu désobéi les Limbes t'attendront. Je te prends ton nom aussi, tu n'en as plus besoin, tu te dois de l'oublier et de ne plus jamais le prononcer ou les Limbes t'emporterons. Désormais on te connaîtra comme 'Tata Samedi', tu n'auras pas besoin d'autres noms."

"Si tu veux Legba, maintenant ramène ma mère," répondit la jeune femme, bien trop sûre d'elle.

Legba plaça ses deux mains sur les yeux de la défunte et murmura quelque chose d'inaudible, un borborygme obscène qui n'avait rien d'humain. Après un instant, le corps s'anima de mouvements spasmodiques. Legba disparu dans l'ombre, aussi vite qu'il était apparu. Samedi s'approcha de Ditgarde qui reprenait lentement connaissance et de joie s'écria : "Maman? Comment ça vas?"

"Que se passe-t'il? J'étais morte, j'en suis sûre..." murmura celle de retour d'entre les morts.

"J'ai trouvé un moyen de te ramener, viens, il faut prévenir le village!" Samedi pris Ditgarde par la main et la traîna hors de la maison, dans la rue, la vieille dame reprenant très vite sa vigueur d'antan. "Qu'est-ce que...?"

La surprise de Samedi provenait de la vision d'horreur à l'extérieur. La rue principale du village était jonchée de corps mutilés et déformés, tous les habitants du village gisait là, en rangs le long de la rue. Morts.

"Que se passe-t'il?" demanda Ditgarde.

"La vie à un prix," dit Legba en riant. Il était adossé à un mur et fumait un cigare ridiculement gros. "Tu sais la quantité de Pouvoir qu'il faut pour ramener des morts à la vie ?"

"Qu'as-tu fait ma fille?" dit la vieille chaman, ses dernières paroles avant de s'effondrer lourdement sur le sol. Morte à nouveau - mais pour de bon cette fois.

"Non!" hurla Samedi. "Salaud! Legba, tu m'avais promis de faire revenir ma mère."

"Ce que j'ai fait. Tu m'avais demander de la revoir juste un instant, estime-toi heureuse je t'ai accordé quelques minutes, c'est plus que ce que je n'aurai dû et ça à coûter la vie à tous les autres villageois. J'espère que ça valait le coup."

"Monstre! Je n'aurais pas dû te faire confiance." Des larmes coulèrent le long des joues de Samedi.

"Idiote... Bon, il faut que j'y aille mais on se reverra très vite, compte là-dessus." Il disparu dans l'ombre avec un ricanement inhumain.

Samedi était effondrée, la voila seule, son âme entres les griffes de Legba, tout le village mort par sa faute. Elle pris le temps d'offrir une sépulture décente aux défunts puis, après avoir préparé quelques affaires, elle s'en alla sur la route. Il n'y avait plus rien à faire ici, il lui fallait recommencer sa vie ailleurs.

[HRP : juste une précision, Legba est un Prodige qui a survécu d'une manière ou d'une autre. Il existe à cheval entre le domaine des rêves et le monde "réel". En gros c'est l'Outsider des jeux Dishonored. Quand je dis que l'âme de Samedi appartient à Legba, ça veut dire que tous deux sont désormais psychiquement lier, Legba entraînant lentement Samedi vers la folie. Aussi, pour ce qui est du pays fantasmé dans lequel Samedi voyage en transe chamanique, il faut voir ça comme la Russie fantasmée de la Baba Yaga, c'est une contrée onirique où le Pouvoir donne corps aux âmes du passé/joue avec la mémoire génétique. C'est pas du Vol de Rêve.]

Ses compétences et savoirs : Samedi si connaît en alchimie, les plantes et la confection de potions et d'onguents en tous genres n'ont pas de secrets pour elle. Elle possède aussi quelques connaissances en médecine de premiers soins, elle peut soigner des blessures superficielles mais il ne faudra pas compter sur elle pour des trucs trop sérieux, à moins de vouloir terminer en zombi. C'est aussi une grande amatrice de jeux de toutes sortes, que ce soit de hasard comme les dés ou de cartes. Par contre ce n'est pas une très bonne bluffeuse, donc il est aisé de voir dans son jeu la plupart du temps, et sa guigne légendaire fait qu'elle a tendance à attirer les ennuis et les catastrophes autour d'elle.



Hey you !
Votre prénom / pseudo : Le reroll d'Asbjörn, Coffee pour ceux qui savent.
Votre âge : (facultatif) 20 ans
Comment avez-vous trouvé le forum ? J'étais déjà sur place, pratique n'est-il pas?
Vos disponibilités :  7/7 classique
Des remarques, idées pour améliorer le forum ? Du sang, des monstres et de la bière. Pour commencer.
Quelque chose à ajouter ? Du beurre au fond de la poêle pour pas que les crêpes collent ^^



Dernière édition par Tata Samedi le Sam 11 Fév - 14:43, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saskia Idunadottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Caela
Messages : 81
Réputation : 4
Date d'inscription : 15/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Fille de Nominoé, Jarl du Suðrið
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t35-presentation-de-saskia

MessageSujet: Re: Présentation de Tata Samedi [terminé]   Mer 8 Fév - 22:36

Vaudou \o/ Papa Legba \o/ Hum, vu le pseudo, un lien avec Baron Samedi ? Je connais absolument pas le comics que tu cites.
J'aurais jamais imaginé du vaudou dans Haïsrandhers, mais ça a le mérite d'être original. :') J'aime ton dessin, en passant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niklas Goðbarn Nominoeson
Gud du forum - Admin
avatar

Membre : Melti
Messages : 109
Réputation : 1
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils du Jarl Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t20-presentation-de-niklas

MessageSujet: Re: Présentation de Tata Samedi [terminé]   Mer 8 Fév - 22:41

Tiens, mais y'a des tatas de partout dit donc :p
Et s'il y a un lien avec le Baron Samedi, je prévois le rhum Very Happy.... Et révise mes masques de Nyarlathotep...

Et sympa le dessin Wink.

_________________
Compte principal de Melti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cherche-reves.blogspot.fr/
Tata Samedi
Bogari du forum
avatar

Membre : Coffee
Messages : 18
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2017

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Austrið
Héritage: Sorcellerie vaudou
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t58-presentation-de-tata-samedi-termine#437

MessageSujet: Re: Présentation de Tata Samedi [terminé]   Jeu 9 Fév - 14:05

Ouais, il y a complètement un rapport avec le Baron Samedi, ce sera expliqué plus tard ne vous en faîtes pas. Pareillement pour le vaudou, je vais justifier ça, je ne sors pas des trucs de mon chapeau comme ça (surtout que je ne possède pas de chapeaux :p)
Je suis preneur pour le rhum ^^

Zombie Tramp c'est, à ma connaissance, pas très connu. Je ne suis même pas sûr qu'une trad française existe. Mais c'est un comics sympa, c'est trash, décomplexé, violent à l'extrême, sale et pleins de femmes sans trop de vêtements. Il y a des zombies, des sorcières, des monstres, donc c'est cool!

Merci pour le dessin, mais la qualité est foireuse, j'ai pas de scanner et mon portable à une qualité dégeu niveau photo (- Non, c'est toi qui ne sait pas prendre de photos, boulet. - Qui est le margoulin qui as dis ça? Je vais te retrouver et te maroufler tu vas voir)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiersten Konadottir
Jarl du forum - Admin
avatar

Membre : Riou
Messages : 82
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Vestrið
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t16-presentation-de-kiersten

MessageSujet: Re: Présentation de Tata Samedi [terminé]   Jeu 9 Fév - 20:12

Oh cool, elle a l'air bien badass ! Et le dessin est cool Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tata Samedi
Bogari du forum
avatar

Membre : Coffee
Messages : 18
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2017

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Austrið
Héritage: Sorcellerie vaudou
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t58-presentation-de-tata-samedi-termine#437

MessageSujet: Re: Présentation de Tata Samedi [terminé]   Jeu 9 Fév - 23:15

Badass je ne sais pas, un peu coconne c'est sûr ^^ C'est surtout un boulet avec un gros potentiel d'échecs critiques et de créations - et, des rares fois, de résolution - de situations foireuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niklas Goðbarn Nominoeson
Gud du forum - Admin
avatar

Membre : Melti
Messages : 109
Réputation : 1
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils du Jarl Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t20-presentation-de-niklas

MessageSujet: Re: Présentation de Tata Samedi [terminé]   Sam 11 Fév - 15:03

Parfait avec les modifs Smile (y'aurait trop moyen de creuser tout ça et d'avoir un super truc bien construit pour le jdr Surprised mais pour le forum ça va nickel Wink )

EDIT : tu n'oublieras pas d'éditer ta feuille perso ! En attendant, je valide ta présentation et je te met ta couleur Smile

_________________
Compte principal de Melti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cherche-reves.blogspot.fr/
Tata Samedi
Bogari du forum
avatar

Membre : Coffee
Messages : 18
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/02/2017

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Austrið
Héritage: Sorcellerie vaudou
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t58-presentation-de-tata-samedi-termine#437

MessageSujet: Re: Présentation de Tata Samedi [terminé]   Sam 11 Fév - 16:36

Hooray ! \o/ (les vrais auront la référence)
Merci MJ, maintenant amuse-toi donc à écrire l'existence VoodooLand pour Haïsranders Smile Mais j'y pense, si Haïsranders est une extension de Wasteland, VoodooLand serait une extension d'extension... extension-ception *insérer gif du mindfuck*

raciste, tu me change ma couleur ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Tata Samedi [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Tata Samedi [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Représentation... Publique! [Livre I - Terminé]
» Présentation de Alexander Connely (Terminée)
» Présentation de Takatori Oda [ Terminée :) ]
» Présentation de Selmak [Fiche Terminée].
» Présentation de Keryan Delyos [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haïsrandhers :: Hors RP :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: