AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une quête atypique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Sam 14 Jan - 21:56


Arahina se réjouissait déjà à l'idée de pouvoir se libérer de son armure et de profiter de la quiétude du sommeil après une journée trop pleine de tension. Ah, s'allonger enfin, quel délice ...

« Madame! A l'aide! A L'aide! Le Grand Puant m'a enlevé! Au secours! Aidez moi!! »

Elle tourna les talons, un air mauvais sur le visage. Elle commençait à en avoir marre de cette journée. Et puis d'abord, qui était assez sot pour aller demander secours à des brigands ? Son expression se radoucit en voyant un petit garçon courir vers elle. L'enfant semblait épuisé, sale et pas du tout en age de faire de longues marches en forêt. Son visage s'adoucit, et elle lui demanda d'une voix rassurante:

« Qu'est-ce qu'il y a le gosse ? Qui est-ce qui t'as enlevé ? »

Elle vit alors l'homme qui l'accompagnait. Elle le détailla en un instant: grand, armé, guerrier. Son regard s'arrêta alors sur la peau qu'il avait sur le dos. Une peau ... de fenghill. Son regard alla de l'enfant enlevé à l'homme. Il ne lui fallu qu'une seconde pour relier les points. Ils voulaient des Recruteurs ? Et bien, en voilà un. Son esprit continua le raisonnement. S'il avait un Recruteur pour le mener à son chef... Tom n'avait pas besoin de pisteurs. Et si le Recruteur refusait de le mener, ils ne pourraient que l'assassiner pour l'empêcher d'aller prévenir son meneur. Au vu des deux haches dans son dos, elle n'avait pas très envie de l'effort que cette possibilité nécessitait. Pas de taille à résister à dix adversaires, mais bien capable d'en avoir quelques uns au passage. Soit le salaire leur passait sous le nez, soit elle perdait quelques uns de ses hommes dans un combat inutile. Un regard lui indiqua que son client était encore assez loin pour ne pas avoir remarqués les même détails. Elle claqua deux fois des mains, signal pour la branque qui servait de vigile d'éteindre le feu, ce qu'il fit quelques secondes plus tard. Elle fit un pas de coté pour cacher le Recruteur des yeux de Tom, et chuchota:

« Vous feriez mieux d'aller chercher abri plus loin, et vite. Je ne veux pas chercher des ennuis, et je ne me mêlerai pas de ce qui me regarde pas, mais nous sommes dix, bien armés, et nous n'avons aucune envie de partager l'abri. Continuez tout droit, vous trouverez un village dans une heure. »

Sans faire attention à ses protestations, elle attrapa l'enfant et le fourra dans les bras de l'homme. Elle n'enviait pas le sort du garçon et en temps normal, aurait sûrement essayé de le sauver. Mais là, il y avait largement assez d'or dans la balance pour taire toute compassion dans son cœur de métal. Elle leur intima un dernier regard impérieux - qu'ils ne virent peut-être même pas sans la lueur du feu - et marcha à grand pas vers Tom, pour le prendre par l'épaule, le faire changer de direction et lui dire à voix basse:

« Simplement des voyageurs, même pas dignes qu'on les rançonne, ça risquerait d'alerter inutilement le Hauldr du coin. Par contre j'aimerai autant qu'ils ne voient pas combien tu es bien armé, j'ai dis que j'étais une mercenaire protégeant des marchands soupçonneux, mais tu n'as pas la dégaine d'un mercenaire quelconque. Ils vont partir, je leur ai dit que mes clients n'apprécieraient pas de partager l'abri. »

Estimant que les deux s'étaient assez éloignés, elle le lâcha et ajouta avec un sourire crispé:

« A présent je vais expliquer à Svimel le concept de 'monter la garde et prévenir quand quelqu'un approche'. Bonne nuit. »

Et elle reprit son chemin vers la ferme, la démarche un peu plus agacée. Elle commençait à en avoir marre de l'incompétence des brigands. N'avaient-ils donc aucun professionnalisme ?

Spoiler:
 

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fridtjov Nordmann
Bogari du forum
avatar

Membre : Caela
Messages : 22
Réputation : 1
Date d'inscription : 14/01/2017

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Autre
Héritage: Tryggur
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t52-presentation-de-fridtjov

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Sam 14 Jan - 23:15

La lune était haute dans le ciel quand Fridtjov aperçut une ferme abandonnée, un peu plus loin. Restant quelques secondes immobile, il décida d'y faire une halte. Se reposer quelques heures permettrait peut-être à l'enfant d'être de meilleure humeur à son réveil. L'homme ferma les yeux et pria les Nornes pour ne plus jamais avoir à supporter les plaintes du garçon.

Alors qu'ils arrivaient à hauteur de la ferme, le Tryggur remarqua les silhouettes sombres qui se détachaient dans l'obscurité, faiblement éclairées par ce qu'il restait d'un feu de camp.

- Helvíti ! Nous ne sommes pas seuls...

L'enfant se tendit dans son dos, et il pria de nouveau pour qu'il ne fasse aucun bruit susceptible de réveiller les dormeurs. Son attention fut détournée lorsqu'il remarqua qu'une des silhouettes, aux courbes visiblement féminines, se déplaçait, et il sentit avec horreur le garçon glisser d'entre ses mains. Il n'eut pas le temps de réagir que le petit fuyait déjà aussi vite qu'il pouvait en direction de la silhouette-femme.

- Fæn ! Reviens ici, din tosk !

L'enfant ne l'écouta pas, et se mit à crier :

- Madame ! A l'aide ! A L'aide ! Le Grand Puant m'a enlevé ! Au secours ! Aidez moi !

Alors que Fridtjov s'était élancé à sa poursuite, son élan fut coupé net. Le Grand Puant ?
Il ne parvint pas à entendre ce que la femme disait, mais serrant les dents et carrant les épaules, il avança d'un pas assuré vers l'enfant et la femme. Celle-ci porta son regard sur lui, et sembla le jauger quelques instants. Se redressant soudainement, elle fit un pas de côté, mais l'homme eut le temps d'apercevoir derrière elle une nouvelle silhouette s'approcher avant qu'elle ne reprenne la parole :

- Vous feriez mieux d'aller chercher abri plus loin, et vite. Je ne veux pas chercher des ennuis, et je ne me mêlerai pas de ce qui me regarde pas, mais nous sommes dix, bien armés, et nous n'avons aucune envie de partager l'abri. Continuez tout droit, vous trouverez un village dans une heure.

Fridtjov arqua un sourcil, mais n'eut pas le temps de répondre que la femme avait déjà attrapé le petit avant de le lui fourrer dans les bras. Elle se retourna vivement et alla rejoindre la nouvelle personne, à présent assez proche d'eux pour que le Recruteur puisse en distinguer vaguement les traits et l'attirail.

Sans un mot, alors que l'enfant semblait sonné par la réaction de la femme, Fridtjov fit demi-tour et reprit son chemin. La pause attendrait.
Il serra le petit contre son torse, assez fortement pour le mettre mal à l'aise, et lui murmura à l'oreille :

- Tente une nouvelle fois de t'enfuir et je ferais en sorte que tu restes assommé jusqu'à notre arrivée dans les Neigeuses du Norðrið.

L'enfant lâcha un petit hoquet de terreur. L'ignorant, Fridtjov le balança par dessus son épaule et lui ordonna de dormir. Ils avaient, après tout, encore une très longue route à faire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Dim 15 Jan - 0:31


Lorsque j’arrivai au campement, Ara discutait avec un inconnu. Je n’eus pas le temps d’arriver à leur auteur que le voyageur tournait les talons et partaient pressement dans la forêt. Elle se retourna et marcha rapidement dans ma direction, me pris par l’épaule et me glissa à l’oreille :
« Simplement des voyageurs, même pas dignes qu'on les rançonne, ça risquerait d'alerter inutilement le Hauldr du coin. Par contre j'aimerai autant qu'ils ne voient pas combien tu es bien armé, j'ai dis que j'étais une mercenaire protégeant des marchands soupçonneux, mais tu n'as pas la dégaine d'un mercenaire quelconque. Ils vont partir, je leur ai dit que mes clients n'apprécieraient pas de partager l'abri. »

Cela sonnait…. Faux. Déjà que cette chère Ara me prenne par l’épaule était une mascarade, alors ses mots…
A l’entrée de la ferme, elle me lâcha et lâcha :
« A présent je vais expliquer à Svimel le concept de 'monter la garde et prévenir quand quelqu'un approche'. Bonne nuit. »

Je restai quelques instants debout à l’entrée du bâtiment en ruine. A regarder la forêt, le feu de camps éteint et Ara grondant en silence celui chargé de monter la garde.
Je m’assis où j’étais et contemplais les arbres et le ciel. Qu’importe les manigances d’Ara, je verrai bien demain ce que le monde me réserve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Dim 15 Jan - 22:29

Arahina fut réveillée par la lumière de l'aube, le soleil entrant dans la ferme par le trou dans le toit. L'humidité de la rosée entrait dans ses vêtements, une odeur de pieds lui chatouillait les narines et tout son corps la meurtrissait. La vie de brigand comportait rarement des nuits dans un vrai lit. Mais comme elle n'avait jamais vraiment connu ce luxe, dormir la tête sur sa besace, en sentant sa bourse de pièces contre sa joue, suffisait à lui faire oublier tous les désagréments. Elle se leva avec un fin sourire aux lèvres.
Elle était en train de rajuster son armure quand ses yeux s'arrêtèrent sur le visage de Jhonni qui était allongé à quelques mètres de là. Le jeune homme dormait encore, et dans son sommeil ses traits étaient libérés de l'angoisse qui les crispait habituellement. Sa peau n'était pas encore couverte des cicatrices qui défiguraient la plupart des Buveurs d'Or, mis à part une longue estafilade le long de sa mâchoire - souvenir d'un combat épique avec un lapin à dépecer. Ses cheveux roux qui le rendaient trop repérable dans la forêt formaient un nid de flammèches dans son cou et des rubans sur ses paupières fermées. Quelle était la couleur de ses yeux, déjà ?

« Jhonni ? chuchota-t-elle. »

Il continuait à dormir comme un ange.

« Jhonni ! Répéta-t-elle avec fermeté. »

L'adolescent se réveilla en sursaut, ouvrant deux grands yeux surpris, aux prunelles grises pailletées de vert.

« Que ... qu'est.. qu'est-ce qu'il y a ? »

Son air hébété était d'une naïveté rafraîchissante. Il sembla enfin la trouver des yeux et la regarda, un air d'attente inquiète sur le visage.

« Qu'est-ce qu'il y a, Ordottir ? J'ai fait quelque chose de mal ?
- Hein ? »

Elle eut l'impression de se réveiller et se rendit compte qu'elle s'était figée et ne savait plus du tout pourquoi elle avait appelé le brigand.

« Non. Pour une fois non. Enfin si, dormir. On y va dans dix minutes, faut te préparer. Allez, vite ! »

Et sur cet ordre magistral, elle lui tourna le dos pour ranger le reste de ses affaires et caler son carquois sur son dos. Qu'est-ce qui lui prenait ? Elle devait s'être mal réveillée. La plupart des autres s'éveillait à peine, et il était presque trop tôt pour partir, le soleil éclairerait difficilement le chemin. Pour reprendre ses esprits, elle tapa du pied.

« Allez, on se bouge tout le monde ! On part dans dix minutes, et il faut que je vous explique le plan. »

*

Faire accepter le plan par ses hommes avait pris bien plus de dix minutes. Mais à présent, ils étaient en forêt, à la recherche d'une piste, tous motivés pour faire quelque chose d'aussi suicidaire que chercher un fenghill. Ils avaient passé la matinée à se rapprocher de la ville anciennement gouvernée par le Hauldr Vilhelm, puis s'étaient dispersés pour chercher des traces. Arahina avait décidé de garder Tom dans son champ de vision et s'était imposée comme compagnon de pistage, elle avait aussi peu envie de le laisser seul que de le laisser parler avec les autres Buveurs. Abandonner Jhonni avec Bjor lui avait étrangement pincé le cœur, mais elle se trouvait déjà très miséricordieuse de ne pas l'avoir laissé seul à la ferme. Il les ralentissait mais faisait des efforts héroïques - d'après elle - pour tenir le rythme en s'appuyant sur le bâton qu'elle lui avait trouvé. Bjor avait intérêt à ne pas le maltraiter.
Elle repoussa ses idées étranges et se concentra sur son pistage. Elle voulait en finir au plus vite avec cette histoire, il y avait trop de choses étranges dans cette mission.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Dim 15 Jan - 23:01


J’étais déjà réveillé depuis une bonne demi-heure quand cette chère Ara tapa du pied pour réveiller l’ensemble des brigands. Se faire engueuler de si bon matin… Aucune civilité !
La nuit avait été courte, mais intéressante. A présent, Ara essayait de réveiller ses hommes pour leur expliquer qu’ils allaient devoir courir après un fenghill… La pauvre. Enfin, elle semblait se consoler en regardant monsieur-dont-le-nom-commence-par-un-J. Je la laissai à ses débats administratifs et regardai le soleil monter doucement dans le ciel… Une magnifique journée pour une chasse !

***

Les discussions de bon matin avaient durée plus longtemps que prévu. Mais ils étaient à présent en vadrouille dans la forêt. Les Buveurs d’Or s’étaient dispersés en binôme afin d’accroître les chances de trouver une piste du fenghill. Je les suivais sans mot, après tout, je les payais pour ça ! Ma camarade de chasse fut la cheffe en personne – tant d’honneur ! Même s’il me semblait que ça soit plus par raisons professionnels que par camaraderie que ce choix avait été décidé.
Ara marchait devant moi, faisant attention aux branches, au sol, aux fourrés. Elle cherchait le moindre petit indice. Moi ? J’admirais toujours le soleil, il était magnifique aujourd’hui ! Je gardais les branches hautes et sentais l’air du matin… Quelques oiseaux s’aventuraient dans les cimes, à la recherche de vers. Je n’avais aucun mal à suivre cette chère Ara, même si je devais reconnaître qu’elle était plutôt agile en forêt, et semblait bien faire son travail.
Je retournai donc à ma contemplation du silence… Quand un grand cri se fit entendre dans la forêt. Un cri de bête sauvage, d’ours enragé, de loup furieux. Les quelques oiseaux du bois s’envolèrent. L’air se figea, tout comme Ara et moi-même. Nous arrêtâmes de bouger, et nous nous regardâmes.

« Dis-moi, ma chère Ara, tu n’as pas oublié de demander à tes hommes d’être extrêmement prudents et extrêmement discrets ?... »

Nous nous regardâmes encore. Je viens dans ses yeux que nous pensions à la même chose.

« Heu… J’espère que heu… John ? Johnson ? Jhony ? Court vite… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Lun 16 Jan - 18:56

Arahina s'était enfin entièrement concentrée sur sa tache, tous ses sens envahis par la forêt, à la recherche d'une quelconque fausse note lui indiquant une anomalie - comme un gros monstre dévorant tout ce qui passe. Elle ne faisait même plus attention à son compagnon de route, parfaitement inutile, qui sembler chercher des traces de fenghill dans les nuages. Au moins tenait-il le rythme, et elle ne lui demandait pas plus.
Un grand cri lui vrilla les oreilles. Quelqu'un avait trouvé quelque chose. Ou plutôt, quelque chose avait trouvé quelqu'un. Elle se figea et croisa le regard de Tom.

« Dis-moi, ma chère Ara, tu n’as pas oublié de demander à tes hommes d’être extrêmement prudents et extrêmement discrets ?... »

Il en avait d'autres des questions stupides ? Bien sur que ses hommes étaient discrets ! Enfin... sauf ... Elle vit qu'il pensait à la même personne que lui.

« Heu… J’espère que heu… John ? Johnson ? Jhony ? Court vite…
- Jhonni. C'est Jhonni. »

Elle sentit son cœur manquer un battement avant de s'emballer. Son esprit se brouilla, des images se superposant dans un chaos pressant contre les parois de son crane: le visage de Jhonni, du sang, la peau de fenghill sur le dos du Recruteur qui s'animait, le souvenir de cadavres lacérés par des griffes qui n'étaient pas celles d'un fenghill. Son orbite vide la brûlait comme si son œil crevé avait été remplacé par une braise.
Les images disparurent alors qu'elle prenait une bouffée d'air aussi puissante que si elle se noyait, et elle se retint juste à temps avant de crier. Elle se rendit compte qu'elle avait l’œil fermé, que sa main s'était agrippée à son poignard et que ses doigts tremblaient alors que ses ongles se cassaient contre le manche.
Elle rouvrit l’œil, prit une deuxième inspiration plus mesurée, rangea son poignard à sa ceinture pour attraper son arc et une flèche et marcha résolument dans la direction du bruit.
Elle avait l'impression que les arbres bougeaient, que le monde vibraient autour d'elle, mais le couloir juste devant elle, vers le cri, était clair. Elle ne courrait pas mais se déplaçait avec aisance et rapidité, slalomant entre les arbres, les rochers et les obstacles traîtres de la forêt. Son corps s'activait indépendamment de sa pensée, son ouïe et son œil concentrés à la recherche du monstre. Plus aucune pensée n'agitait son esprit. Si elle avait pu penser, elle aurait pu faire demi-tour.
Quelque chose bougea à sa gauche. Ses bras se mirent en action sans qu'aucune idée ne les guident, et elle rattrapa ses doigts juste avant qu'ils ne lâchent. Jhonni courrait vers elle, grimaçant de douleur dès que son pied blessait touché le sol, mais plutôt véloce pour un boiteux. En voyant son visage défiguré par la terreur, elle retrouva brusquement ses esprits. Qu'est-ce qu'elle foutait là ? Depuis quand elle courait vers le danger, elle ? Elle épia la forêt derrière le fuyard, mais ne voyait aucun mouvement. Elle rabaissa son arc et tourna les talons en s'interdisant de regarder Jhonni qui la rattrapait.

« Bjor est ... »

Elle voulu lui plaquer une main contre la bouche, dans un mouvement qui était parti comme un geste pour le silence et qui finit en une gifle. Le jeune homme manqua de tomber en arrière et se rééquilibra avec difficulté. Elle se mit en marche, silencieusement et à l'opposé de la bête, et le brigand le suivit au bout de quelques instants.
Elle s'efforça d'oublier les derniers instants et la rage immense qu'elle sentait grandir en elle - contre Tom pour l'avoir menée dans ce cauchemar, contre Jhonni pour être aussi stupidement maladroit, et surtout contre elle-même. Elle se concentra sur les événements. Le fenghill ne semblait pas avoir décidé de suivre Jhonni, il devait être occupé avec Bjor, et elle n'avait pas envie de se représenter à quoi. S'ils mettaient assez de distance entre eux et lui et ne faisaient pas de bruit qui pourrait l'attirer, il était possible que le fenghil n'ait qu'un Buveur d'Or au menu du jour. Et elle trouvait que c'était amplement suffisant.
Elle avançait à grands pas souples et silencieux, son œil concentré sur le sol devant elle et son ouïe poussée à l'extrême pour entendre tout bruit de bête derrière le brouhaha du souffle haché de Jhonni qui peinait à la suivre.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Lun 16 Jan - 19:39


- Jhonni. C'est Jhonni. »

Ara semblait… Perturbée. Elle respirait lourdement, fermait les yeux – enfin l’œil –, crispait sa mâchoire. Sa main se mit instinctivement à serrer le manche de son poignard, si fort que certains de ses ongles se brisèrent.

« Ara ! Hé ! Araaa ! »

Elle en devait pas avoir l’habitude de devoir se frotter à un méga… Elle ouvrit brusquement son œil, rangea son poignard, sortit son arc une flèche, et commença à marcher prestement vers la source des cris, sans prendre garde à moi.
Je sortis prestement mon bouclier que j’ajustai à mon bras, pris mon glaive, et rejoignis rapidement cette chère Ara qui ne semblait pas être dans son assiette ! Je me concentrai sur mon environnement, fis attention à la moindre fourrée, au moindre arbre. Je n’étais pas terrifié. Je pense que plus grand-chose pouvait me terrifier à présent. J'avais vécu tant de situation difficile ! Mais savoir qu’une fée féroce était sur nos traces me rassurait guère. J’aurais préféré qu’un de mes frères soit à mes côtés.
Je me déplaçai souplement, jetant des regards inquiets vers la cheffe des Buveurs d’Or. Ara se déplaçait beaucoup trop vite pour être prudente ! Lorsqu’elle arma son bras dans une direction, je levai instinctivement mon bouclier, mais ce fut ce pauvre Jhonni qui fuyait en sautillant comme un lapin poursuivit par un loup. J’avais ma réponse. Jhonni courait vite !

« Bjor est ... » Essaya-t-il d’articulé entre deux respirations, le visage marqué par la terreur, les yeux exorbités, le souffle rauque.

Il fut accueilli par une gifle d’Ara. Qui tourna les talons pour s’éloigner du méga. Elle me dépassa sans me remarquer, et partit dans la forêt à pas feutré. Elle semblait ne pas réfléchir ses gestes, seulement réagir par instinct, comme si la peur la privait de son cerveau. Jhonni ne demanda pas son reste et s’appliqua à suivre sa leader tant bien que mal. Je restai quelques instants sur place pour analyser la situation. La question était de savoir si le fenghill allait les poursuivre ou pas. Il en aura bientôt fini avec le renégat qu’il avait choisi comme apéritif, et certainement qu’il ira chercher la suite de son repas après. Je pris la suite de Jhonni pour ne pas me faire distancer par les autres. Nous ne faisions pas trop de bruit… Nous avancions à une vitesse raisonnable… Qu’est-ce qui attire un prédateur ? L’odeur du sang ? Je jetai un coup d’œil au jeune Buveur d’Or qui marchait devant moi. Il boitait d’une bien curieuse façon…

« Jhonni. Dis moi mon brave. Tu ne te serais pas blessé en fuyant ? »
L’intéressé s’arrêta, et me regardait avec des yeux empli de terreur, d’horreur et d’une peur immense. Il me regardait comme s'il avait commis une faute irréparable. Comme si la prochaine chose qu'il allait recevoir, ce n'était pas une gifle, mais un coup de glaise. Il s’était certainement blessé en détalant aussi vite qu’un écureuil avec une attelle…

Un grondement se fit entendre derrière nous. Le feuillage tremblait, les arbres bougeaient, le sol même vibrait. Les bruits de la bête devenaient de plus en plus pressant, on pouvait presque sentir sa colère. Je me retournais et perçu ne immense forme poilu, courant dans la forêt, fonçant dans notre direction. Le fenghill avait trouvé la suite de son repas.
Quelques instants, un pli soucieux me barra le front. Le méga était affamé, et fondait sur nous à une vitesse folle. Ses crocs étaient aussi long que des dagues, ses griffes aussi aiguisées qu’une hache. Et surtout, ses yeux, luisaient d’une fureur, d’une folie, sans nom. Tous les détails de cette créature étaient là pour effrayer, et paralyser sa proie d’effroi.
Spoiler:
 

Je repris mes esprits, rangeai prestement mon bouclier pour prendre mon cerceau, et fonçai vers le monstre, glaive au poing, en criant par-dessus mon épaule.
« Ara ! Couvre la charge de ton oncle ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Mar 17 Jan - 1:15

En avançant, elle reprenait peu à peu le contrôle l'entièreté de ses esprits, et constatait dans quelle situation extrême elle se trouvait. Elle avait peut-être un fenghill aux trousses, et était en compagnie d'un jeune homme quasiment incapable de se défendre contre simplement un humain, et d'un inconnu dont elle ne connaissait rien aux capacités au combat. Ses Buveurs d'Or, qui auraient du être dans le coin, devaient être partis en courant dans la direction opposée dès le premier cri - ce qu'elle aurait du faire elle aussi.

« Jhonni. Dis moi mon brave. Tu ne te serais pas blessé en fuyant ? »

Elle se demanda d'abord ce qui lui prenait de s'inquiéter brusquement de son état de santé, puis comprit en voyant le sang imbibant l'attelle du blessé. Inutile d'essayer de se déplacer silencieusement quand ils laissaient derrière eux une piste olfactive aussi claire qu'une grande voie. Elle n'eut pas le temps de pester qu'ils entendirent un grondement. La forêt tonnait pour annoncer l'arrivée d'une créature dont la vision la figea sur place. C'était un loup, mais ça n'avait rien de l'animalité compréhensible d'un loup. C'était un être de cauchemar. Chaque once de son corps affirmait la possibilité de la tuer en moins d'une respiration, et ses yeux à la lueur folle était une promesse de mort. Elle se retrouva pétrifiée, incapable de mouvoir un corps qu'elle sentait déjà comme un cadavre. La bête s'approchait comme une comète, et elle ne parvenait pas à quitter du regard les yeux monstrueux de ce qui avait un jour été humain.
Une silhouette passa entre elle et la bête, lui cachant un instant la vision d'horreur et lui rendant enfin les esprits qu'elle perdait un peu trop souvent dernièrement.

« Ara ! Couvre la charge de ton oncle ! »

Les paroles mirent une seconde à atteindre sa conscience, mais elle avait déjà retrouvé les gestes qui étaient devenus pour elle aussi naturels et rassurants que marcher. Se positionner, lever son arc, le bander, viser, respirer, tirer. La première flèche était déjà partie quand le sens de la phrase résonna dans sa tête. Son oncle ? Comment l'avait-il retrouvée ? Et qu'est-ce... Les questions allèrent voler ailleurs, bien loin dans un coin de sa conscience, un tiroir à rouvrir plus tard, s'il y avait un plus tard. Elle décocha une seconde flèche, visant les yeux dont la force hypnotique avait enfin cessé. C'était peut-être le seul point faible d'une créature dont la fourrure paraissait si épaisse qu'elle n'était pas sure de la transpercer s'il était à moins de 10 mètres. Elle tirait flèche sur flèche, prenant le temps d'ajuster son tir mais pas de réfléchir à l'énormité de la scène. Elle ne couvrait pas la charge de son oncle, elle cherchait juste désespérément à atteindre le monstre qui allait la massacrer, en ayant vaguement conscience qu'un renfort pouvait arriver par la silhouette en marge de son champ de vision rétréci sur sa seule cible.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Mar 17 Jan - 10:59


La première flèche qui passa à côté de moi alla tuer un arbre. La deuxième se ficha dans  une branche. Ara couvrait donc ma charge… En me protégeant de la forêt. La bête féroce fonçait toujours dans ma direction. Elle fit un bond pour m’atteindre et je fis une roulade sur le côté. Durant la culbute je vis qu’une flèche avait atteint l’épaule du fenghill. Cette chère Ara ajustait enfin ses tirs !
Les mâchoires du méga claquèrent dans le vide, et la créature poussa un grognement de mécontentement. Je me redressai prestement, et jetai un coup d’œil au fenghill. Les quelques secondes nécessaires pour qu’il se tourna à nouveau vers moi et me chargea me permit d’analyser un peu la créature.
La bête faisait bien deux mètres au garrot, et devait peser plus lourd qu’un ours. Elle avait plusieurs entailles au niveau du poitrail et de ses pattes, signe que le brigand qu’elle avait dévoré s’était défendu et avait réussi à la blesser quelque peu. Je me concentrai, pris de longues inspirations, tendis mes muscles. Le combat n’allait pas être aisé.

Avant même que le monstre chargea, je serai mon cerceau, et l’une des clochettes se brisa dans un bruit cristallin. Rapidement, l’air autour de moi devint brumeux. L’odeur de l’iode monta du sol. La neige fondit, et la température se réchauffa quelque peu. Accompagné de tous ces éléments marins, le sol sembla tanguer. Pas de la même manière que quand on a trop bu ! Mais comme quand on se retrouve sur le pont d’un navire. Le fenghill semblait déséquilibré. Ça m’étonnerait qu’un tel monstre ait le pied marin ! Mais j’étais parfaitement ancré au sol, conforté par cette légère brume, pas l’odeur des côtes, par l’absurdité de cette forêt malmenée par une tempête de haute mer. J’eu juste besoin de me baisser pour éviter les griffes du fenghill, et une simple roulade fut suffisante pour me mettre hors de portée de ses crocs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Mar 17 Jan - 22:52


La bête s'était assez approchée pour que ses flèches la trouve la plupart du temps, même si cela ne semblait pas la ralentir. Elle continuait pourtant, trop concentrée sur ses tirs pour envisager une autre tactique. L'animal avait enfin arrêté sa course vers elle, retenu parce celui qu'il fallait qu'elle appelât son oncle. Un très bref soulagement lui vint en ne voyant plus l'animal foncer sur elle, mais elle constata vite que le voir se battre était plus terrifiant encore. Elle continuait de tirer, en essayant de viser au plus loin de l'homme. Si elle manqua à plusieurs fois la cible, au moins ne touchât-t-elle pas son allié. C'est alors que l'atmosphère changea brusquement. Son nez s'emplit d'une odeur marine qui jurait avec les arbres l'entourant, elle sentit la neige fondre sous ses pieds et surtout, elle eut l'impression que le sol tanguait. Elle n'avait jamais été sur un bateau, mais se représentait le roulis ainsi. Quelle était encore cette bizarrerie ? Elle tenta de se concentrer pour viser, mais tirer sur cible mouvante dans un monde mouvant était un exploit dont elle se savait incapable, elle devait déjà lutter pour rester debout.
Elle rabaissa son arc devenu inutile, prit une inspiration pour lutter contre la nausée qui la prenait, et réfléchit. Son arc était inutile. Fuir était inutile. Son maigre poignard ressemblait à un cure-dent face à ses griffes. Ses constats la traversèrent en une seconde, mais elle savait déjà quelle était la seule issue possible.
Elle attrapa le glaive qui pendait à la ceinture d'un Jhonni terrifié, mais étonnamment toujours debout, et commença à marcher vers le monstre. Son pas était hasardeux sur un sol qui refusait de rester en place. Elle ne regardait pas la bête mais celui qui la combattait. Un homme qui l'avait mené là, lui avait menti, avait mené à la mort Bjor, et surtout, le frère d'un homme qui avait tué de misère sa mère. Elle ne savait pas grand chose à la transformation et avait tout fait pour rester humaine depuis la nuit du massacre d'Hegomi, mais elle savait que la haine et la age l'avait transformé la dernière fois, et elle comptait sur le même phénomène - si tant est qu'elle ait encore la capacité de mener un tel raisonnement.
Elle avait pris sa forme de lycan avant d'arriver au fenghill. Elle avait regagné un peu d'agilité et arrivait à avancer relativement vite sans trop perdre l'équilibre. Pendant un instant, elle ne savait plus qui était son ennemi. Animal ? Humain ? La grosse bestiole semblait une meilleure cible. Plus gros, mieux à massacrer. La suite était floue, il n'y avait plus grand monde en charge derrière la prunelle brûlante de rage; du sang, du fer, de la douleur, de la haine.
Derrière elle il y eut un glapissement et un bruit de chute. Ca avait été trop pour le petit Jhonni.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Mar 17 Jan - 23:30


Après m’être redressé de ma dernière galipette, je constatai que le méga ne regardait pas dans ma direction. Je tournai la tête dans le même sens que lui, et vit cette chère Ara marchanit vers la créature, glaive au poing, d’un pas décidé mais le visage fermé. A chaque de ses pas son corps se tordait, se contorsionnait. Ses muscles enflaient, sa pilosité grandissait, tout comme ses dents et ses griffes. A quelques mètres du fenghill, ce n’était plus une jeune femme qui avançait, mais un loup humanoïde de la taille d’un ours et aux crocs plus acérés qu’une arme. Son poil était blanc comme la neige, un blanc immaculé que ne demandait qu’à être repeint de sang. Son unique œil brûlait de rage, et de l’écume sortait d'entre ses crocs. Ce n’était pas une simple lycanthrope, mais une bête enragée, torturée par la rage et la peur.

Elle se figeait quelques instants, puis bondit sur le fenghill en même temps que la fée se jetait sur elle. Le choc fut brutal et les deux créatures roulèrent sur le sol détrempé, hurlant de colère. Je m’activai.
Je m’agenouillai et sortis de ma veste un flacon qui contenait un liquide violet. Les deux créatures enragées roulaient, cognant les arbres et retournant la terre. Du coin de l’œil je vis qu’Ara ne tiendrait pas longtemps. Elle avait déjà une longue blessure au ventre, et boitait d’une patte, tandis que le fenghill avait juste une oreille arrachée. Cette chère Ara ne semblait pas à l’aise et hurlait fréquemment. Cette forme la faisait souffrir intérieurement.
Je versai hâtivement – mais avec dextérité – le contenu de la fiole sur la lame de mon glaive, de manière à bien enduire tout le glaive de la concoction. Rapidement la lame dégoulinait d’un liquide épais et mauve. Je pris fermement le glaive, me relevai, et armai mon bras en direction des deux créatures.

La bonne boule de poil… la bonne boule de poil… la bonne boule de poil…

Je lançai le glaive de toutes mes forces, qui alla se ficher dans les côtes de la boule de poil brune, laissant échapper un cri de douleur. La dose était létale pour un homme, et suffisante pour paralyser un ours, elle devrait ralentir quelque peu le fenghill.
Ara en profitait pour faire rouler le méga sur le côté et se redresser. Pour ma part, j’accrochai mon cerceau à une branche basse, ainsi que ma veste, et marchait poing nue vers le fenghill… Il était temps de montrer comment un Nominoeson se battait… Déjà mes muscles se déployaient, tout comme ma rage. A quelques pas de mon adversaire, j’étais armé de crocs, de griffes, et d’une envie insatiable de sang. Je fondis sur ma proie en même temps qu’Ara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Mer 18 Jan - 22:06

Du sang chaud contre ses poils. Elle n'avait que vaguement conscience du poids de la bête, de la boue, de ses blessures. La douleur accroissait encore sa rage, le besoin d'enfoncer ses crocs dans de la chair, de sentir de la viande dans sa mâchoire, du sang au fond de sa gorge. Elle mordait et griffait, ne tentait d'esquiver que par instinct. Elle sentit son ennemi crier et cette marque de faiblesse n'était qu'un signal pour plus de férocité. Elle parvint à le faire rouler loin d'elle dans un assaut plus violent, profitant de la douleur dont elle avait vaguement conscience de l'origine. La lycan se remit debout, ignorant la douleur de sa jambe et de son ventre. Elle rua vers sa proie qui saignait enfin sérieusement. Elle fut presque distraite en voyant une autre silhouette à ses cotés, ne sachant plus exactement vers où porter sa rage, mais la plus grosse bestiole lui avait fait mal, elle voulait tuer la grosse bestiole.
Son ennemi paraissait ralenti, et elle parvint à l'atteindre avant que la bête n'ait retrouvé son équilibre. Elle le percuta de tout son poids sur le flanc et enfonça ses griffes dans son ventre, labourant la fourrure qui se teintait de rouge.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Mer 18 Jan - 22:50


Le combat était rude. Le fenghill ne se laissait pas faire… Et Ara me gênait plus qu’autre chose. Elle ne se battait pas comme un lycanthrope, ni comme un guerrier. Elle se battait comme une bête sauvage, un loup enragé qui luttait pour sa survie. Elle s’accrochait au fenghill, et m’empêchait de griffer efficacement. Mes idées étaient voilées par la rage. Il m’était difficile de me concentrer, de ne pas me battre à mon tour comme un loup. Je restais sur mes deux pattes postérieures, bondissant parfois pour mordre puis sautant en arrière pour éviter un coup de griffe.

La bête se fatiguait, mais Ara et moi aussi. La « jeune femme » avait de nombreuses blessures, et une plaie béante au ventre. Je sentais la douleur à plusieurs endroits de mon corps, mais je chassais cette idée. Il était plus difficile de chasser l’odeur du sang mélangé à l’iode… Le sang qui m’appelait… Qui jetait un écran rouge sur mon regard. Je mordis violement le fenghill à l’épaule. Senti le sang couler dans ma gorge. La rage m’attendait, me tentait. Un mouvement me fit bondir à l’écart. Les mâchoires du méga claquèrent dans le vide, et je sentis que sa fatigue était grande.
Ara était agrippé sur son dos et plantait ses griffes dans la chair de la fée. L’une de ses pattes pendait mollement. Si elle continuait ainsi, elle allait se faire tuer par le fenghill. Je chargeai… Ara. Et la propulsa loin des combats. Elle s’en alla rouler dans les fourrés. Le méga, déséquilibré, tomba et sol qui n’était plus qu’une marre de boue. Je l’agrippai et lacéra son ventre avec mes pattes postérieurs. Mais la force du fenghill était supérieure à la mienne. Il me renversa et me plaqua au sol. D’une patte je le retins au-dessus de moi, ses crocs s’approchant dangereusement de ma gorge. Je sentais son haleine, sa rage. Des gouttes de salive coulaient entre ses babines. Mon autre patte tâtonnait sur son poitrail… Jusqu’à atteindre le glaive qui y était planté. Dans un mouvement brusque, je le délogeai, et le plantai dans la gorge du méga alors que ses crocs fondaient sur mon cou.
La créature poussa un ultime hurlement de douleur tandis que du sang chaud jaillissait de sa blessure et me peignait des symboles sanglants. La fée s’affaissa sur moi. Je lâchai le glaive et fit rouler le monstre sur le côté, le laissant agoniser en paix. Je me redressai doucement. Déjà la rage s’évanouissait… et la douleur apparaissait, cinglante, violente. Je tombai à genoux sous ses assauts, puis me relevai.

La première chose que je vis de mes yeux humains fut cette chère Ara qui avançait vers moi, masse de poils taguant que la rage n’avait pas quittée.

« S’te plaît Ara, calme-toi. Je préférerais faire un câlin de la victoire à quelque chose de moins poilu… Ho hé ! Araaaa ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 20 Jan - 0:18

La fatigue s'ajoutait à la douleur et elle perdait le peu d'efficacité que son instinct et sa rage lui donnaient. Mais peu importait, elle sentait de la chair contre ses griffes, et elle ne pouvait pas s'éloigner. Toute sa rage concentrée sur le fenghill, elle ne vit pas arriver la charge qui la fit valser loin de son ennemi. Elle perdit l'équilibre et se vautra de tout son long dans les fourrés. Désorientée, elle devait lutter contre le sol qui tanguais, la douleur de tous ces membres et la rage qui ne parvenait plus tout à fait à oblitérer le reste. Quand elle essaya de se relever, sa patte blessée céda sous son poids et elle retomba. Pendant un instant la rage et l'épuisement s'équilibrait, et elle faillit ne pas chercher à se relever. Mais le cri d'agonie du fenghill lui vrilla les tympans. On lui volait sa proie ! L'envie de sang reprit brusquement le dessus, et elle se remit debout, boitant mais encore capable de tenir. Son œil chercha celui qui l'avait attaqué et l'avait privée de la mort qu'elle voulait assener. Il était là, à genoux, faible. Elle marcha d'un pas lent et boiteux, tandis que sa proie se changeait en une créature si facile à massacrer. Plus de griffes, plus de croc pour l'attaquer, même pas une fourrure épaisse pour se protéger. Proie facile.
Il se tourna vers elle. Difficile de s'appuyer sur sa patte. Mais il était tout près. Refermer sa gueule sur son cou fragile. Le sang. La mort. Continuer à avancer.

« S’te plaît Ara, calme-toi. Je préférerais faire un câlin de la victoire à quelque chose de moins poilu… Ho hé ! Araaaa ! »

Ara ? Le son passa par les oreilles poilues et atteignit quelque chose d'humain. Elle ralentit. Elle se souvenait de ... quelque chose. Quelqu'un... Ces sons l'irritaient parce que... Quelqu'un d'autre. Vieux. Loin. Moins bien que la rage. Moins bien que la mort. Elle voulut se jeter à la gorge de son ennemi, bondir pour couvrir la petite distance qui les séparait encore... et elle se ramassa complètement, s'étalant de tout son long dans sa boue. Déséquilibre, épuisement, patte blessée, ventre ouvert, ça avait été trop. Même la rage ne peut pas remplacer le sang, et elle en avait trop perdu. Le visage contre le sol spongieux, son sang allant se répandre sur la terre, la bête perdit tout de sa dangerosité. A la place de la créature frénétique gisait une jeune femme, très mal en point, évanouie. Elle paraissait toute petite dans ses vêtements déchirés et infiniment fragile en regard du monstre dont elle avait eu la forme.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 20 Jan - 0:53


Ara grogna dans ma direction. Fit un pas. Puis s’écroula au sol, visage contre terre. Lentement la lycanthropie fuit son corps, laissant derrière elle une jeune femme gravement blessé. L’odeur de l’iode commençait à se dissiper, le doux froid de la forêt revenait reconquérir ses terres. Le silence était tombé avec la rage de cette chère Ara. Plus rien n’émettait de bruit, plus rien de bougeait à part les feuilles dans les arbres.
Je me laissai tomber, et restai allongé quelques instants sur le sol retourné par l’affrontement. L’exercice avait été violent, et avait coûté cher. Mais ce cher Kort serait fier de moi, ceci me fit sourire – et grimacer. Mon corps commençait à envoyer des alertes, m’indiquant que j’avais plusieurs blessures que je ferai bien de soigner avant qu’elles ne s’infectent. Je tournai la tête sur le côté et vis Ara allongée dans la boue avec ses vêtements en lambeaux. Il fallait aussi que je m’occupe d’elle. Le fenghill commençait à sentir, et il attirera les charognards à la nuit tombé si je ne faisais rien – nuit qui tombait vite en cette période de l’année. Je pensais aussi à ce pauvre Jhonni qui devait plus sentir sa cheville. Je soupirai. La quiétude ne sera pas pour aujourd’hui, ni pour aucun des autres jours de ma vie.

***

Un feu de camp éclairait mon travail. Il faisait nuit depuis déjà deux heures, et les deux Buveurs d’Or dormaient à côté du feu. L’attelle du Jhonni avait dû être changée : la précédente était réduite en morceaux. A part l’état de sa cheville qui était préoccupant, il semblait en pleine forme, seulement exténué par sa journée.
Cette chère Ara m’avait demandé plus d’effort. Il avait fallu nettoyer puis panser ses plaies. J’avais profité de son évanouissement pour recoudre sa plaie au ventre comme je pouvais. Les points étaient grossiers et devront être refait par un chaman, mais au moins elle ne perdait plus de sang. Son état psychologique ne valait pas mieux. J’avais dû user d’un de mes rêves pour la calmer et éviter qu’elle ne bouge trop pendant que je m’occupais de ses blessures. A présent elle dormait paisiblement dans sa couverture.
Tout ceci m’avait permis d’oublier un instant mes propres blessures, mais j’avais dû m’en occuper à mon tour. Aucune n’était grave, j’avais échappé à la plupart des assauts violents du fenghill – qui gisait non loin de là. Je me retrouvais cependant couvert de bandages, me donnant l’impression que je portais une chemise en plus.

A présent, je profitais du calme, assis sur une pierre. Je tentais des réparations des vêtements de cette chère Ara, mais mes talents de couturier étant rudimentaire, il ne fallait pas s’attendre à un miracle. Je jetais aussi quelques regards à la forêt. J’avais utilisé deux fioles de poisons basiques pour repousser les loups, mais certains téméraires pouvaient quand même s’approcher.

Du bruit se fit entendre dans le campement. Cette chère Ara remuait quelque peu. Elle ne tarderait pas à se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 20 Jan - 2:13

La douleur irradiait de tout son corps, tellement forte dans sa conscience encore à moitié endormie qu'elle ne savait pas d'où elle provenait. Son esprit embrumé était hanté d'images de crocs, de chair à vif, de fourrure poisseuse de sang, de boue et toujours, en toile de fond, une mer agitée dont elle avait l'impression d'encore sentir le roulis. Elle essayait de rejeter le rêve et la souffrance, mais son corps rompu lui refusait à présent la miséricorde de l'inconscience. Et plus elle se réveillait, plus elle avait mal.
Elle ouvrit l’œil et vit au dessus d'elle la voûte céleste piquetée d'étoiles. Au moins, pour ça, rien n'avait changé. Elle reprenait doucement contact avec des sensations à peine perceptibles sous l'écrasant poids de la douleur. De la chaleur à droite. Un feu. Un tissu rêche contre elle. Sûrement des braies et chemise trop vieux. A coté d'elle un corps endormi. Jhonni, selon le petit ronflement aigu qu'il laissait échapper, comme un écureuil attendri. Elle tourna l’œil de l'autre coté, mais ne pouvait voir le haut d'un crane aux cheveux pales. Son champ de vision restreint l'obligea à tourner la tête, ce qui lui donna légèrement le vertige. Elle ne s'était pas sentie aussi mal depuis très longtemps. Le sens des images de son rêve l'intrigua un instant, mais elle repoussa cette question trop compliquée pour son esprit ralenti. Qui était cet homme ? Tom. Il s'appelait Tom, et était fils de ... le frère de Niklas. Le souvenir de la journée et la réalité de son cauchemar lui tombèrent dessus brusquement, et elle s'éveilla enfin tout à fait. Elle avait l'impression de s'être pris un seau d'eau glacé sur la tête, suivie d'un seau d'ordures. Elle était horrifiée, dégoûtée, curieuse et furieuse à la fois. Le dernier sentiment pris le dessus et elle voulu attraper le poignard qu'elle avait toujours à sa ceinture tout en se relevant. Elle eut l'impression que son ventre se faisait transpercer et ne pu pas décoller ses omoplates de plus de deux centimètres du sol avant de s'écrouler en gémissant. Dans sa brusque prise de conscience elle n'avait pas fait attention à la partie blessures. Au vu de la douleur, jambe et ventre, au moins, même si elle avait l'impression qu'un troupeau de bœufs l'avait piétinée. Elle reprit son calme, de toute façon bien consciente qu'elle était absolument incapable de menacer qui que ce soit dans son état. Elle tourna de nouveau son œil vers Tom, en essayant d'avoir un visage neutre, ou au moins, distordu que par la douleur. Ca marchait plutôt bien. Qu'est-ce qu'il foutait ? Il reprisait des vêtements. Et même de là elle voyait qu'il le faisait mal - à moins que ce ne soit que sa mauvaise foi, mais en l'état, ça lui allait aussi. Vêtement de qui ? Ah. Oui. Heureusement qu'elle n'avait pas pu se lever, elle se serait sentie infiniment ridicule et peu menaçante, armée en tout et pour tout d'une vieille couverture. Elle chercha quoi lui dire. Présentement elle avait surtout avant de dire 'aïe aïe aïe co***rd'. Le début était pas très agressif, et la fin un peu trop pour quelqu'un dans son état. Autant essayer de faire semblant, et d'avoir l'air sympathique.

"C'est combien la prime pour avoir tué un fenghill ?"

Mouais. Pas très réussi, d'autant que sa voix cassé croassait tant qu'elle n'était même pas sure de pouvoir être comprise. Elle ajouta:

"Je veux mes réponses."

Même si elle n'avait aucun moyen de pression pour les exiger. Ni, à vrai dire, rempli la mission, qui était de trouver les Recruteurs, pas de faire leur job à leur place.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 20 Jan - 11:18


Cette chère Ara gesticulait. Elle devait essayer de se relever… Et se rendre compte que vu son état, ce n’était pas possible. Je continuai à travailler sur les vêtements calmement.

« C'est combien la prime pour avoir tué un fenghill ? » croassa Ara dans ma direction, corbeau déplumé après une lutte acharnée.

Je me tournai vers elle en laissait de côté mon œuvre d’art, un sourire aux lèvres.

« Je veux mes réponses. »

Nous y voilà. Ses fameuses réponses. Je n’avais pas vraiment de réponse. Juste des informations qu’elle savait déjà – vu qu’il s’agissait de sa vie. Je ne perdais rien à lui faire une biographie. Je me lançai dans les explications d'un ton neutre :
« Tu te nommes Arahina Aeskadottir. Tu es née à Alesund dans une famille de marchands aisés. Seulement, tu étais la bâtarde de ton père, ce qui t’as valus d’avoir une enfance misérable, et de finir esclave chez Haviti, un riche et fortuné commerçant de la ville. Sa mort, assassiné par une esclave a fait grand bruit. Mais personne n’a cherché à savoir qui était vraiment « l’esclave », personne sauf les gens comme moi, dont l’une des armes est le renseignement. »

Je fis une pause le temps de raviver les flammes du foyer. Je me souvenais de la facilité à laquelle j’avais réussi à en savoir plus sur l’esclave. Les rumeurs vont vite. Je repris :
« Quant à savoir qui était ton père, il suffisait d’interroger les servantes qui étaient au chevet de ta mère lorsqu’elle morte. Elle répétait le nom de Niklas. Ce fait est passé inaperçu, masqué par la mort du riche Haviti. Mais si on prend le temps de calculer un peu, et d’apprendre que ton faux père faisait commerce avec le Suðrið, on peut déduire ton origine… »

Je laissai le temps à Ara de comprendre mes paroles. Puis je laissai échapper un petit rire.
« Bien sûr, tout ceci n’était que spéculation ! Je n’étais sûr d’absolument rien. Mais pour vérifier, il me suffisait de te voir. Tu as quelques traits caractéristiques de ta famille, sans parler de ta lycanthropie ! C'est elle qui a fini de me convaincre. »

Je me levai, et pris un air théâtral :
« Je me nomme Sverre Goðbarn Nominoeson, ravit de te rencontrer ma nièce Arahina Niklasdottir. Ça nous fait une belle jambe non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 20 Jan - 12:43

Elle avait réussi à lui arracher un sourire - sûrement pour se payer sa tête, mais c'était quand même un signe de sympathie. Et en effet, il commença à parler, et malgré son peu de force, elle l'écouta avec une attention aiguë.

« Tu te nommes Arahina Aeskadottir. Tu es née à Alesund dans une famille de marchands aisés. Seulement, tu étais la bâtarde de ton père, ce qui t’as valus d’avoir une enfance misérable, et de finir esclave chez Haviti, un riche et fortuné commerçant de la ville. Sa mort, assassiné par une esclave a fait grand bruit. Mais personne n’a cherché à savoir qui était vraiment « l’esclave », personne sauf les gens comme moi, dont l’une des armes est le renseignement. »

Sa vie, résumée en quelques phrases, paraissait un début de légende, l'enfance du héros qui naîtra de la cendre et vengera ses souffrances. Mais ce n'était pas une histoire, et les parties expédiées en un mot avaient duré des années. Des années à avoir faim, à être humiliée et à être traitée avec plus de cruauté que les esclaves. A maintenir une schizophrénie insoutenable, miséreuse presque tout le temps, et en belle robe de fille de marchand quand il y avait du public. Même vivre chez son faux oncle avait été moins déchirant, au moins n'avait-elle pas à jouer la comédie. Et puis elle avait de la compagnie... Des vagues de souvenirs, repoussés loin dans sa mémoire depuis qu'elle était libre, tentèrent de l'assaillir, mais elle se concentrait sur les paroles de son oncle, qui recommençait à parler.

« Quant à savoir qui était ton père, il suffisait d’interroger les servantes qui étaient au chevet de ta mère lorsqu’elle morte. Elle répétait le nom de Niklas. Ce fait est passé inaperçu, masqué par la mort du riche Haviti. Mais si on prend le temps de calculer un peu, et d’apprendre que ton faux père faisait commerce avec le Suðrið, on peut déduire ton origine… »

Le calcul n'était pas difficile, après tout elle avait fait le même, alors qu'elle connaissait bien mal la politique et les lignées de Jarls. Quelque chose la dérangeait encore dans ses paroles, mais elle ne savait pas quoi. Peu importe. Elle laissa un soupir s'échapper de ses lèvres. Si son oncle n'avait appris son existence qu'après sa fuite, elle n'avait aucune raison de le haïr. Elle ne pouvait pas lui en vouloir de ne pas avoir secouru une nièce quand il ne savait pas qu'il en avait une. Surtout qu'il n'avait pas l'air d'avoir plus de dix ans de plus qu'elle. Cela la soulagea, elle n'aimait pas la haine, elle lui avait déjà pris trop de son temps. Surtout quand elle était dirigée contre quelqu'un de trop fort pour elle.
Elle fut surprise par son rire. Cet homme riait beaucoup trop souvent.

« Bien sûr, tout ceci n’était que spéculation ! Je n’étais sûr d’absolument rien. Mais pour vérifier, il me suffisait de te voir. Tu as quelques traits caractéristiques de ta famille, sans parler de ta lycanthropie ! C'est elle qui a fini de me convaincre. »

Sa remarque la mis mal à l'aise. Les traits trop caractéristiques de son visage ne lui avait jamais valu que des ennuis. Et sa façon de la traiter naturellement comme sa famille était extrêmement dérangeante. Sa famille, c'était Aeska. C'est tout. Qu'il se calme avec sa sympathie. Quand il se leva avec une grandiloquence exagérée, elle se dit que ça allait pas aller en s'améliorant.

« Je me nomme Sverre Goðbarn Nominoeson, ravit de te rencontrer ma nièce Arahina Niklasdottir. Ça nous fait une belle jambe non ? »

Elle manqua de s’étouffer en entendant le nom. Niklasdottir, non, c’en était trop. Si elle avait passé des heures enfant à essayer n'importe quel nom, en égrenant des litanies de syllabes dans l'espoir de trouver le bon, qu'il se révélerait comme par magie, et qu'elle pourrait s'en parer contre les humiliations, ça faisait longtemps qu'elle avait abandonné ses illusions. Mais si elle avait appris une chose, c'était à ravaler sa fierté et laisser les gens croire ce qu'ils voulaient. Et s'il voulait qu'elle l'appelle tonton, elle le ferait. Après tout, il était surtout un client, et elle avait besoin qu'il soit de bonne humeur pour répondre au reste de ses questions, notamment sur ce que savait et voulait Niklas.

« Ravi de ton rencontrer, oncle Sverre. Je pensais pas te croiser un jour. »

Elle allait lui demander d'éviter de l'appeler autrement qu'Arahina Ordottir au cas où Jhonni se réveillerait quand elle se rendit compte de ce qui clochait, et qu'elle aurait immédiatement relevé si son cerveau n'était pas présentement une bouilli d'avoine tiède.

« Elle marche pas ton histoire, Oncle Sverre. »

Même à travers sa voix cassée on pouvait sentir un cynisme amer.

« Comment tu as pu faire le lien entre Arahina Ordottir et Arahina Aeskadottir ? Des Arahina y en a plein la Skania. Et pourquoi un fils de Jarl s'intéresserait à une simple bandit ou à l'assassinat d'un marchand par une esclave en Halfmani ? C'est pas très difficile de trouver de qui est la fille d'Aeska. C'est très peu probable que quelqu'un comme toi s'intéresse assez pour le découvrir. »

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 20 Jan - 15:47


« Ravi de ton rencontrer, oncle Sverre. Je pensais pas te croiser un jour. »

Je fronçai les sourcils. Quelque chose n’allait pas dans sa phrase. Elle n’était certainement pas sincère, et je n’attendais aucune sympathie de sa part.

« Elle marche pas ton histoire, Oncle Sverre. »


A quoi pensait-elle ? Et il faudrait que je lui demande de ne pas m’appeler ainsi aussi. Ca faisait trop vieux !

« Comment tu as pu faire le lien entre Arahina Ordottir et Arahina Aeskadottir ? Des Arahina y en a plein la Skania. Et pourquoi un fils de Jarl s'intéresserait à une simple bandit ou à l'assassinat d'un marchand par une esclave en Halfmani ? C'est pas très difficile de trouver de qui est la fille d'Aeska. C'est très peu probable que quelqu'un comme toi s'intéresse assez pour le découvrir. »

Ça en était trop. La chasse, le combat, la fatigue. Les milliers et milliers et milliers d’informations qui s’entrechoquaient dans ma tête. Toutes ces choses que j’avais su, que je savais, que je saurais. Tout ça se mélangeait, formait un terrible maestro dévastateur. Et n’était qu’une feuille, et son histoire à peine une branche parmi mon monde. Une branche d’un arbre que j’essaye jour à après jour de comprendre, de déchiffrer.
Devant l’insignifiance et l’importance de son existence, j’explosai de rire. Je n’étais, à vrai dire, qu’une branche moi aussi. Chacun à ses préoccupations, le centre de son monde.

« Tu sais Ara. J’en ai rien à faire que tu me crois ou pas. Je t’avais promis mes renseignements en « extra », à toi de voir ce que tu veux en faire. J’ai joué des farces au Jarl Eivil, me suis introduit dans le palais du Jarl Ingo, j’ai tenu tête à mon père le Jarl Nominoé. J’ai voyagé dans les terres gelé du Norðrið et sur les côtes du Malroyaume. J’ai affronté des fées, mais aussi des hommes. J’ai arpentés milles et une cité. Mais il reste tant de choses à voir et à visiter ! Et dans tout ça, je ne suis qu’un fétu de paille, et toi aussi. »

Je me ressaisis et secouai la tête. Elle ne pouvait pas savoir. Elle connaissait sa vie, et ceux qu’il y avaient autour. Rien de plus. C’était mieux ainsi. Personne ne devrait à en savoir plus.

Plus calmement je consentis une petite information :
« Les Buveurs d’Or vendent bien leur butin à des marchands malhonnêtes. C’est de là que je sais pour Hegomi et son remplacement. » Je fis un sourire et me rassis, las de la journée.

« Je te l’ai dit, les renseignements sont une armes. Ce n’est pas grâce à ce glaive, ni grâce à ce cerceau, que je suis encore en vie aujourd’hui. On aura pu me tuer à de nombreuses reprises, mais ce que je sais est plus précieux que ma mort. »

Je contemplai les flammes du foyer, malmenées par le vent. Ce spectacle était fascinant, et reposant.

_________________
Compte secondaire de Melti (Compte principal Niklas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 20 Jan - 19:17

Elle s'attendait à ce qu'il nie, qu'il mente ou qu'il l'ignore. Elle fut surprise de l'entendre éclater de rire. Définitivement, trop de rires. Ce type était au moins à moitié dérangé.

« Tu sais Ara. J’en ai rien à faire que tu me crois ou pas. Je t’avais promis mes renseignements en « extra », à toi de voir ce que tu veux en faire. J’ai joué des farces au Jarl Eivil, me suis introduit dans le palais du Jarl Ingo, j’ai tenu tête à mon père le Jarl Nominoé. J’ai voyagé dans les terres gelé du Norðrið et sur les côtes du Malroyaume. J’ai affronté des fées, mais aussi des hommes. J’ai arpentés milles et une cité. Mais il reste tant de choses à voir et à visiter ! Et dans tout ça, je ne suis qu’un fétu de paille, et toi aussi. »

Cet homme est complètement fou. Ce fut sa première pensée devant la narration de ses exploits. Aucun homme ne pouvait avoir réalisé de tous ses actes. Mais il avait dit la vérité quant à sa vie, et elle l'avait vu se battre - enfin, ce qu'elle parvenait à démêler des souvenirs auxquels elle ne voulait pas penser. Il n'était pas un homme ordinaire, et elle identifiait à présent la magie dans l'illusion marine lors du combat. Elle était à peu près sure qu'il était fou, mais ça ne voulait pas dire qu'il mentait.

« Les Buveurs d’Or vendent bien leur butin à des marchands malhonnêtes. C’est de là que je sais pour Hegomi et son remplacement. »

Ça tenait à peu près debout. Elle avait envie de le presser de questions, de le traquer jusque dans ces derniers retranchements pour s'assurer de son récit, mais elle ne s'en sentait pas la force. Et à son ton las, lui non plus.

« Je te l’ai dit, les renseignements sont une armes. Ce n’est pas grâce à ce glaive, ni grâce à ce cerceau, que je suis encore en vie aujourd’hui. On aura pu me tuer à de nombreuses reprises, mais ce que je sais est plus précieux que ma mort. »

La valeur du savoir. Ce n'était pas elle, torturée par la curiosité et mettant le savoir juste en dessous de l'or, qui allait la remettre en question. Pendant un moment, elle se laissa bercer par le vent et le crépitement du feu. Elle était fatiguée, si fatiguée, elle ne voulait plus lutter. Après tout, remettre en question sa parole était parfaitement inutile, il pouvait très bien partir sur le champ, elle n'était pas en l'état de le poursuivre.
Elle le regarda avec curiosité. Avait-elle sous l’œil une source incroyable de savoirs et de souvenirs, ou un fou qui s'inventait des fables ? Après tout ça ne changerait rien, il n'allait pas lui révéler ses secrets, et sa curiosité allait rester sur sa faim. Quand elle reprit la parole, c'était avec sincérité, trop lasse pour chercher à ruser.

« Je sais pas exactement à quel point tu es fou, mais merci pour l'extra. Et les soins. Et... le fenghill... la couture... »

Prononcer les mots commençait à être difficile, mais il comprendrait l'idée. Elle avait conscience qu'il lui avait sauvé la vie face au fenghill. Bon, c'était aussi à cause de lui qu'elle s'était trouvé face à la bête, mais elle n'allait pas chipoter, elle avait accepté le marché.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 20 Jan - 21:01


Le silence autour du feu dura plusieurs minutes. Puis j’entendis une faible voix à côté de moi :
« Je sais pas exactement à quel point tu es fou, mais merci pour l'extra. Et les soins. Et... le fenghill... la couture... »

Quand je tournai la tête dans sa direction, ce fut pour voir la jeune femme endormie. J’haussai des épaules et retournai à ma contemplation du feu.

***

[INSÉRER ÉCRAN DE CHARGEMENT ICI]
***loading***
***loading***
***loading***

***

Je rangeai le camp avec Jhonni. Ce dernier s’était réveiller depuis deux heures, et pourtant le soleil commençait déjà à descendre ! Le jeune bleu rangeait ses affaires silencieusement, jetant des coups d’œil inquiet à sa leader qui dormait toujours. Je ne m’inquiétais pas. Depuis hier soir je vérifiais ses bandages et rien n’attestait que la plaie était infectée. Je rangeais mes affaires et celles d’Ara en sifflotant, mais moins fort que d’habitude. Les fils du destin se jouaient encore de moi !

Cette chère Ara remua dans sa couverture. Je l’avais revêtit avec mes réparations, mais si elle bougeait trop, tout risquait de se défaire !

_________________
Compte secondaire de Melti (Compte principal Niklas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Sam 21 Jan - 23:51

Arahina sortait d'un sommeil profond. Elle avait légèrement entendu du mouvement autour d'elle à plusieurs reprises, mais cela n'avait pas été suffisant pour la réveiller tant elle était épuisée. Il y avait quelques notes dans l'air. Un sifflement. Pendant un moment, elle ne savait plus où elle était et cru que c'était Disleg, qui sifflotait toujours pour qu'elle l'entende à travers le mur quand elle travaillait dans la cuisine. Mais ce n'était pas la voix, et la réalité lui revint, son sourire se tordit en grimace. La douleur de la veille s'était atténuée, devenant seulement un bruit de fond. Elle pouvait presque se persuader qu'elle allait l'oublier. Elle ouvrit l’œil. Jhonni et Sverre rangeaient leurs affaires et - ça lui faisait presque plus mal que ses blessures - les siennes. Pas touche. Réprimant son mouvement de protection vers sa besace, elle se redressa prudemment, s'asseyant. Jusque là, ça allait. Elle constata qu'elle avait retrouvé ses vêtements, mais ils avaient pris une forme ... différente. Pas extrêmement confortable. Elle était à peu près sure que réparations ne tiendraient pas longtemps. Espérons que ses points de sutures soient meilleurs. Tout en pliant la couverture, elle les assomma de questions, cherchant à reprend un peu le contrôle d'une situation qui lui avait quelque peu échappé :

« J'ai dormi combien de temps ? Vous vous êtes remis de vos blessures ? Jhonni, tu as retrouvé les autres Buveurs d'Or ? Ils ont retrouvé la piste des Recruteurs ? »

Elle aurait pu lui épargner cette question, le bandage à sa cheville et sa façon de tenir pliée sa jambe comme un oiseau blessé lui indiquait clairement qu'il n'était pas allé à leur recherche. Mais elle avait été brusquement prise de l'envie de prononcer son prénom, et elle n'avait pas eu d'autre idée. Plutôt que s'étaler sur la stupidité de sa question, elle essaya de se mettre debout, opération difficile, entre sa jambe qui criait dès qu'elle voulait l'utiliser et son ventre qui n'appréciait pas le mouvement. Jusqu'à ce qu'elle guérisse, elle allait être boiteuse en plus d'être borgne. Heureusement qu'elle avait ses deux bras, elle allait vraiment finir par se sentir lésée.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Dim 22 Jan - 0:10


J’entendis une voix dans mon dos. Elle était encore étouffée, mais pleine d’entrain :

« J'ai dormi combien de temps ? Vous vous êtes remis de vos blessures ? Jhonni, tu as retrouvé les autres Buveurs d'Or ? Ils ont retrouvé la piste des Recruteurs ? »

Je me retournai doucement pour voir cette chère Ara qui essayait laborieusement de se lever. Je m’approchai d’elle et l’aidai même si elle devait sûrement protester.

« Il serait plus sage que tu restes assis sans bouger. Mais comme de toute façon tu ne vas pas vouloir, je préfère te lever moi-même et pas te laisser ré-ouvrir ta blessure ! »

Une fois mise debout, je me fichai devant elle et entamai les réponses :
« Une journée environ. Moi oui, Jhonni plus ou moins. Jhonni dormait encore y’a deux heures donc non. Et les Buveurs d’Or n’ont pas retrouvé la piste des Recruteurs mais moi si. J’ai eu la discussion que j’avais cherché » je pris un air solennel « ta quête s’achève ici ! »

Je la regardai avec un grand sourire aux lèvres. Les Recruteurs étaient passés ce matin, alertés par les cris du fenghill la veille. J’avais pu rencontrer leur chef, et même si la conversation n’avait pas été fructueuse, je savais à présent qui dirigeait ce groupe, et j’avais une idée de la manière dont il réfléchissait.
Cette rencontre amenait son lot d’ennuis et de questions sans réponses. Mais pour l’instant, les Recruteurs étaient loin. Ils avaient emportés la carcasse du méga, et m’avaient laissé dans la forêt avec mes deux compagnons. Le soleil diffusait une lumière dorée à travers la forêt, et j’avais décidé de profiter d’un repos bien mérité.

_________________
Compte secondaire de Melti (Compte principal Niklas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Dim 22 Jan - 18:32

Il s'approcha pour la mettre debout. Elle commença vaguement à protester, mais il était évident que c'était vain, et elle préférait garder ses forces pour plus tard. Chercher à se faire passer pour plus forte qu'elle ne l'était n'était pas très utile devant Sverre, même si cela la dérangeait plus devant Jhonni. Tant pis, avec ce qu'il s'était passé hier, elle doutait que le garçon la croyait faible. Il devait plutôt la prendre pour un monstre. Chaque problème en son temps, elle testa la résistance de sa jambe. Elle pouvait la déplacer mais elle cédait très vite sous son poids. Canne pour quelques temps alors.

« Une journée environ. Moi oui, Jhonni plus ou moins. Jhonni dormait encore y’a deux heures donc non. Et les Buveurs d’Or n’ont pas retrouvé la piste des Recruteurs mais moi si. J’ai eu la discussion que j’avais cherché. »

Voilà une bonne chose de faite. Au moins elle avait évité des ennuis potentiels avec les Recruteurs. Il n'est jamais trop bon pour des brigands de se faire connaître, même si elle voyait pas trop ce qu'ils pourraient leur reprocher. Elle était légèrement déçue, elle était une peu curieuse sur qui exactement étaient ces Recruteurs, guerriers assez puissants et fous pour s'attaquer volontairement à des fenghills. Tant pis.
Il ajouta avec un air solennel, comme si dormir avait été un exploit:

« Ta quête s’achève ici !
- Parfait ! »

Elle lui offrit un grand sourire, le cadeau qui coûte le moins cher.

« Maintenant, tu vas pouvoir nous payer ! J'ai le souvenir de quelques 189 sous d'or qui devaient nous échoir... »

Cette idée la mettait tellement en joie qu'elle en presque oublié ses blessures et avait envie d'esquisser un pas de danse. De l'or, du joli or, à faire sonner pour ses oreilles, à faire briller pour son œil...

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Dim 22 Jan - 20:20


« Ta quête s’achève ici !
- Parfait ! »


Elle sourit.

« Maintenant, tu vas pouvoir nous payer ! J'ai le souvenir de quelques 189 sous d'or qui devaient nous échoir... »

Je ne pus m’empêcher de rire silencieusement. Tant d’insouciance. Après tout, chacun avait ses préoccupations, et c’était mieux ainsi.

« Tout d’abord, étant donné que je t’ai versé une avance de 30 pièces d’or, il me reste exactement 159 pièces à verser. Ensuite, chaque chose en son temps ! Quand tu auras réuni tes Buveurs d’Or nous devrons nous rendre à Hokksund, c’est dans cette ville que ce trouve le reste de l’argent. »

Des paillettes – ou plutôt des pièces – brillaient dans son regard. Elle semblait être redevenue une enfant.

« La ville est à une journée de marche d’ici ! Mais normalement tu le sais déjà. »

Il manquerait plus qu’un brigand ne connaisse pas la région où il opère. Je tendis à cette chère Ara son sac.

_________________
Compte secondaire de Melti (Compte principal Niklas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une quête atypique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les acteurs au potentiel ardaien
» GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES
» Paysage exotique et présage atypique [PV Galaad]
» La passion de l'atypique [wt. Dollmaker]
» Un marchand atypique (Neff Dastanen - Haron - Victor Tyranok)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haïsrandhers :: Suðrið :: Les vallons du Nord-
Sauter vers: