AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une quête atypique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Une quête atypique   Mer 11 Jan - 0:06



La fine neige qui recouvrait le sol, la lumière du soleil qui se reflétait sur les lacs gelés, le bruit des pics épeiches dans les arbres cherchant des vers. Que le Suðrið est beau !
Spoiler:
 
Je profitai des quelques heures du jour en ce mois d’hivers pour progresser dans la forêt, vagabondant le long des lacs gelé avec pour seul compagnon mon imposant baluchon qui tintait joyeusement à chacun de mes pas. Le soleil rasant passait à travers les troncs des pins, des sapins et des bouleaux dégarnis, formant des millions de lances d’or à travers la forêt. Que la Skania est belle !
Spoiler:
 
Je pourrais voyager des jours et des jours sur ces terres gelés. Et qu’importe le froid, qu’importe les tempêtes de neige, qu’importe le sol glacé, je ne changerai de pays pour rien au monde.

Mais malheureusement, je n’étais pas sur les routes pour le plaisir. Une personne attentive verrait un voyageur solitaire, avec un lourd paquetage. Certainement des vivres, mais aussi un autre équipement au bruit. Un glaive qui n’avait peu servi à la ceinture, des habits chauds usagers mais propres. De bonnes bottes de marche, et un pas assuré. Aucune volonté d’être discret. Une assurance naïve. Un jeune marchand allant de village en village pour essayer de vendre son barda, et surtout pour voyager.
Je m’arrêtai un instant au bord d’un lac gelé pour manger un morceau de pain ainsi qu’une pomme, puis m’amusa quelque instant à marcher sur la glace et à lancer des pierres de l’autre côté du lac.
Spoiler:
 
Je pris aussi quelques instants à vérifier ma bourse, bien pleine de mes « dernières ventes ». Un voyageur ordinaire et insouciant en Skania. Le seul signe distinctif était éventuellement mon cerceau auquel pendaient trois clochettes.

Je savais qu’ils n’étaient pas loin, à m’observer. Un voyageur solitaire, avec en plus des biens à voler. Leur cible de prédilection selon mes informations. Bientôt mon voyage deviendra plus intéressant. En attendant je repris mes affaires et continua mon chemin.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Mer 11 Jan - 22:41


C'était une belle journée qui commençait. Le soleil brillait comme une pièce d'or, ses rayons caressant le visage d'Arahina avec la douceur d'une promesse de richesse. Aux cheveux de la brigande se mêlaient des chaînettes tressées, et le bruit léger des pièces cliquetant près de ses oreilles n'étaient pas pour rien dans sa bonne humeur. Une semaine auparavant, elle et ses Buveurs d'Or avaient attaqué un convoi de marchands de taille moyenne, de retour d'une foire. Leurs ventes avaient été bonnes, leur vol fut donc excellent. Ils avaient trouvé une bonne quantité d'argent, pillé la nourriture qu'ils avaient emmenés pour le voyage - et ils avaient fort bon goût - et Arahina avait même eut la chance de trouver un livre de l'Hier, surement leur marchandise la plus précieuse. Elle ne savait pas trop où ils avaient trouvé cette pépite, mais elle avait été très satisfaite de leur en délaisser. Le texte de l'Hier lui résistait, mais elle commençait à en déchiffrer quelques passages, et s'amusait fort dans cette entreprise. Entre les pages trempées, celles déchirées et les mots inconnus, elle n'avait que des minuscules fragments de texte en sa possession, mais elle espérait qu'il en restait assez pour qu'elle en tire quelque savoir.
Ils venaient d'arriver au Nord du Suðrið, ayant décidé de s'éloigner des plaines après leur dernière attaque, et avait simplement attaqués quelques voyageurs isolés depuis leur arrivée dans les vallons. Les Buveurs d'Or s'étaient séparés en petits groupes, comme celui avec lequel elle était, composé d'une petite dizaine de brigands. Elle avait gardé auprès d'elle les guerriers les plus robustes et violents. Leur conversation était extrêmement limitée, mais elle ne leur faisait pas confiance pour rester discrets si elle ne les surveillait pas de très près. Et elle préférerait qu'ils ne fassent pas trop de grabuge pour quelques temps, elle voulait être sure que le Jarl ne décide pas que sa petite troupe méritât son attention - surtout ce Jarl là.
Ils se contentaient donc d'attaquer des voyageurs seuls ou en petit groupes, pas des personnes assez riches ou importantes pour se déplacer avec une escorte. Le genre de personne dont la disparition ou le détroussage n'intéressait personne. Après tout, s'ils étaient assez bêtes pour se promener sans défense, ils méritaient bien leur sort.
Assise sur une branche moyenne, au milieu des épines de pin, adossée au tronc rugueux, elle attendait que quelqu'un passe pour ajouter quelques pièces à sa chevelure. Elle n'espérait pas grand chose en terme de butin, mais sa bonne humeur lui donnait envie de croiser des gens, autant pour les voler que pour s'amuser - ça lui changerait de la conversation des brutes qui l'accompagnaient, et qui étaient tous cachés dans les environs. Et en attendant, elle tentait de déchiffrer son nouveau livre, parlant étrangement de noms, de roses et de manteaux. Les gens de l'Hier étaient définitivement des personnes étranges.
Un bruit de pas la tira de sa difficile lecture. Un voyageur arrivait. Il ne lui fallu que quelques gestes rapides et silencieux pour ranger le livre dans sa besace et attraper son arc, sans pour autant y encocher une flèche. Le passant semblait être un homme ordinaire, avec une tenue en assez bon état pour indiquer une bourse intéressante. Il portait d'ailleurs un sac prometteur. Son pas insouciant était plus que de la naïveté, c'était de la provocation. Presque trop tentant. Son œil l'inspecta encore un instant à la recherche d'un signe de danger, et s'arrêta sur un cerceau étrange. A quoi pouvait bien servir ce truc ? Elle eut à peine le temps de se poser cette question qu'elle entendit un 'Aïe!' bruyant, suivit d'un 'SAAAAAANG' et de bruits de bottes. Elle poussa un long soupir. Qui lui avait fichu des idiots pareils ?
Elle descendit de l'arbre en quelques mouvements et, d'un geste souple, encocha une flèche et la pointa vers le voyageur. Il était entouré d'une dizaine de brigands trépignant, les mains crispés sur des armes qu'ils rêvaient de repeindre en rouge. A quelques mètres geignait un jeune homme, sautant à cloche pied en se tenant la cheville. Jhonni. Bien sur Jhonni. Y avait que Jhonni pour tomber d'un arbre et déclencher l'attaque avant son ordre. Ce garçon était une catastrophe. Elle allait devoir trouver un moyen de s'occuper de son cas rapidement. Mais avant ça, elle avait un brigandage à mener à bien. Elle adressa un grand sourire aimable à l'inconnu, et lui ordonna sur un ton léger malgré son arc bandé et son œil vigilant:

"Bien le bonjour l'inconnu ! Belle journée vous ne trouvez pas ? Déposez votre bourse, votre sac, votre glaive, votre manteau, vos bottes et, tiens, votre chemise."

Elle allait avoir besoin de tissu pour la cheville de l'autre maladroit - ou pour l'étrangler, elle ne savait pas si ce n'était pas la seule solution qui lui restait devant une incompétence aussi tragique. Peut-être qu'abréger ses souffrances seraient un geste de pitié...
Dans la neige, sans botte et à moitié déshabillé, l'inconnu risquait de passer un mauvais moment avec le froid.

Si vous vous dépêchez, vous pourrez atteindre une ferme au bout de la route avant de mourir de froid, ajouta-t-elle, serviable.

Elle n'avait pas particulièrement envie que l'homme meurt, tant qu'elle avait ce qu'elle voulait. Elle sentait que ses hommes auraient préféré l'assassiner pour s'amuser un peu et couvrir leurs traces, mais elle n'avait pas envie d'encourager leur goût à la violence gratuite. Elle détestait la gratuité.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Mer 11 Jan - 23:14


J’étais tellement admiratif devant le paysage, à gambader d’arbres en arbres, à m’amuser de mes pas dans la neige, à chercher les quelques oiseaux dans les arbres, que je fus réellement surpris de voir tomber un Buveur d’Or juste devant moi.

Très rapidement d’autres brigands sortirent des fourrés avec une discrétion à couper le souffle. Les abords du chemin avait dû être totalement labouré à leur passage et être parfait prêt pour des semailles à présent. Huit hommes m’encerclaient, arme au poing. Trois avaient un arc, mais seulement deux semblaient savoir s’en servir. Un portait une masse d’arme à deux mains usager, qui ressemblait plus à un morceau de métal au bout d’un bâton qu’autre chose. Deux avaient une hache avec un bouclier, un équipement un peu vieux mais correctement entretenu, tout comme celui portant un glaive et un bouclier, et le dernier avec ses deux dagues. Chacun me fixait avidement, comme si j’étais un vulgaire morceau de viande. Je voyais dans leur regard qu’ils rêvaient de me tuer, mais aussi qu’un leader les retenaient dans leur pulsion meurtrière. Un neuvième brigand « m’entourait », ou plutôt tenait sa cheville, pestant de douleur. Il me plaisait bien lui.
Quelques froissements dans le feuillage me firent tourner la tête et je me retrouvai face à arc bandé dans ma direction.

« Bien le bonjour l'inconnu ! Belle journée vous ne trouvez pas ? Déposez votre bourse, votre sac, votre glaive, votre manteau, vos bottes et, tiens, votre chemise. »

Une jeune femme, en tenue de brigand, un arc à la main, et un œil en moins, qui me fixait. Les gros bras qui m’entouraient semblaient être des idiots, mais au moins la leader était là.

« Si vous vous dépêchez, vous pourrez atteindre une ferme au bout de la route avant de mourir de froid. »

« T’as bien trois heures de retard Ara. » Lâchai-je dans un soupir. J’avais bien cru que j’allais atteindre la ferme sans les croiser ! « Mais c’est une belle journée effectivement ! »

D’un pas décontracté je me dirigeai vers mon futur meilleur ami. Immédiatement les Buveurs d’Or les plus proches firent un pas en avant, montrant leur arme et les crocs comme des loups enragés n’ayant pas mangé de plusieurs jours.
D’un ton léger, joviale, bon enfant, je m’adressai à mon assistance :
« Nobles gens, je m’en vais simplement soigner votre compagnon. Si vous me laissez passer il n’y aura aucun mort, et ce pauvre bougre sera de plus soigné ! Il souffre certainement d’une méchante entorse à la cheville, mais peut-être est-ce plus grave… Il faut que je puisse observer sa blessure afin d’établir un diagnostic plus précis et lui permettre de marcher à nouveau et gambader comme un petit lapin ! Ha et jeune homme. N’oubliez pas que les lapins ne montent pas aux arbres. »
Il semblait que l’air était arrêté quelque instant. Un flottement dans l’esprit de chacun.
D’un ton neutre et sans émotion, je m’adressai à mon assistance :
« Ha et j’oubliai. Si par contre quelqu’un s’amuse à effectuer un geste hostile dans ma direction. Il est mort. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Jeu 12 Jan - 0:24


L'inconnu aurait du ouvrir de grands yeux ronds, faire un geste vers son glaive, pousser un cri de fillette, glapir ou au minimum faire mauvaise mine. Mais cette victime-là n'avait pas l'air décidé à réagir d'aucune manière logique face à la menace.

« T’as bien trois heures de retard Ara. » Il soupira « Mais c’est une belle journée effectivement ! »

Pendant un très court instant, c'est elle qui ouvrit un œil rond. Elle avait bien entendu ? Le type venait non pas de l'appeler par son prénom, mais par un sobriquet ? Elle s'empressa de laisser de coté sa surprise pour analyser la situation. Son prénom n'était pas un secret bien gardé, bien que la plupart des Buveurs d'Or l'interpella par son faux nom d'Ordottir, la plupart connaissait aussi son prénom, et elle l'utilisait aussi assez souvent quand elle allait en ville. Après tout, Arahina était un prénom assez peu rare pour qu'il ne marque pas les esprits. Quelqu'un ayant fait une enquête un peu poussée sur les Buveurs d'Or pouvait savoir cela, sans rien savoir de plus sur son identité. Et s'il les avait suivi depuis le Sud, ce n'était pas trop difficile de les retrouver. Mais la grande question était pourquoi venir se jeter volontairement dans ses filets ? Etait-il un éclaireur pour les retenir le temps que des guerriers arrivent ? Cela ne faisait aucun sens. Le comportement de ce type ne faisait aucun sens. Et tandis que l'homme s'approchait de Jhonni, en donnant une explication farfelue à base de lapins, elle ne pouvait s'empêcher de constater deux choses: ce type avait toutes les chances d'être extrêmement dangereux; et elle était extrêmement curieuse. L'option la plus sage était de partir sur le champ, de déclarer la fuite, quitte à laisser le Jhonni blessé aux soins de l'inconnu. Elle n'était pas absolument sure que ses hommes la suivraient. Ils étaient particulièrement à soif de sang ce jour-là, et la fuite devant un homme seul et, aux premiers abords, complètement débile, leur semblerait inconcevable. Enfin, s'ils connaissaient un mot avec autant de syllabes. La dernière phrase de l'homme l'obligea à réagir rapidement.

« Ha et j’oubliai. Si par contre quelqu’un s’amuse à effectuer un geste hostile dans ma direction. Il est mort. »

Exactement ce qu'il faut dire à des brigands pour recevoir un geste hostile et rouillé dans les tripes. Elle profita du petit instant de latence avant que les paroles s’infiltrent sous le crane épais de ces hommes pour leur ordonner de sa voix la plus ferme:

« Bjór, Kopp, partez immédiatement surveiller les alentours pour voir s'il a des renforts. Les autres, ne bougez pas. Et Jhonni, arrête de geindre. »

Il y eu un bref instant de silence, les deux brigands interpellés ne bougeant pas.

« J'ai dit immédiatement. »

Ils se mirent enfin en marche, d'abord à reculons sur quelques pas, puis ils prirent chacun une direction opposée et trottèrent le long du chemin. Elle savait que dès qu'ils seraient éloignés - de toute façon leur raffut avait du alerter toute personne proche - ils prendraient un pas plus discret, et feraient un large cercle autour d'eux pour repérer des ennemis, et donner l'alerte si c'était le cas. La tactique était assez simple pour que même eux la connaissent. C'était le moyen le plus simple bien que très imparfait pour savoir si le danger venait de l'extérieur. Restait le problème du danger que représentait l'homme lui-même. S'il était un lycan et comptait dessus pour les décimer, il allait avoir une mauvaise surprise. Et s'il était quelque chose de plus dangereux encore... et bien c'était pas l'absence de Bjór et Kopp qui changerait grand chose.
Elle garda son arc bandé et passa un regard de fer sur chacun des brigands restant. Ce n'était pas une menace, mais un rappel. Leur intérêt était dans l'obéissance à ses ordres. Et pour le moment, l'ordre, c'était de ne pas essayer d'enfoncer leurs lames dans un homme qui était soit très puissant, soit très fou.

« Qui êtes-vous et quel genre d'ennuis vous cherchez ? »

Sa voix était hostile, mais c'était essentiellement pour calmer ses Buveurs d'Or. Elle, elle était surtout curieuse, et quelque peu inquiète. Même si ce type n'était qu'un suicidaire venant attaquer une dizaine de bandits avec un petit glaive, il était assez intelligent pour les avoir retrouvés. Enfin quelqu'un d'intéressant.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Jeu 12 Jan - 1:00


Après mes quelques mots il y eut un léger silence, le temps que chacun intègre bien chacune de mes paroles. Je vis dans les yeux de certains brigands les rouages de leur cerveau s’activer… Cherchant à déterminer si j’étais menaçant ou non… Mais avant qu’ils n’arrivèrent à la conclusion qu’il s’en foutait, qu’ils pouvaient me « tuer » et voir après, Ara coupa court et ordonna d’une voix ferme :

« Bjór, Kopp, partez immédiatement surveiller les alentours pour voir s'il a des renforts. Les autres, ne bougez pas. Et Jhonni, arrête de geindre. »

Je vis une immense hésitation dans le regard des deux hommes, ainsi qu’une immense déception.

« J'ai dit immédiatement. »

Devant l’insistance de leur leader, les deux brigands partirent exécuter les ordres. J’eus un sourire satisfait et fier. Elle savait tenir ses hommes, et semblait bien mieux réfléchir qu’eux. Elle restait alerte, mais me regardait avec insistance. Méfiance ? Curiosité ? Incrédulité ? Qu’importe. J’étais pas là pour la psychologie. Mais si on se tenait au fait, elle avait raison de tenir ses hommes, et raison de vérifier les alentours – même si ses brigands allaient être déçus.
Les autres Buveurs d’Or continuaient de me fixer avec insistance, prêts à bondir. Tous ne rêvaient que de se battre, de voir le sang couler, de voir mon sang couler en occurrence. C’étaient des bêtes sauvages, tuant et pillant, mais chacun avec une histoire, un passé, un présent, des rêves d’avenir. Un devait rêver d’une femme, l’autre d’une maison, un autre encore d’un nouveau glaive. Tant de rêves, d’ambitions, d’envies.

« Qui êtes-vous et quel genre d'ennuis vous cherchez ? »

Je fus surpris d’être tiré de ma rêverie aussi brutalement. Etonné, il me fallut quelques instants pour assimiler la question. Je me tournai vers Ara. Puis pris complètement conscience du sens de ses paroles. J’explosai de rire au milieu de la forêt, et m’esclaffai : « Oula... Quel genre d’ennuis je cherche ? Mais je passe mes journées, mes nuits, mes années à chercher des ennuis ! A quoi bon une belle vie autour du feu ! Regarde donc le paysage autour de toi Ara ! Malgré sa dangerosité, il ne demande qu’à être exploré ! Et nos belles citées au milles secrets et aux milles rencontres méritent tout autant notre attention. Si nous sommes ici, c’est que nous cherchons tous des ennuis. Après… Quel « genre »… il faudrait que nous passions l’hiver ensemble, autour d’un bon feu de bois pour en discuter longuement. »
Les Buveurs d’Or étaient en pleine réflexion, se demandant si je les insultais, les félicitais, si j’étais une menace, un allié, un pauvre mec, un marchand, un voyageur. Chacun des brigands avait une émotion différente, mais aucun ne voyait de sens des mes mots. Sauf cette brave Ara, qui devait certainement me prendre pour un fou.

Je pris quelque chose à ma ceinture et le jetai en direction d’Ara. Tous les Buveurs d’Or tressaillirent, et archers numéro un et trois manquèrent de lâcher leur flèche dans ma direction. Une bourse, plutôt pleine, roula jusqu’aux pieds de la leader.
« Joyeux anniversaire ! Enfin, à un ou deux mois prêts, je sais pas exactement. Mais c’est mon cadeau ! » déclarai-je joyeusement avec un grand sourire.

Sans faire attention à la réaction de tout ce beau monde, je repris ma marche vers ce pauvre Buveur d’Or qui se retenait de japper pour ne pas se faire incendier par sa chère leader.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Jeu 12 Jan - 12:55

Elle scruta l'inconnu pendant les quelques secondes de surprise à ses paroles. Le visage ne lui disait rien, et son expression ne trahissait aucune peur. Insouciance confirmé par son éclat de rire, qui surprit tant les brigands qu'une flèche failli partir

« Oula... Quel genre d’ennuis je cherche ? Mais je passe mes journées, mes nuits, mes années à chercher des ennuis ! A quoi bon une belle vie autour du feu ! Regarde donc le paysage autour de toi Ara ! Malgré sa dangerosité, il ne demande qu’à être exploré ! Et nos belles citées au milles secrets et aux milles rencontres méritent tout autant notre attention. Si nous sommes ici, c’est que nous cherchons tous des ennuis. Après… Quel « genre »… il faudrait que nous passions l’hiver ensemble, autour d’un bon feu de bois pour en discuter longuement. »

Ce type avait un sérieux problème. En dehors du fait d'être entouré de brigands, un problème plus long et mental. La seule raison qu'elle puisse lui trouver pour débiter de telles affabulations était de gagner du temps, et elle attendait avec impatience le signal de ses éclaireurs. Son instinct de survie lui répétait fuis, fuis, fuis, mais elle ne pouvait s'empêcher d'être clouée là par la curiosité. Qui était cet inconscient, et pourquoi disait-il 'nous' ? Il attrapa sa bourse, et les autres Buveurs crurent peut-être qui leur obéissait enfin, mais elle était à peu près sure que les raisonnements - si on pouvait encore appeler ça comme ça - de l'homme n'étaient jamais aussi simples que 'on me menace, j'obéis'. Il lança la bourse à ses pieds, qui tomba dans un bruit de métal.

« Joyeux anniversaire ! Enfin, à un ou deux mois prêts, je sais pas exactement. Mais c’est mon cadeau ! »

La surprise la figea pendant plusieurs secondes. Était-ce du bluff ? Son anniversaire était effectivement dans deux semaines, à peu près, elle ne faisait pas attention à la date. Sauf que personne ne connaissait l'anniversaire de la Buveuse d'Or. La Buveuse d'Or n'avait pas d'anniversaire. La fille d'Aeska par contre ... Cet homme en savait beaucoup, beaucoup trop. Sa première idée fut de l'exécuter sur le champ, ce qui n'aurait surpris personne.
Le signal des éclaireurs - un chant d'oiseau - retentit, la prévenant de ce qu'elle savait déjà: le danger ne venait pas de l'extérieur. Il était temps d’étouffer la curiosité et de bouger. Elle abaissa son arc, se pencha pour attraper la bourse d'un geste leste, sans prendre le temps de l'ouvrir - elle n'en avait exceptionnellement rien à faire - et la fit bondir dans sa main avec un sourire amusé parfaitement imité.

« Joli façon d'obéir en gardant ta dignité, l'étranger. Je ne m'attaque pas aux fous, ce serait montrer trop de pitié que te libérer de tes hallucinations. On y va. »

Elle rangea sa flèche dans son carquois, passa son arc sur son épaule et attrapa un grand bout de bois, sans accorder un seul regard à ses hommes. Ils allaient obéir, évidemment qu'ils allaient obéir, elle ne leur accorderait pas une once d'attention qui pourrait leur suggérer que la contestation soit possible. Elle s'approcha de l'inconnu et de Jhonni, et lança le bâton à ce dernier.

« Prend ça et marche. On y va, avec ou sans toi. »

Et sans attendre la réaction de quiconque, elle leur tourna le dos et repartit d'un pas léger, en sifflotant et en faisant sonner la bourse dans sa main. Le bruit de l'argent étaient aussi envoûtant pour les brigands qu'une flûte enchantée. Son coup de bluff était maladroit mais devrait suffire pour ces Buveurs d'Or-là, qui étaient les moins fins de son équipe. Si l'inconnu ne lui lançait pas un couteau dans le dos, il y avait peut-être moyen qu'elle se sorte sans encombres de ce coup-là. Et elle n'avait plus qu'à envoyer ses hommes à l'attaque d'une quelconque ferme dans les environs, et revenir pister l'inconnu. Peu de chances qu'elle le retrouve. Mais le confronter devant les autres étaient bien trop risqué, elle n'avait pas envie de devoir tuer neufs brigands si l'inconnu en disait trop. Son plan était plus troué que la dentition de Kopp, mais si les autres la suivaient, et la 'victime' se taisait, elle pourrait s'en sortir. Peut-être.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Jeu 12 Jan - 13:37


Le pauvre bougre se laissa approcher sans problème, de toute façon, vu l’état de sa cheville, il ne pouvait pas aller bien loin. Je le fis assoir et commençai à regarder l’état de son pied, qui formait un angle peu orthodoxe, mais plutôt esthétique. Assis en tailleur à côté de lui, mon baluchon à côté de moi, je manipulais délictueusement la cheville pour savoir quels os étaient cassés. Le grand blessé grimaçait et essayait de retenir des petits cris de douleur.
Un chant d’oiseau se fit entendre. Les éclaireurs n’avaient trouvé aucun danger… Un jour j’apprendrai aux éclaireurs que le rouge-gorge ne chante pas en hivers surtout en pleine forêt… J’entendis aussi Ara ramasser la bourse au sol et commencer à jouer avec – une vraie enfant !

« Joli façon d'obéir en gardant ta dignité, l'étranger. Je ne m'attaque pas aux fous, ce serait montrer trop de pitié que te libérer de tes hallucinations. On y va. »

Je tournai les yeux dans sa direction. Elle rangea son arme dans un geste exagérément lent pour bien montrer l’ordre de partir, puis pris un bâton et s’approcha de moi – heu… enfin de son infortuné compagnon.
Elle lâcha le bout de bois à côté du bleu.

« Prend ça et marche. On y va, avec ou sans toi. »

Elle nous tourna le dos et commença à partir en sifflotant et en jouant avec la bourse. Les Buveurs d’Or étaient perplexes, mais commençaient à ranger leurs armes en grommelant. J’attendis quelques instants, sourire aux lèvres, le temps de laisser à Ara le plaisir de goûter à sa tentative d’échappatoire et à son autorité sur le groupe. Elle était plus méfiante que ce que je pensais, ou plus lâche, qu’importe. Elle était réfléchie, c’était une qualité que de nombreux Haïsrandhers n’avaient pas.

Je déclarai d’une voix calme, posée, assez lente et audible pour l’ensemble des personnes présentes :
« Ara, tu regardes pas ce qu’il y a dans la bourse ? Bon bah. Je peux te le dire. 21 pièces de fer. Exactement. Tu devrais pouvoir en tirer heu… 21 sous d’argent ? Si tu restes un peu on pourra discuter de la possibilité de transformer le fer en l’or. Après, à toi de voir… Vous en pensez quoi vous autres ? »

Pour le coup, j’étais absolument sûr et certain que les brigands allaient comprendre. On ne les appelait pas Buveur d’Or pour rien ! Le célèbre neuvième brigand, lui, commença à essayer de se relever.

« A ta place, je resterai assis. Tu as une fracture à la cheville. Il faut faire une attelle et appliquer une concoction. Si tu marches avec ton pied dans cet état, l’os va mal se ressouder et tu resteras boiteux jusqu’à la fin de ta coute vie de brigand. » expliquai-je sans aucune émotion, je ne faisais qu’énoncer des faits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Jeu 12 Jan - 20:37

Elle entendit ses hommes se mettre à la suivre, et commença à croire que ce serait aussi facile que ça. Mais bien sur, ce n'est jamais simple.

« Ara, tu regardes pas ce qu’il y a dans la bourse ? Bon bah. Je peux te le dire. 21 pièces de fer. Exactement. Tu devrais pouvoir en tirer heu… 21 sous d’argent ? Si tu restes un peu on pourra discuter de la possibilité de transformer le fer en l’or. Après, à toi de voir… Vous en pensez quoi vous autres ? »

Elle s'arrêta au mot d'or. Elle n'était pas elle-même pas si facilement manipulable, mais ses Buveurs, si. Elle ne pouvait pas juste avoir l'air de partir en abandonnant une perspective de richesse facile. S'il y avait une chose que les brigands comprenaient sans problème, c'était l’appât du gain. Ils voyaient l'or comme le sang et la bière: un liquide à voler pour étancher la soif inépuisable de leurs pulsions. Aucune finesse dans leur obsession. Elle referma sa main sur la bourse et sentit les pièces. Sa curiosité et de l'or. Peut-être n'était-elle pas plus maligne que ces Buveurs après tout. Elle se retourna vers l'inconnu.
Elle n'accorda aucune importance aux recommandations qu'il prodiguait à un Jhonni perdu entre son obéissance, sa douleur et sa perplexité face à son soigneur. Elle lui intima d'un geste de se laisser soigner. Elle faisait le plus souvent preuve de jovialité et de camaraderie envers ses hommes, mais quand elle avait besoin d'être obéit, elle savait leur rappeler silencieusement qui avait remplacé Hegomi à sa disparition. Et Jhonni était incroyablement facile à impressionner, c'était tout juste s'il ne laissa pas échapper un hoquet de peur dès qu'elle tournait son œil vers lui.

« Nous t'écoutons. Mais je te préviens, j'ai très peu de patience avec les fausses promesses d'or. Fais très attention à ce qui va tomber dans nos oreilles. »

Elle avait ressortit son arc et rencochée une flèche, lentement, sans bander son arc, c'était une simple menace latente. Les Buveurs d'Or recommencèrent à se déployer en cercle autour de l'inconnu, arme à la main. Il suffirait d'un tressaillement pour que le combat se déclenche. S'il savait vraiment quelque chose, elle allait devoir l'éliminer ainsi que tous les Buveurs en ayant trop entendu. Et de deux choses l'une, soit l'homme était un inconscient, soit il était réellement capable de leur tenir tête. Dans les deux cas, elle n'avait qu'à ordonner l'attaque et attendre à l'écart le résultat pour s'occuper des survivants. Elle n'aimait pas le sang, mais ils l'avaient tous cherchés, le fou suicidaire et les brutes épaisses. Elle pouvait donc satisfaire sa curiosité. C'était presque avec impatience qu'elle attendait qu'il parle.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Jeu 12 Jan - 21:17


Je vis que tous les renégats se figèrent à ma déclaration. Ara serra la bourse entre se main, hésita quelques instants, puis se retourna dans ma direction tandis que je donnais mes recommandations. Elle jeta un regard à son homme blessé, qui après avoir laissé échapper un jappement, se rassit.

Tout en ressortant son arc, elle déclara à mon adresse :
« Nous t'écoutons. Mais je te préviens, j'ai très peu de patience avec les fausses promesses d'or. Fais très attention à ce qui va tomber dans nos oreilles. »

Les Buveurs d’Or se redéployaient autour de moi, trépidant d’impatience. Tous me regardaient avec insistance, suspendus à mes lèvres…
Je me penchai ramasser quelques brindilles, et pris dans mon sac un morceau de tissu ainsi qu’un petit bocal rempli d’une pâte brunâtre. Je fis étendra sa jambe à l’éclopé, et commençai à lui faire une attelle de fortune tout en sifflotant. Le silence devenait oppressant !
Sans m’arrêter dans mon travail, et ne quittant pas des yeux mes mains, j’entamai des explications rudimentaires :
« Je compte faire tomber neuf fois le contenu de cette bourse en or dans vos oreilles, si cela vous intéresse. J’ai besoin d’un groupe de pisteurs expérimentés, qui n’a pas peur aux yeux, et qui connait très bien la forêt. Hoooo tout doux. Je vois que vous comptez déjà me dépouiller de 186 pièces d’or, mais je vous informe que je n’ai pas l’or sur moi, je ne suis pas idiot. Vous aurez votre récompense après la mission. »

J’attendis quelques instants, pour laisser le temps à Ara de réfléchir. Mon attelle était presque finie, mais elle ne sera que provisoire. J’ouvris le bocal et commençai à appliquer la concoction sur la cheville sans faire attention aux tressaillements de douleur de mon patient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Jeu 12 Jan - 21:45

L'homme semblait avoir toute son attention portée sur les soins qu'il prodiguait au blessé, ce qui rendait la situation assez incongrue: une bande de brigands la bave aux lèvres à l'idée d'un butin, encerclant d'un air menaçant un type faisant un bandage. Arahina en aurait presque rit, surtout avec le long silence pesant qui s'installait. Et maintenant il sifflotait ! Elle commençait à avoir du mal à croire au sérieux de la situation, surtout avec le rayon de soleil qui venait de percer les branches pour lui caresser la joue, lui rappelant sa bonne humeur matinale.

« Je compte faire tomber neuf fois le contenu de cette bourse en or dans vos oreilles, si cela vous intéresse. J’ai besoin d’un groupe de pisteurs expérimentés, qui n’a pas peur aux yeux, et qui connaît très bien la forêt. Hoooo tout doux. Je vois que vous comptez déjà me dépouiller de 186 pièces d’or, mais je vous informe que je n’ai pas l’or sur moi, je ne suis pas idiot. Vous aurez votre récompense après la mission. »

Cela flairait le piège à plein nez. Expérimentés ? Pas peur aux yeux ? L'homme était en train de soigner un garçon tombé d'un arbre et qui tremblotait de peur quelques minutes auparavant. Pas crédible. Le reste de l'équipe correspondait déjà plus aux critères, il fallait l'admettre. Le comportement de l'inconnu était un peu moins dément s'il était venu leur proposer un travail, même si sa façon de faire était très inconsciente. Sûrement un messager que son employeur avait jugé jetable. Elle n'avait absolument pas confiance, mais elle entendait presque penser ses brigands, en train d'essayer de calculer le nombre de choppes de bière qu'une telle somme représentait.

« Il va nous falloir un peu plus de précisions que ça. Quelle mission ? Contre qui ? Vous venez de la part de qui ? Et qu'est-ce qui nous prouve que ce n'est pas un piège ? »

Si c'était effectivement une simple mission de pisteurs dans les cordes de ses Buveurs d'Or, c'était une bonne façon de se rapporter un joli pactole, et de profiter que ses hommes soient occupés pour interroger le commanditaire sur ce qu'il savait, et pour qui il travaillait.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Jeu 12 Jan - 22:09


« Il va nous falloir un peu plus de précisions que ça. Quelle mission ? Contre qui ? Vous venez de la part de qui ? Et qu'est-ce qui nous prouve que ce n'est pas un piège ? »

Je me redressai et m’étirai, souriant aux rayons de soleil qui éclairaient la clairière. Je jetai un coup d’œil aux personnes qui m’entouraient, toujours concentrés, puis me tournai vers Ara :

« Je viens de la part de moi-même, ce qui est un bon début ! Je serai donc votre employeur direct. » expliquai-je d’un ton enjoué en faisant une révérence à la dame sous le regard incrédule de mon assistance.

« Votre mission si vous l’acceptez sera de m’aider à retrouver un groupe de « mercenaires ». »

Je marquai une pause, fixai avec insistance la cheffe des Buveurs d’Or, et déclarai avec détermination :
« Je cherche le chef des Recruteurs, et je veux vous embaucher pour trouver ce groupe. Attention, je tiens pas à éliminer ce dernier – même si je reconnais que la rencontre peut être musclée – je souhaite seulement voir le leader des Recruteurs et discuter avec ce dernier. »

J’attendis. Le soleil me réchauffait un peu, et le vent commençait à se lever légèrement. J’appréciai le silence de la forêt, et si je devais voyager avec ce groupe, je risquais de ne pas pouvoir en profiter pendant quelques jours.

« Quand à ta dernière question ma chère Ara, rien ne te prouve que ce n’est pas un piège. Mais la vie, ta vie, n’est-elle pas constamment un piège ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Jeu 12 Jan - 23:40

Il en avait enfin fini avec le soin de Jhonni, et reporta enfin son attention à Arahina - nier aussi complètement la menace, elle aurait presque fini par s'en vexer.

« Je viens de la part de moi-même, ce qui est un bon début ! Je serai donc votre employeur direct. »

Employeur direct qui n'avait pas donné son nom. Elle aurait bien demandé, mais elle n'avait aucun espoir d'avoir la vérité, à moins que son nom soit absolument inconnu et inutile.

« Votre mission si vous l’acceptez sera de m’aider à retrouver un groupe de « mercenaires ». Je cherche le chef des Recruteurs, et je veux vous embaucher pour trouver ce groupe. Attention, je tiens pas à éliminer ce dernier – même si je reconnais que la rencontre peut être musclée – je souhaite seulement voir le leader des Recruteurs et discuter avec ce dernier. »

Elle faillit laisser échapper un petit rire aux noms des Recruteurs. Ils dépassaient clairement la taille des proies des Buveurs d'Or. Non seulement ils étaient plus nombreux, mais ils étaient surtout beaucoup mieux unis et de bien meilleurs combattants. Et beaucoup plus intelligents. Et un grand nombre d'autres adjectifs pas rassurants. Sans parler du fait qu'Arahina avait quelques petites réticences personnelles à rencontrer des gens tuant des fenghils.

« Quand à ta dernière question ma chère Ara, rien ne te prouve que ce n’est pas un piège. Mais la vie, ta vie, n’est-elle pas constamment un piège ? »

Cette fois elle ne pu s'empêcher de rire doucement. Vraiment, c'était ça son argument, un mélange médiocre de menace et de philosophie ? Autant dire franchement qu'elle n'avait aucune raison de lui faire confiance. De toute façon, elle n'aurait cru aucune de ses preuves. Mais la force de l'ennemi justifiait la somme jusque là pas crédible, et c'était un meilleur argument que tout ce qu'il aurait pu dire.

« Nous ne sommes pas de taille à s'en prendre aux Recruteurs. »

Pas la peine d'essayer de ménager leur image, elle se fichait bien de froisser la fierté de ses hommes - après tout, ils étaient presque tous aussi lâches qu'elle, et elle entendit quelques soupirs de soulagement.

« Par contre, les pister, c'est dans nos cordes. On peut te mener jusqu'à eux, tant qu'on a pas à se les mettre à dos. »

Comprendre: si tu décides de te lancer à l'attaque, notre changement de veste sera si rapide que Jhonni perdra l'équilibre dans la bourrasque. De toute façon, il faudrait au moins plusieurs jours avant de retrouver la trace des Recruteurs, ça lui laissait beaucoup de temps pour préparer un plan et changer de camp. Et de l'interroger un peu ...
Elle s'avança vers l'inconnu et lui tendit une main à serrer. Sa voix avait repris un teinte plus respectueuse, ce n'était plus une victime à détrousser mais un commanditaire. La différence était souvent assez fine.

« On vous retrouve les Recruteurs, vous faites votre petite discussion sans nous impliquer, et vous nous payez. Ca vous va ? »

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 13 Jan - 0:08


Ara souriait. Elle ne semblait pas franchement convaincue de mes paroles. Peu importe, ce qui comptait c’était qu’elle accepte le marché ! Au pire il suffirait de renchérir. J’attendis patiemment en regardant les feuilles bouger dans les arbres. Comme ce mouvement était beau !

« Nous ne sommes pas de taille à s'en prendre aux Recruteurs. »

Oui je sais, pensais-je. Mais ce n’était pas ce que je demandais. J’entendis toutefois quelques brigands lâcher des soupirs de soulagement. Un bon point ! Ils n’étaient donc pas tous idiots et sans cervelle.

« Par contre, les pister, c'est dans nos cordes. On peut te mener jusqu'à eux, tant qu'on a pas à se les mettre à dos. »

Je reportai mon attention sur la meneuse des Buveurs d’Or qui fit quelques pas vers moi et me tendis la main, me déclarant de façon presque pompeuse :
« On vous retrouve les Recruteurs, vous faites votre petite discussion sans nous impliquer, et vous nous payez. Ça vous va ? »

C’était parfait ! Tout se déroulait comme prévu dans mon absence de plan. Je fis une rapide accolade à la renégate en ignorant sa main.
« Mais c’est parfait ma chère Ara ! Et t’es pas obligée de me vouvoyez ou de me montrer du respect, je sais que tu me poignarderas si tu juges que je te mets en danger. » répondis-je d’un air enjoué, contente qu’elle accepte le marché.

Je laissai tranquille Ara puis me dirigea vers chacun des Buveurs d’Or pour leur serrer la main. « Enchanté. Enchanté. Ravis de faire ta connaissance ! » Tous étonnés par la situation.

« Ho, j’en oublierais les bonnes manières ! » Je me pivotai vers la leader et lui fit une révérence « je me nomme Tom, fils d’Hiddle ! Ravis de pouvoir voyager avec vous ! » M’exclamai-je.
« Ha et attendez un petit peu avant de partir. Si vous permettez je vais me changer, cette tenue est désagréable ! »
Je me rapprochai de mon sac et entreprit d’en sortir mon bouclier, mon glaive, mes habits de voyageur, mes véritables bottes de marche et mon armure de cuir. Je commençai à me changer tout en expliquant par-dessus mon épaule.
« On va atteindre la fameuse ferme qui se trouve à deux heures de marche d’ici et on y passera la nuit. J’en profiterai pour t’expliquer ce que j’attends plus précisément de vous Ara. »
Je pliai ma « chemise de marchand » et mon « manteau chaud », posa mes « bottes de marchand » ainsi que le « glaive pas trop vieux » dessus, et tendis le tout au renégat le plus proche :
« Tenez, vous me demandiez mon manteau – qui est trop chaud –, mes bottes – qui sont pas terribles pour grimper aux arbres –, ma chemise – je vous préviens elle gratte ! –, ainsi que mon glaive – j’ai horreur de cette arme d’apparat, c’est tout juste bon pour couper du poisson. »
Je fis mon plus beau sourire :
« Vous voyez qu’on arrive à faire affaire ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 13 Jan - 1:12

Il ignora sa main pour lui faire une accolade et elle dut retenir un geste instinctif vers son poignard, ses réflexes lui intimant qu'il allait lui enfoncer un poignard dans le dos. Les prochains jours allaient être longs.

« Mais c’est parfait ma chère Ara ! Et t’es pas obligée de me vouvoyez ou de me montrer du respect, je sais que tu me poignarderas si tu juges que je te mets en danger. »

Ou si ça lui rapporte de l'argent. Ou s'il en sait trop. Ou s'il refait un geste aussi suspect. Ou s'il continue à l'appeler chère Ara. Elle pouvait penser à un bon paquet de raison pour le poignarder. Mais ce n'était que des petites nuisances face au pactole, il pouvait bien l'appeler 'ma petite hachette ailée' s'il payait bien. Il alla ensuite serrer la main à chaque Buveur d'Or, qui n'en revenaient pas de tant de civilité, et n'étaient pas sur s'ils devaient tendre leur main ou l'embrocher. Elle poussa un petit soupir. Ça allait être très long.

« Ho, j’en oublierais les bonnes manières ! »

Elle aurait plutôt dit qu'il oubliait sa raison, mais bon, elle n'allait pas chipoter... Il lui fit une référence, ce qui commença à faire naître dans sa poitrine un fou rire difficilement répressible après la pression de la discussion.

« Je me nomme Tom, fils d’Hiddle ! Ravis de pouvoir voyager avec vous ! »

Comme prévu, le nom ne lui disait rien.

« Ha et attendez un petit peu avant de partir. Si vous permettez je vais me changer, cette tenue est désagréable ! »

Déjà fatiguée de son manège, elle envoya ses hommes alla chercher Kopp et Bjór et les besaces de vivres qu'ils avaient laissés dans des fourrées. Elle n'avait pas envie que cette histoire traîne, elle voulait uniquement qu'ils se mettent en route pour pouvoir réfléchir tranquillement.

« On va atteindre la fameuse ferme qui se trouve à deux heures de marche d’ici et on y passera la nuit. J’en profiterai pour t’expliquer ce que j’attends plus précisément de vous Ara. »

Pardon ? Il se prenait pour le chef de l'expédition celui-là ? Elle s'apprêta à répliquer quand elle se rappela de l'état de Jhonni. S'arrêter pour la nuit n'est pas une mauvaise idée. Et à partir de demain, ils partiraient en quête des Recruteurs et le Tom ne pourrait pas décider du chemin à moins de nier toute l'utilité de recruter les brigands. Elle laissa passer pour cette fois, de toute façon la plupart des Buveurs s'étaient éparpillés et ne l'avait pas entendu. Elle le vit tendre ses affaires et leva les yeux au ciel en l'entendant dire:

« Tenez, vous me demandiez mon manteau – qui est trop chaud –, mes bottes – qui sont pas terribles pour grimper aux arbres –, ma chemise – je vous préviens elle gratte ! –, ainsi que mon glaive – j’ai horreur de cette arme d’apparat, c’est tout juste bon pour couper du poisson. Vous voyez qu’on arrive à faire affaire ! »

Au moins, l'honneur était sauf. On va dire. Elle était plus intéressée par la nouvelle tenue de Tom, signe qu'il était peut-être aussi riche qu'il le disait. Elle attrapa par la manche Sendi, un Buveur en lequel elle avait à peu près confiance, et l'éloigna hors de portée d'oreille.

« Tu vas prévenir les autres groupes du marché avec Hiddleson, tu leurs demandes s'ils ont des informations sur les Recruteurs, et si dans une semaine on est pas au point de rendez-vous habituel, vous vous mettez à notre recherche. Tu auras la même part que les autres, si tu bouges assez vite pour nous retrouver. »

Il ne demanda pas son reste et partit en coupant à travers les bois. C'était une mince sécurité, et il lui était bien égal d'être vengée si tout ça tournait mal, mais c'était déjà ça.
Tous les autres Buveurs d'Or achevaient de se rassembler autour d'elle, et elle ordonna d'une voix sèche:

« On va passer la nuit à la ferme abandonné. Kopp, Bjor, vous faites les éclaireurs. Restez vigilant. Et toi - elle se tourna vers Tom - tu restes silencieux et tu marches devant moi, merci. »

Elle allait prendre la route quand un petit gémissement lui rappela un dernier problème. Elle marcha jusqu'à Jhonni, le prit par l'épaule pour le mettre debout sans ménagement, et fit passer son bras sur ses épaules.

« Chaque gémissement te coûtera une pièce. »

Le jeune homme avança blême et grimaçant, mais silencieux. Dommage, ruiner le gamin lui aurait remonté le moral. Une quête pour le moins étrange commençait.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 13 Jan - 14:29


Je finissais de lasser mes bottes et d’ajuster mon bouclier tandis que les Buveurs d’Or se rassemblaient autour de leur leader pour entendre les ordres :
« On va passer la nuit à la ferme abandonné. Kopp, Bjor, vous faites les éclaireurs. Restez vigilant. Et toi - elle se tourna vers Tom - tu restes silencieux et tu marches devant moi, merci. »

Je n’avais que faire de ses recommandations. Je serais de toute façon plus discret que le reste du groupe et de toute façon, je comptais bien marcher devant !
Alors qu’elle s’apprêtait à partir, Ara se dirigea vers le grand blessé pour le mettre debout et le soutenir. Elle lui glissa quelques mots qui firent blêmir le jeune homme. Comme c’était mignon !

Le groupe se mit en marche, et pris joyeusement la tête de la troupe. J’aurais bien laissé ce rôle à cette chère Ara, mais ces ordres étaient que je sois devant elle… Je sautais de pierre en pierre, suivant les rayons du soleil déclinant, heureux de ma liberté retrouvé. Les renégats avançaient d’un pas décidé, sûr de leur direction et habitués des longues marches en forêt. Tous progressaient sans parler, mais ce n’était pas ma définition d’en silence. Le bruit des bottes, des vêtements, des armes, des boucliers. Tout cela emplissait la forêt, faisait fuir les lapins et envoler les oiseaux. Les prochains jours allaient être mouvementés. En attendant, je profitais de cette marche pour admirer le paysage, les arbres, la neige. Je pensais à ce que je faisais ici.

Il fallait absolument que je trouve ce chef des Recruteurs, et au plus vite. Cela faisait déjà plusieurs semaines que les discussions à Oslo entre Niklas et Kiersten s’étaient déroulées. La Jarl du Vestrið ignorait qui était ce fameux chef, et je soupçonnais l’héritier du Suðrið de pas en savoir plus… Mais s’il en avait après ce dernier, et si Kiersten pouvait à présent traquer ce groupe sur les terres de Nominoé, l’étau risquait de se refermer brutalement sur ce « chef » inconnu mais tant recherché. Tant de pensés sombres… Tant de choses à savoir et à apprendre… Je verrai ça quand je serais face à lui. En attendant, je me contenterais du spectacle de la forêt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 13 Jan - 15:36

La marche fut relativement silencieuse et Jhonni eut la présence d'esprit de serrer les dents et de ne pas ralentir le groupe, bien qu'elle trouva qu'il pesait bien lourd. Elle profita du trajet pour remettre ses idées au clair et se préparer un plan de conduite pour les jours à venir, en tentant de prendre en compte toutes les possibilités. Plus elle observait leur commanditaire, plus elle sentait qu'une aventure périlleuse commençait. Il était étonnamment silencieux, il était évident qu'il savait parfaitement se déplacer discrètement en forêt. Il était peut-être dérangé, mais ce n'était pas un péquenot quelconque.

*

Le soir tombait quand ils arrivèrent à la ferme abandonnée et qu'ils dressèrent leur camp. Le bâtiment avait été incendié quelques années auparavant, sûrement par des brigands comme eux - peut-être même par les Buveurs d'Or eux-même, du temps d'Hegomi. Les murs tenaient encore bon contre le vent, mais la plus grande partie du toit était partie en fumée. Un coin tenait encore, et c'était sous cet abri qu'ils s'étaient installés. Un feu de camp avait été allumé dans la partie à ciel ouvert, et ils avaient rapidement engloutis quelques victuailles, dans un silence pesant. La plupart des soirées étaient plus joyeuses, entre récits de combats, blagues vaseuses et légendes, ils tenaient parfois plus de la colonie de vacances que d'un groupe de hors-la-loi, mais la présence d'un étranger avait éteint toute envie de conversation. De plus, Jhonni était pour une fois silencieux, alors ils n'avaient pas leur sujet habituel de plaisanterie.
Arahina avait avalé sa portion au milieu des autres, sans prêter attention à Tom ou aux mines sombres des bandits, puis avait réparti les tours de garde et s'était assise auprès du feu pour déchiffrer son livre en attendant que les autres s'endorment. Quand elle eut reconnu les ronflements de chacun et qu'elle fut sure que tous dormaient, elle se leva, indiqua d'un geste impérieux à Tom de la suivre discrètement, et quitta la ferme sans même faire attention à s'il le suivait. Elle ne se retourna vers lui qu'une fois assez éloignée pour être sure que même celui tenant la garde ne les entendrait pas. Elle croisa alors les bras et demanda d'un air enjoué:

« Alors le Hiddleson, maintenant qu'on est seul, tu vas m'expliquer ce que tu attends de moi, c'est ça ? »

A présent qu'elle n'avait pas à tenir un rôle de leader, elle se fichait de cacher sa curiosité ou de paraître impressionnante, et avait un sourire sincère. Elle voulait simplement en savoir plus. Et avoir l'occasion de l'assassiner discrètement si nécessaire.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 13 Jan - 17:34


Le soir tombait quand nous arrivâmes à la ferme abandonnée. La pauvre demeure était en ruine : elle avait été incendiée des années auparavant apparemment. Automatiquement, les renégats s’organisèrent pour monter le camp, ils étaient habitués à cette tâche et chacun savait ce qu’il devait faire. Je m’installai sur une pierre à l’écart et les regardai faire – vu que je les payais je pouvais bien me passer des corvées !
Rapidement de la fumée s’éleva du trou dans la toiture. Je me dirigeai vers le foyer pour voir les Buveurs d’Or manger en silence. Je ne savais pas que les ordres de silence de la meneuse devaient s’appliquer si longtemps. Je pris de quoi manger à mon tour et entama mon festin à base d’une pomme et d’un morceau de pain. Une fois le repas terminé, les bandits se répartirent les tours de garde et Ara alla lire dans son coin. Je m’éloignai de quelques pas du groupe pour regarder le ciel, la lune, les étoiles. Comme le ciel est beau !
Je fus tiré de ma rêverie par un geste de la leader en ma direction. Elle se leva et parti discrètement vers la forêt. Au vu de son geste, de son regard, et de sa démarche, je compris qu’il ne s’agirait pas d’un rendez-vous galant, mais plutôt pour parler affaire. Je me levai pour la suivre.

Une fois que nous furent hors de portée du campement, elle se tourna vers moi, croisa les bras et me demanda d’un ton enjoué qui trahissait sa curiosité :
« Alors le Hiddleson, maintenant qu'on est seul, tu vas m'expliquer ce que tu attends de moi, c'est ça ? »

Je la dévisageai quelques instants à la lumière de la lune. Ses traits étaient caractéristiques. Je pris un air étonné :
« Heu… J’attends rien de toi en particulier ma chère Ara ! Je suis vraiment désolé si je te déçois. Je souhaite simplement rencontrer le chef des Recruteurs. J’ai entendu des noms de Recruteurs, mais impossible de savoir qui est le chef. De plus, tous les Hauldrs et Jarls qui ont tentés de le capturer n’ont pas réussi. J’ai besoin de l’aide des Buveurs d’Or pour y parvenir. Pourquoi serais-je là autrement ? »

Bien sûr que j’aurais pu choisir de nombreux autres groupes de brigands, ou même engager des mercenaires et des hunters. Mais j’avais choisi ce groupe, les Buveurs d’Or, pour Arahina Aeskadottir. C’était plutôt téméraire, pas très censé, mais beaucoup plus intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 13 Jan - 20:27

Dès qu'elle vit son air étonné, elle sut qu'elle n'aurait pas sa réponse.

« Heu… J’attends rien de toi en particulier ma chère Ara ! Je suis vraiment désolé si je te déçois. Je souhaite simplement rencontrer le chef des Recruteurs. J’ai entendu des noms de Recruteurs, mais impossible de savoir qui est le chef. De plus, tous les Hauldrs et Jarls qui ont tentés de le capturer n’ont pas réussi. J’ai besoin de l’aide des Buveurs d’Or pour y parvenir. Pourquoi serais-je là autrement ? »

Et bien sur, avec son budget, il n'avait trouvé personne d'autre de plus qualifié pour l'emploi... Il jouait l'idiot. Elle envisagea de l'attaquer pour avoir ses réponses, mais elle n'appréciait pas trop la torture. Et puis, elle aurait tout le temps une fois qu'il aurait payé... Autant rentrer dans son jeu, il semblait si lunatique qu'il allait peut-être se dévoiler juste parce que ça lui passait par l'esprit.

« Évidemment que tu es là pour ça. Mais tu as dis y a deux heures que tu avais des précisions à me donner. Je les attends. Des pistes pour retrouver les Recruteurs, peut-être ? Je préférerai que tu ne les dises qu'à moi. Plus mes hommes manquent d'informations, mieux je dors. »

Ses hommes savaient aussi que, même avec toutes les informations du monde, ils ne parviendraient pas à trouver des plans aussi surs et lucratifs qu'elle, mais ça, pas la peine de le préciser.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 13 Jan - 21:24


« Évidemment que tu es là pour ça. Mais tu as dis y a deux heures que tu avais des précisions à me donner. Je les attends. Des pistes pour retrouver les Recruteurs, peut-être ? Je préférerai que tu ne les dises qu'à moi. Plus mes hommes manquent d'informations, mieux je dors. »

Je fis une petite moue. Ce n’était pas pour ça qu’elle voulait me parler à l’écart. Qu’importe, cette question était importante aussi ! J’entamai donc les explications :
« Si personne n’a réussi à capturer le chef des Recruteurs, c’est car tout le monde s’y prend mal ! Traquer un traqueur c’est comme être un lapin qui court après un renard. On n’arrivera jamais à le rattraper. Il faut attendre les Recruteurs là où ils vont être, être au même endroit que leur écureuil, leur proie. Nous devons pas traquer le groupe, mais traquer un fenghill.
Attend ! Je vois déjà que tu veux m’interrompre pour me dire que les Buveurs d’Or ne veulent pas avoir affaire à un fenghill. Mais il n’est pas question d’attaquer le fenghill, mais de le suivre jusqu’à ce que les Recruteurs le tuent. Nous pourrons ensuite nous approcher de leur chef.
Et si je suis dans la région, c’est car le Hauldr Vilhelm a succombé à la lubie, et il erre à présent dans ces montagnes sous la forme d’un loup monstrueux. Des rumeurs disent aussi que les Recruteurs sont dans ces forêt. »


Je fis une pause le temps qu’Ara analyse bien tous mes dires. Puis je repris pour finir mes explications :
« J’ai besoin des Buveurs d’Or pour trouver le fenghill avant les Recruteurs. Tout seul, la tâche me prendrait trop de temps et je ne ferai que tomber sur le cadavre du méga. Alors ma chère Ara, est-ce que ceci te convient ? »

Je me tus et regardai mon interlocutrice pour guetter ses réactions à mon plan…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 13 Jan - 22:25

Il n'était pas dupe, mais expliqua quand même.
« Si personne n’a réussi à capturer le chef des Recruteurs, c’est car tout le monde s’y prend mal ! Traquer un traqueur c’est comme être un lapin qui court après un renard. »

C'est à ce moment-là qu'elle comprit où il allait aller, et qu'elle prit conscience de son niveau d'inconscience. Cet homme avait aucun sens de la survie. Ou en tout cas, aucun souci de leur survie à eux, et une très grande confiance en ses capacités au combat.

« On n’arrivera jamais à le rattraper. Il faut attendre les Recruteurs là où ils vont être, être au même endroit que leur écureuil, leur proie. Nous devons pas traquer le groupe, mais traquer un fenghill. »

Et après ça, ils iraient s'infiltrer dans la palais du Jarl le plus proche pour lui susurrer une berceuse pour la nuit.

« Attend ! Je vois déjà que tu veux m’interrompre pour me dire que les Buveurs d’Or ne veulent pas avoir affaire à un fenghill. Mais il n’est pas question d’attaquer le fenghill, mais de le suivre jusqu’à ce que les Recruteurs le tuent. Nous pourrons ensuite nous approcher de leur chef.
Et si je suis dans la région, c’est car le Hauldr Vilhelm a succombé à la lubie, et il erre à présent dans ces montagnes sous la forme d’un loup monstrueux. Des rumeurs disent aussi que les Recruteurs sont dans ces forêt. »

Ce n'était ... pas absolument stupide. S'ils restaient assez discrets, ils n'auraient qu'à attendre les Recruteurs. De plus, ces derniers seraient affaiblis par le combat, ce qui leur laissait une chance infime de parvenir à détaler comme des lapins si les choses tournaient mal. Bon, encore fallait-il qu'ils soient assez discrets pour ne pas se faire attaquer par un fenghill qui ferait d'eux une bouchée. Et ce n'était pas une mince affaire.

« Ton plan est très risqué ... J'accepte si tu me dis exactement tout ce que tu sais sur moi et comment tu le sais. Attend ! Je vois déjà que tu veux m'interrompre pour demander l'avis de mes Buveurs d'Or. Mais même pour tout l'or du monde, ils ne s'approcheront pas à mille lieues d'un fenghill si je ne les guide pas. Ils sont avides et pas très rusés, mais ils ont confiance en mon jugement. Si je leur dit qu'ils y passeront, ils ne bougeront pas. »

Elle croisa les bras, cette fois décidée à avoir des réponses, ou à renoncer à la récompense - son cœur se pinça à l'idée de toutes ces belles pièces d'or...

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Ven 13 Jan - 23:14


« Ton plan est très risqué ... J'accepte si tu me dis exactement tout ce que tu sais sur moi et comment tu le sais. Attend ! Je vois déjà que tu veux m'interrompre pour demander l'avis de mes Buveurs d'Or. Mais même pour tout l'or du monde, ils ne s'approcheront pas à mille lieues d'un fenghill si je ne les guide pas. Ils sont avides et pas très rusés, mais ils ont confiance en mon jugement. Si je leur dit qu'ils y passeront, ils ne bougeront pas. »

Je souris, elle commençait à devenir prévisible ! Je savais que mon plan était très risqué. J’avais aussi pleinement conscience que  son soutien était nécessaire, les Buveurs d’Or ne m’obéiraient jamais. Mais je ne pouvais pas tout lui dire. Elle serait en danger. Je l’avais mise en danger à l’instant même où je l’avais rencontré. Moins elle en saurait, et plus vite nous aurons accompli la quête, plus vite elle retournera en sécurité.

« Les informations valent de l’or. Et tu le sais parfaitement ma chère Ara ! J’ai effectivement des informations à ton sujet, mais de là où je viens, ces infos coûtent quelques pièces d’or. Je te propose ces renseignements en prime de risque. Tu les auras quand la mission sera terminée. Et pour te prouver ma bonne foi, voici une bourse de 30 pièces d’or, c’est une avance sur la quête. »

Je sortis une bourse d’une de mes nombreuses poches et la tendis à Ara. Et continuai :
« Contrairement à ce que tu peux croire, je ne veux pas ta mort. Je ne souhaite même la mort de personne ! Les combats, les duels, les affrontements, ho que oui je les chéris. Ces moments forts où on sent l’adrénaline qui court dans nos veines sont enivrants. Mais la mort n’est qu’une fin, il n’y a plus d’histoire, plus de rêve. Je ne chéris pas ces moments où il faut ôter la vie d’une personne, même s’ils sont nécessaires. »

Je regardais Ara avec des yeux sincères. Je savais qu’elle aurait du mal à accepter d’attendre pour avoir ses informations. Mais elle était curieuse, et je la voyais mal me laisser partir sans en apprendre d’avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Ordottir
Bogari du forum
avatar

Membre : Riou
Messages : 42
Réputation : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Hálfmáni
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t33-prez-d-arahina

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Sam 14 Jan - 0:38

« Les informations valent de l’or. »

Il n'allait quand même pas lui demander de payer pour des informations sur elle-même ? Cette façon de voir les choses lui aurait presque tiré le respect.

« Et tu le sais parfaitement ma chère Ara ! J’ai effectivement des informations à ton sujet, mais de là où je viens, ces infos coûtent quelques pièces d’or. Je te propose ces renseignements en prime de risque. Tu les auras quand la mission sera terminée. Et pour te prouver ma bonne foi, voici une bourse de 30 pièces d’or, c’est une avance sur la quête. »

Il avait donc une partie de l'or sur lui... Bon à savoir. Elle prit la bourse et la rangea dans sa besace - réflexe, on prend l'argent puis on négocie, s'ils ne savent pas qu'ils faut conclure le marché avant de présenter de l'argent, ce n'est pas de sa faute. Elle vérifierait le contenu une fois la discussion finie, et en profiterait pour mieux la cacher.

« Contrairement à ce que tu peux croire, je ne veux pas ta mort. Je ne souhaite même la mort de personne ! Les combats, les duels, les affrontements, ho que oui je les chéris. Ces moments forts où on sent l’adrénaline qui court dans nos veines sont enivrants. Mais la mort n’est qu’une fin, il n’y a plus d’histoire, plus de rêve. Je ne chéris pas ces moments où il faut ôter la vie d’une personne, même s’ils sont nécessaires. »

Et l'adrénaline d'aller chatouiller un fenghill, il voulait aussi la connaître ? Elle ne comprenait pas ces personnes qui cherchaient le combat. Oui, elle admettait que c'était paradoxal de la part d'une brigande, mais ce qu'elle aimait dans son occupation, c'était le butin et la mise en place de ruses, pas les moments de massacres brutaux et d'entrailles répandues. De toute façon, un bon brigandage était sans combat: avec un grand sourire inquiétant et quelques coups de semonce, ils s'en sortaient sans accroches. Surtout la cheffe qui tire à l'arc à distance. Elle gardait de mauvais souvenirs des combats où elle avait réellement eu à s'inquiéter pour sa personne, et des souvenirs presque plus angoissants de ceux qu'elle avait massacrés.
Mais son regard paraissait sincère. Et il payait bien. Il y avait une grande possibilité que cette histoire finisse très mal et qu'elle n'ait ni l'argent ni les informations, mais au moins, les pièces qu'elle avait, elle les avait. Si elle restait en vie.
Décidant qu'elle n'en tirerait rien de plus ce soir-là, elle pris le parti d'être aimable et lui répondit sur un ton cordial:

« Et bien espérons que cela ne sera pas nécessaire ! Si c'est tout ce que tu avais à me dire, je vais me reposer, demain nous traquons le fenghill ! Bonne nuit ! »

C'était presque d'un pas joyeux qu'elle rejoint la ferme. Après tout, si la journée avait été étrange, elle avait aussi été fructueuse, et c'était sur cette idée qu'elle voulait aller se coucher.

_________________
Compte principal: Kiersten Konadottir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fridtjov Nordmann
Bogari du forum
avatar

Membre : Caela
Messages : 22
Réputation : 1
Date d'inscription : 14/01/2017

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Autre
Héritage: Tryggur
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t52-presentation-de-fridtjov

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Sam 14 Jan - 2:16

L'homme et l'enfant étaient partis le matin même, mais n'avaient que trop peu progressé. Leur acheminement dans la forêt était lent, et ils étaient loin d'en sortir ; ils pourraient avec un peu de chance, y parvenir avant le lever de soleil du lendemain.

Ce n'était pas dans l'habitude de l'homme perdre patience - ou du moins, c'était ce qu'il aimait s'affirmer. Mais l'enfant n'avait cessé de geindre depuis plusieurs heures, se plaignant d'un mal qui engourdissait ses jambes, le "piquait comme avec des aiguilles" le long de ses mollets et de ses cuisses, et chauffait désagréablement ses pieds. L'homme ne doutait pas que le garçon se retrouverait bien assez vite avec des cloques. Probablement des grosses, sur les deux pieds, car il n'avait certainement pas l'habitude d'autant marcher. Et leur voyage était loin d'être terminé.

Il avait longtemps hésité à l'assommer, mais avait fini par y renoncer ; cela aurait signifié qu'il aurait eu à le porter durant une bonne partie du voyage, et il n'était pas d'humeur à le faire. Les geignements de l'enfant avaient coupé court à l'once de compassion dont il avait fait preuve au début de leur périple.
Il n'avait pourtant jamais eu grand mal à s'entendre avec les enfants qu'il avait pu côtoyer, mais celui-là était quelque peu exceptionnel - malheureusement pas dans le meilleur sens du terme.

Il répondit par un grognement à la nouvelle plainte du garçon, et levant les yeux au ciel, observa distraitement les nuages sombres au loin, joliment teintés par le rose et l'orangé du soleil couchant. Malgré la belle journée qui les avait accompagnés, l'homme savait que l'orage venant du Nord les atteindrait pendant la nuit suivante, et pour son propre bien, décida qu'il avait tout intérêt à trouver un abri au petit.

- Snørrunge, marmonna-t-il dans sa barbe en rabaissant légèrement sa capuche sur son visage, avant de se tourner vers le petit qui était plusieurs pas derrière lui.

Le garçon n'avait pas voulu mettre le manteau à capuche que l'homme lui avait proposé, mais cela ne l'avait pas dérangé. Le manteau était relativement lourd, et n'aurait fait que ralentir davantage leur progression. Et celle-ci était déjà bien trop lente sans le manteau, au goût de l'homme. Il pria rapidement pour que l'enfant tienne quelques heures de marche supplémentaires.

Mais c'est avec désolation qu'il l'observa trébucher sur une racine qui dépassait du sol, avant de s'étaler de tout son long par terre. Il arqua un sourcil, décidant qu'une pause était peut-être nécessaire plus tôt qu'il ne l'aurait voulu, et rejoignit le garçon en deux grandes enjambées.

- Heh, lille barn, tout va bien ?

Sans attendre de réponse, il agrippa d'une main l'une des chevilles de l'enfant, et le souleva jusqu'à le hisser à hauteur son visage. Nornes, le garçon était vraiment très petit pour son âge. Le visage du gamin, momentanément à l'envers, était recouvert d'écorchures, et rougissait à vue d’œil alors que le sang lui montait à la tête.

Un geignard, petit, apparemment maladroit - à moins que cela ne soit dû à la fatigue ? -, et maintenant abîmé. Il connaissait quelqu'un qui n'allait pas être heureux de découvrir cette combinaison. Qu'importe, l'homme ne s'en souciait guère, son but était uniquement de ramener l'enfant. Pour le moment, bien sûr.
Même si, à bien y réfléchir, cette malheureuse combinaison l'inquiétait un peu ; est-ce que le garçon était trop vieux et par conséquent, irrécupérable ? Arriverait-il à survivre à toutes les épreuves qui l'attendaient ? Sa petitesse le poursuivrait-elle toute sa vie ? Deviendrait-il un... homme-enfant ? Cela était-il seulement possible ? Et si tel était le cas, l'homme-enfant les désavantagerait-il ?

Son regard se braqua dans les yeux du petit, et d'un ton distrait, il marmonna :

- J'espère que t'auras vite du poil d'homme qui te poussera sur le corps.

Il lui sembla que le garçon écarquillait les yeux - était-ce de l'incompréhension qu'il voyait dans son regard ? -, mais son visage était tellement rouge que son expression pouvait venir d'autre chose. L'homme remarqua alors que l'enfant semblait avoir du mal à respirer. Il fronça les sourcils, et se mit à le secouer à bout de bras, comme dans une ridicule tentative de refaire partir le souffle du garçon.

- Eh, lille barn, pourquoi t'arrêtes-tu donc de respirer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eron Nordmann
Bogari du forum
avatar

Membre : Jalee
Messages : 17
Réputation : 1
Date d'inscription : 14/01/2017

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage:
Lien vers la présentation:

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Sam 14 Jan - 2:23

L'enfant suffoquait. Le Grand Puant l'avait attrapé par la botte et le secouait, ce qui n'améliorait pas son état. Le morceau de pomme de pain qu'il s'était amusé à mâchonner durant tout le trajet s'était enfoncé dans sa gorge quand il était tombé par terre.
Ses petites mains noircies par la boue agrippèrent son cou, vaine tentative de faire sortir la boule de bois écaillée.
Le grand barbu finit par comprendre la situation et éjecta la chose à coup de claques énergiques dans le dos du gamin. Il toussa par terre, encore et encore, ses poumons en feu, et éclata en sanglots. Il avait mal partout, il en avait marre de marcher, le Grand Puant était méchant avec lui. Il voulait revoir sa maman...

***

Sa joue frottait contre le manteau de fourrure rêche de l'homme quand il se réveilla. Il était sur son dos. De là il pouvait voir les étoiles percer le ciel d'encre derrière la cime des arbres. Il chercha la lune du regard. Sa forme ronde et brillante le rassurait.
L'homme lui dit doucement qu'ils allaient se reposer dans une vieille ferme abandonnée. L'enfant enfouit son nez dans la fourrure et ferma les yeux. Odeur de chien mouillé. Il s'endormit, bercé par le rythme lent de la marche de l'homme.

***

- Helvíti! Nous ne sommes pas seuls!, jura l'homme dans sa barbe.

L'enfant se redressa. Ils étaient arrivés devant la ferme. Les cendres encore rougeoyantes d'un reste de feu de camp éclairaient faiblement un amas de corps dont les ronflements sonores parvenaient jusqu’à eux. Une silhouette féminine se fraya un chemin. Maman...
L'enfant sembla se ressaisir, et le cœur battant, sauta par terre, à la plus grande surprise du Grand Puant.
Le petit bonhomme se mis à courir à toute vitesse en direction de la dame. Elle était encore trop loin. Il se mis à crier aussi fort que le lui permettait sa voix aiguë:

- Madame! A l'aide! A L'aide! Le Grand Puant m'a enlevé! Au secours! Aidez moi!!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Une quête atypique   Sam 14 Jan - 12:34


J’attendis quelques instants, à regarder le visage de cette chère Ara. Assez rapidement elle s’exclama :
« Et bien espérons que cela ne sera pas nécessaire ! Si c'est tout ce que tu avais à me dire, je vais me reposer, demain nous traquons le fenghill ! Bonne nuit ! »

Et c’est en sautillant comme un écureuil qu’elle retourna vers la ferme. Elle s’endormira paisiblement ce soir. Je restai quelques instants dans la clairière où nous avions discuté. Les étoiles éclairaient le ciel et formaient des images complexes. Je ferai mieux d’aller dormir aussi. Traquer un fenghill est une tâche dangereuse.

Je commençai à rejoindre à mon tour la ferme, lentement en admirant la lune, quand je fus tiré de ma rêverie par un cri à travers la forêt :
« Madame! A l'aide! A L'aide! Le Grand Puant m'a enlevé! Au secours! Aidez moi!! »



La journée ne semblait pas être encore finie… J’accélérai le pas jusqu’au campement pour découvrir qui était la source de ces cri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une quête atypique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une quête atypique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les acteurs au potentiel ardaien
» GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES
» Paysage exotique et présage atypique [PV Galaad]
» La passion de l'atypique [wt. Dollmaker]
» Un marchand atypique (Neff Dastanen - Haron - Victor Tyranok)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haïsrandhers :: Suðrið :: Les vallons du Nord-
Sauter vers: