AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre diplomatique [PV Niklas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kiersten Konadottir
Jarl du forum - Admin
avatar

Membre : Riou
Messages : 82
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Vestrið
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t16-presentation-de-kiersten

MessageSujet: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Ven 9 Sep - 22:52


Des grandes canines usées, des centaines de petites molaires neuves, et un grouillement d'insectes entre les rangées de dents. Kiersten avait l'impression de faire entrer son cheval dans la bouche béante d'un requin échoué. Les bâtiments de l'Hier, peu familiers à une originaire du Vestrið malgré ses voyages, ne lui inspirait aucune confiance. Pas plus que la population du Suðrið qui pressait le pas devant sa petite troupe. Mais bien sur, le danger n'était pas là. La menace se trouvait au bout de son chemin, en la personne du fils du Jarl, Niklas Goðbarn Nominoeson. Un homme qu'elle connaissait peu, malgré les informations qu'elle avait grappillées au cours des années, n'ayant jamais eut que quelques contacts diplomatiques avec lui depuis qu'elle était Jarl, comme l'échange de missives préparant sa venue. Amuo lui en avait parlé, ainsi que de son père Nominoé. Son ancien mari avait du respect pour le Jarl, mais avait été circonspect sur le fils, disant qu'il ne savait pas exactement les intentions qu'il avait pour sa Svaedi, et ses ambitions sur celles autour. Il faut aussi dire que Norminoé avait laissé son fils à Oslo à une époque où Kiersten ne passait plus beaucoup de temps à Voss, et qu'Amuo était mort que quelques années après. Les quelques fois où elle l'avait vu, lui offrant ses salutations avant de partir en rand, elle n'avait pas réussit à le cerner dans le peu de temps qu'elle était resté à Oslo. De toute façon, c'était un Jarl, et un homme. Elle allait partir du principe qu'il voulait la tuer, si elle ne lui était pas utile autrement.
Et pourtant elle avançait toujours dans les rues d'Oslo, entourée d'une poignée de kriegers d'élite qui constituait la garde qu'on ne pouvait pas reprocher à une Jarl quittant sa svaedi, et des soldats du Suðrið qui les guidaient depuis les portes. Quand elle pensait à la raison qui l'avait poussée hors du Vestrið, les braises au fond de son être se ravivèrent, repartant en flammes faisant fondre comme de la neige ses questionnements et la fatigue du voyage. Sa demande diplomatique risquait d'être complexe et surtout cher, mais elle serait remboursée cent fois par les cris des Recruteurs consumés par sa puissance.
Ils arrivaient enfin à la maison du Jarl. Kiersten fit glisser la neige tombée sur sa cape d'un bleu aussi profond que la nuit qui s'installait et qui n'était pas encore assez sombre pour cacher les bordures rouges. En dessous de sa cape elle portait un manteau de fourrure et une tunique bleue elle aussi. Si sa tenue était principalement pratique, elle n'avait pas oublié l'importance de l'apparat, et portait une ceinture d'argent, son collier de dents de fée, un broche d'or pour tenir sa cape, ainsi qu'un bracelet d'or et d'autres d'argent, qu'elle avait enfilés peu avant d'arriver en vue d'Oslo - ils n'étaient pas très pratiques en voyage. Elle portait aussi une dague bien en vue à sa ceinture, et une autre cachée dans sa manche. Son arc et son carquois étaient accrochés à son cheval, à portée de main en cas de besoin, même si personne n'avait osé s'attaquer à une Jarl. Ils étaient à présent inutile, si elle risquait d'avoir besoin de montrer sa force dans les temps à venir, ce ne serait pas avec ses armes-là.
C'était une Kiersten Konadottir déterminée, aux entrailles brûlants de vengeance et au visage aussi impénétrable que les eaux noires et glacées des mers au Nord, qui attendait Niklas, fils héritier du Jarl de Vestrið.

Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Kiersten Konadottir le Jeu 15 Sep - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niklas Goðbarn Nominoeson
Gud du forum - Admin
avatar

Membre : Melti
Messages : 109
Réputation : 1
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils du Jarl Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t20-presentation-de-niklas

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Lun 12 Sep - 19:01


On oublie souvent l’importance des cuisines dans un palais. La plupart des alliances et des contrats se font lors d’un banquet. La composition du repas est ainsi essentielle. Chaque met doit être choisi scrupuleusement afin de faire comprendre à son hôte s’il est le bienvenu, ou non. C’est pour cela que j’avais choisi le requin, malgré l’étonnement des cuisiniers. Un marmiton découpait de petits cubes, jetant de temps à autre un regard un peu anxieux dans ma direction. Travailler avec la présence d’un seigneur ne doit pas être chose aisé. Je souriais en jouant avec les canines usées du requin. Une des rangées de dent de la bête était tombée lors de la découpe.
Comme le reste du palais, les cuisines étaient constituées d’un ensemble de petites pièces reliées les unes aux autres par un couloir. Chaque pièce était rectangulaire, de taille identique, et placées les unes à côté des autres, comme si on avait cherché à ranger des blocs. Des aménagements avait été faits, et parfois des pans de murs étaient consolidés par des poutres ou des cloisons en bois. Mais dans la plupart du bâtiment, on pouvait voir la pierre grise ou blanche de l’Hier.
Des bruits de troupe armée se firent entendre dans la cours. Je laissai tomber les dents et m’approchai d’une des fenêtres. Une troupe de kriegers s’approchait de l’entrée principale du manoir. Je reconnu vite mon invité. Cape bleue et manteau de fourrure qui suivaient sa propriétaire depuis plusieurs années, ceinture d’argent mal ajustée, broche d’or neuve mise de travers, collier en dent de fée dépareillé avec le reste de la tenue. Elle tenait les rênes de son cheval gauchement à cause des bracelets métalliques qu’elle n’avait pas l’habitude de porter. Toutefois, un arc était accroché à son cheval de façon à pouvoir être vite utilisable, et une dague pendait à sa ceinture. Elle était fidèle à sa réputation de « diplomate ». Elle s’arrêta devant la porte, et un de mes hommes rentra dans le manoir, certainement pour m’avertir de la venue de mon invité. Je réfléchis quelques instants, puis me dirigeai vers mes appartements.
Je croisai le garde venu m’annoncer la nouvelle, que je dépassai en clamant par-dessus mon épaule : « Dîtes aux servants de préparer la table, je veux que dans un quart d’heure la salle de banquet soit chaleureuse ! ». Une fois dans ma chambre, j’allumai une petite bougie, m’assis sur une chaise, et attendis. J’avais choisi de garder mes vêtements habituels, à savoir des braies épaisses en laine brune ainsi qu’une tunique bleue foncée, brodée d’argent avec un corbeau noir sur la poitrine. Si j’attendais dans mes appartements, c’était pour voir quelque peu l’importance que donnait Kiersten à sa demande. C’était une Jarl depuis peu, et réputée pour être aussi douce et délicate qu’un grizzly – peut-être avec moins de poils toutefois. La laisser dans le froid l’agacerait certainement. A voir si elle réagira ou restera cordiale.
Quand la bougie fut consumée, je sortis de ma chambre et me dirigeai vers l’entrée du manoir d’un pas vif, parcourant les couloirs et les escaliers. Des servants circulaient pressements, préparant les appartements pour les invités et transportant de quoi rendre la salle de banquet agréable. Arrivé devant l’entrée principale, je peins un air étonné sur mon visage alors que les gardes ouvraient la porte. La Jarl du Vestrið attendait de l’autre côté, piétinant la neige.
« Salutation Kiersten Konadottir, Jarl du Vestrið. »
« Je m’étonne de vous trouver dehors ! J’avais pourtant averti mes hommes de votre venu et j’espérais qu’ils auraient la présence d’esprit de faire rentrer une personne de votre qualité dès votre arrivée ! Enfin, rentrez donc à l’intérieur de la demeure de mon père vous réchauffer, le voyage a dû être long. »


Détail sur un point de l'univers : le manoir du Jarl du Suðrið
Le manoir du Jarl du Suðrið ressemble à l’Iceberg d’Aarhus, un immeuble se trouvant au Danemark.
Quelques photos:
 

_________________
Compte principal de Melti


Dernière édition par Niklas Goðbarn Nominoeson le Jeu 15 Sep - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cherche-reves.blogspot.fr/
Kiersten Konadottir
Jarl du forum - Admin
avatar

Membre : Riou
Messages : 82
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Vestrið
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t16-presentation-de-kiersten

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Jeu 15 Sep - 12:07


Attendant l'arrivée du fils de Jarl, Kiersten observa son Palais. C'était un ensemble de bâtiments de l'Hier aux formes étranges. Des dents se plantant dans le ciel pour déchirer les nuages. Ils avaient subi l'usure du temps et elle pouvait facilement repérer les réparations en bois, mais l'effet restait saisissant.
Niklas n'arrivait pas.
Elle continua son observation, cherchant des signes de faiblesse dans le Palais et les habitants qui passaient. Il n'y avait clairement pas assez d'ajouts en bois pour espérer un incendie rapide du bâtiment. Les passants qu'elle voyait passer dans la rue par laquelle elle était arrivée n'avaient pas l'air particulièrement affamés ou inquiets. Ses observations ne lui apportaient pas grand chose.
Niklas n'arrivait pas.
Elle laissa ensuite son regard inspecter les kriegers qui l'accompagnaient. C'étaient principalement des femmes, mais il y avait aussi quelques hommes qui par leur qualité au combat avaient gagné leur place malgré ses réticences. Ils étaient tous fatigués par le voyage, elle les avait poussés pour passer le moins de temps possible sur les routes. Elle n'aimait pas quitter sa svaedi, et voulait que son absence soit courte. Sentant le regard de leur Jarl, ils se redressèrent, rejetant leurs épaules en arrière, effaçant la lassitude de leur visage. Fiers d'accompagner leur Jarl. Elle laissa un sourire de satisfaction martiale flotter sur ses lèvres en récompense. Ses inquiétudes se dissipèrent. Elle était bien entourée, et elle n'oubliait pas l'autre penchant de sa quête: protéger les habitants de sa svaedi contre tous leurs ennemis, intérieurs et extérieurs: les Recruteurs, les hommes, y compris du Vestrið, qui veulent opprimer les valeureuses femmes de sa Svaedi, et les fils de Jarl qui la faisaient attendre devant leur porte. Elle descendit souplement de sa monture pour attendre parmi eux, et se réchauffer en tapant des pieds. Le froid commençait à transpercer ses vêtements à présent qu'elle n'était plus en mouvement.
Niklas n'arrivait toujours pas, et cela commençait à l'irriter.
Elle avait parfaitement compris que cette attente n'était pas un accident et que Niklas savait qu'elle était là. Il la faisait volontairement attendre, pour user ses nerfs et pour tenter d'imposer sa supériorité. Il tentait de l'intimider. C'était très mal parti pour lui. Plus jamais elle ne laisserait un homme avoir de l'ascendance sur elle, et plus jamais elle ne courberait la tête devant l'un d'eux. Oh, elle allait le laisser jouer un peu aux dominateurs et faire preuve d'une patience rare, après tout, elle était quand même là pour lui demander quelque chose. Mais il ne l'atteindrait pas. Il n'était qu'un homme de plus, méprisable et méprisant.
Niklas arriva enfin, et elle se composa un visage calme ne laissant pointer qu'une trace d'irritabilité. Sa tenue était simple et correspondait à ce qu'il savait de lui et de son goût pour la sobriété vestimentaire. Il n'avait visiblement pas jugé nécessaire de la mettre de coté pour la rencontrer.
Son air étonné était remarquablement bien imité.
« Salutation Kiersten Konadottir, Jarl du Vestrið.
- Salutation Niklas Nominoeson, fils du Jarl du Suðridð.»
Elle avait à peine appuyé sur le mot en le prononçant, lui rappelant qu'il n'avait pas le même rang qu'elle. Mais le reste de la phrase avait été prononcé sur un ton cordial et respectueux.
« Je m’étonne de vous trouver dehors ! J’avais pourtant averti mes hommes de votre venu et j’espérais qu’ils auraient la présence d’esprit de faire rentrer une personne de votre qualité dès votre arrivée ! Enfin, rentrez donc à l’intérieur de la demeure de mon père vous réchauffer, le voyage a dû être long. »
Oh, que d'amabilité, quel homme serviable... Elle n'en perdit pourtant pas sa contenance, et répondit simplement par un geste de la main dissipant ses paroles avec un sourire courtois. Elle laissa les rênes de son cheval au premier homme passant par là, ne prenant même pas la peine de regarder son visage, et entra dans le palais devant Niklas. La chaleur l'embrassa avec douceur, mais elle ne laissa rien paraître de son soulagement de quitter l'air glacial.
« Je vous remercie de m'accueillir ici et j'espère que nous trouverons tout deux des bénéfices à cette rencontre. »
Elle avait dit ça avec assurance et politesse, sans laisser passer une seule goutte du sarcasme acide qu'elle pensait. Elle était loin de la Kiersten qu'elle était quelques années plus tôt, avant de devenir Jarl, et qui aurait déjà essayé d'enfoncer ses griffes dans la gorge de cet homme qui se payait sa tête. La fonction de Jarl, et surtout ce qu'elle avait fait pour l'obtenir, lui avait appris à garder la tête froide. Pour être plus exact, l'irritation qu'avivait Niklas n'était qu'une escarbille par rapport à la fournaise avec laquelle elle vivait depuis des années. Qu'il essaye de l'énerver, elle lui souhaitait bonne chance pour y arriver. Et bonne chance s'il y arrivait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niklas Goðbarn Nominoeson
Gud du forum - Admin
avatar

Membre : Melti
Messages : 109
Réputation : 1
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils du Jarl Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t20-presentation-de-niklas

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Jeu 15 Sep - 16:36


« Je vous remercie de m’accueillir ici et j’espère que nous trouverons tout deux des bénéfices à cette rencontre. »
Bien qu’en passant la porte les épaules de la Jarl du Vestrið se relâchèrent de soulagement, son visage restait figé dans cette fausse expression de calme et de courtoisie froide. Dans ces yeux brillait une lueur de haine. Je me contentai de sourire. Tout ceci était prévisible. Ce qui l’était moins, c’était que Kiersten ait décidé de plein gré de se rendre à Oslo.
« Je l’espère aussi, mais nous verrons cela plus tard ! Un banquet a été préparé, suivez-moi Jarl Kiersten. Et vous pouvez dire à vos femmes et hommes qu’ils peuvent laisser leurs affaires aux servants. Nous en prendront soin et nous les apporteront dans vos appartements. »
Une moue anxieuse se dessina sur la face de Kiersten. Elle souhaitant ni se séparer de ses kiergers, ni de les désarmer. Mais elle savait aussi qu’il était diplomatiquement incorrect de ne pas poser ses armes à l’entrée du manoir d’un seigneur. Après quelques instants de réflexion, elle se tourna vers ses hommes, leur glissa quelques mots et leur demanda de poser leur équipement. Je m’engageai dans les couloirs du palais, et la Jarl du Vestrið m’emboîta le pas.
Je profitai du court trajet pour échanger quelques formalités, demandant si le voyage s’était bien passé et qu’elle avait été la météo. Je ne prêtai cependant que peu d’intérêt aux réponses. Ces informations, je pouvais les avoir en questionnant un voyageur dans une taverne. Mais il n’était pas encore temps de poser les vraies questions. Nous arrivions dans la grande salle. Contrairement à la plupart des pièces du manoir, celle-ci était un grand hall aux murs blancs. Plusieurs portes et deux escaliers permettaient d’accéder à la pièce, et en faisaient ainsi un lieu central dans le palais. Plusieurs vitres et une imposante porte en bois donnaient sur une cours intérieure, enneigée à cette période de l’année. De l’autre côté de la pièce, adossé au mur, se trouvait un immense aquarium en verre épais dans lequel nageait une sirène. Lorsque mon frère Esben avait ramené cette fée, mon père avait commandé aux meilleurs artisans de la ville ce bocal afin de pouvoir exposer dans la grande salle ce trophée. Comme à son habitude lorsqu’un banquet était organisé dans la grande salle, la sirène s’agitait frénétiquement, frappant parfois les parois. Une grande cheminée dans un coin de la pièce permettait de réchauffer les lieux, et de nombreuses torches projetaient une lumière orangée qui ondulait. La grande table en bois était garnie en hydromel et avec assez de chaise pour accueillir tous les convives, les guerriers mangeront avec les seigneurs ce soir.
« Mais prenez donc place. » Je désignai une chaise à mon invité, en bout de table à côté de mon siège. Alors que la Jarl s’asseyait et que je m’enquérais de la préparation du repas, un grand bruit se fit entendre dans les escaliers.
« Alors comme ça, on prépare un banquet sans me prévenir mon frère ! Ce sont quoi ces manières ! »
Un homme vigoureux d’une trentaine d’année venait de rentrer dans la pièce. Ses longs cheveux blancs étaient tirés en arrière en plusieurs tresses, et il portait une tunique rouge sang qui laissait ressortir ses puissants muscles.
« Mon frère, voici la Jarl du Vestrið Kiersten Konadottir, notre invité.
- La fameuse femme Jarl ! Enfin de l’originalité dans cette maison ! Kort Goðbarn Nominoeson. »
Mon frère fit ses salutations à la Jarl, souriant de ses canines taillées en pointes, puis prit sa place à côté d’elle. Elle était ainsi cernée par deux hommes, et je m’amusais de la situation tandis que les servants invitaient les kriegers du Vestrið à prendre place autour de la table, et que Kort s’était lancé dans le récit de son dernier raid. Les kriegers de Kiersten, principalement des femmes, avaient la mine réjouit d’enfin pouvoir s’assoir à une table et prendre un bon repas prêt d’un feu. Lorsque tout le monde fut assis, je fis signe aux servants d’amener la nourriture. Quelques instants plus tard, des hommes du manoir rentrèrent avec des plats dans les bras. Les conversations s’arrêtèrent. Sur chacun des plateaux se trouvait de nombreux petits cubes blancs. Et sur le dernier plat qu’on posa sur la table des seigneurs, les restes d’une tête de requin putréfiée. Au fond de sa gueule se trouvait les petits cubes blancs, repas de ce soir. Mon frère s’esclaffa bruyamment au milieu du silence presque cérémonieux de la pièce.
« Du hákarl ? Vraiment mon frère ? J’aime quand tu lances ce genre de défi ! »
Du hákarl. De la chair putréfiée de requin. Les sirènes devaient être les seules créatures de la Skania appréciant ce met. Kiersten n’était pas la bienvenue à Oslo. Cette femme n’hésiterait pas un instant à égorger un des miens. A tuer sans pitié un membre de ma famille. Mais si elle était là, avec seulement une poignée de kriegers, c’était pour discuter. Je pris le premier morceau de requin et commença à le mâcher. En espérant qu’elle ne mourra pas d’ingestion avant de parler.

_________________
Compte principal de Melti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cherche-reves.blogspot.fr/
Kiersten Konadottir
Jarl du forum - Admin
avatar

Membre : Riou
Messages : 82
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Vestrið
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t16-presentation-de-kiersten

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Jeu 15 Sep - 19:13


« Je l’espère aussi, mais nous verrons cela plus tard ! Un banquet a été préparé, suivez-moi Jarl Kiersten. Et vous pouvez dire à vos femmes et hommes qu’ils peuvent laisser leurs affaires aux servants. Nous en prendront soin et nous les apporteront dans vos appartements. »
Elle ne pu réprimer une très légère grimace à l'idée de voir ses kriegers désarmés. Mais Niklas agissait dans les règles normales de l'hospitalité, et elle ne pouvait pas décemment refuser. De plus, quelle différence ? S'il voulait l'attaquer, ce n'était pas quelques kriegers, même aussi valeureux que les siens, qui changeraient la donne, en plein milieu du Palais du Jarl. Elle avait attendu cette demande, et décidé de prendre le risque, elle ne pouvait pas changer maintenant. Elle s'approcha de son capitaine, une femme en qui elle avait entièrement confiance et qui pouvait la comprendre à demi-mots.
« Profitez de l'hospitalité en toute quiétude. »
Ses hommes se délaissèrent de leurs armes en les donnant aux servants, conservant tous un couteau caché quelque part dans leurs vêtements ou leurs bottes. Juste de quoi leur donner une toute petite chance de sauver leur propre peau en cas de pépin. Elle tendit aussi le poignard à sa hanche dans un signe de bienveillance. Ayant déjà laissé son arc sur son cheval, elle avait l'air désarmée, même si elle ne doutait pas que Niklas connaisse sa nature de lycanthrope. Heureusement cette arme-là on ne pourrait pas l'en déposséder.
Elle le suivit ensuite dans les couloirs du Palais. Ils échangèrent des banalités polies. Ce n'était pas le moment de parler de choses importantes, et elle avait conscience de ne faire que remplir du silence. Elle prenait quand même la peine de noter mentalement le chemin qu'ils prenaient.
Ils arrivèrent enfin à la grande salle. Le nombre d'entrées et de fenêtre l'indiquait clairement. Elle repéra une cour intérieure enneigée et prit la peine de repérer chaque issue. Elle avait de plus en plus l'impression de marcher volontairement dans une prison, et chaque détail hurlait d'hostilité. Surtout quand son regard s'arrêta sur un grand aquarium avec une créature s'y démenant. Il lui fallut quelques secondes pour comprendre. Une sirène. Ils s'étaient amusés à emprisonner une fée et à l'exposer là. Elle n'avait aucune sympathie pour les fées, mais la garder en vie et la mettre en vue au milieu de la grande salle lui sembla un acte de cruauté barbare et stupide. Ils arrivaient vraiment à impressionner leurs invités avec son petit numéro de prisonnière ? Elle ne lui inspirait que deux choses: du mépris pour ceux qui l'avaient mis là, et l'envie de briser la glace pour tuer la créature, proprement. Il n'y avait aucune raison de la laisser en vie.
Le reste de la salle était plus ordinaire, même si les lumières des torches et de la cheminée étaient trop mouvante pour être chaleureuses. Au nombre de sièges, il était clair qu'ils mangeraient en compagnie des guerriers du Suðrið. Elle s'y était attendu, ils ne pourraient pas discuter lors du banquet, à moins de le faire devant tout le monde. Il ne lui faisait aucune faveur.
« Mais prenez donc place. »
Elle s'assit en bout de table, à coté de Niklas. Elle avait hâte que tous ces simagrées s'arrêtent. Un bruit dans l'escalier lui indiqua l'arrivé d'un nouveau participant dans l'arène.
« Alors comme ça, on prépare un banquet sans me prévenir mon frère ! Ce sont quoi ces manières ! »
Un deuxième. Au moins celui-là avait l'air plus ouvert et ne semblait pas calculer chacun de ses gestes pour avoir l'air secrètement hostile. Elle le jugea rapidement tandis que Niklas la présentait. Il avait l'air d'être avant tout un guerrier.
« La fameuse femme Jarl ! Enfin de l’originalité dans cette maison ! Kort Goðbarn Nominoeson. »
La fameuse oui. Une originalité. Elle ne parvenait pas à déterminer s'il était stupide ou s'il participait au plan général pour faire grincer ses nerfs, mais de toute façon, elle avait décidé d'être polie et courtoise, et lui répondit d'un sourire et d'un signe de tête. Et garda même son sourire quand il s’essaya à coté d'elle et qu'elle se sentit quelque peu coincée. Elle repoussa son malaise, essayant de voir la situation comme un banquet de retour de rand, en compagnie de kriegers, comme lors de sa jeunesse. Évidemment, à ce moment-là elle était entourée de compagnons d'armes et pas d'hommes ayant très envie de lui enfoncer un couteau dans le dos, mais elle n'allait pas s'amuser à compter les différences.
Les plats arrivèrent. Niklas avait apparemment décidé d'en finir avec l'hostilité subtile. Les petits cubes blancs la surprirent sans qu'elle puisse les analyser, mais l'odeur lui donna une petite idée de ce que son hôte avait décidé de faire servir. Le dernier plat la confirma. Ravissant.
« Du hákarl ? Vraiment mon frère ? J’aime quand tu lances ce genre de défi ! »
Ce n'était pas un défi mais un message. Il ne voulait clairement pas la voir, et elle ne lui avait même pas encore parlé. Il l'insultait, et insultait au passage les règles de l'hospitalité. Ses options défilèrent devant ses yeux. Se lever et partir sur le champ. Lui sauter à la gorge en espérant avoir le temps de le tuer sous l'effet de surprise, même s'il devait s'y attendre. Lui demander des explications. Espérer qu'il vomisse le morceau qu'il était en train de mâcher, et mette fin au banquet en perdant la face.
Elle planta son couteau dans un morceau, et parvint à réprimer son haut le cœur en le portant à sa bouche. Si le goût était moins infect que l'odeur, mâcher restait une lutte de sa volonté contre son corps, qui ne pouvait pas accepter que cela fut comestible. Il n'avait peut-être pas tort. Mais elle douta qu'il ait empoisonné le plat, il ne pouvait pas se permettre de tuer une Jarl au beau milieu de son Palais, sachant que tout le Vestrið réagirait à son assassinat. Elle avala.
« Je ne savais pas que la pêche était si mauvaise à Oslo que vous vous trouviez contraint de réquisitionner les repas de vos trophées, remarqua-t-elle avec une voix encore légèrement vernie de politesse. »
Elle indiqua la fée d'un petit geste de tête. A présent qu'elle avait prouvé ne pas agir par peur d'un morceau de poisson, elle pouvait laisser tomber les faux-semblants. Si elle ne réagissait pas, elle apparaîtrait faible et donnerait trop d'importance à sa demande, en acceptant tout pour pouvoir la faire. Pour obtenir quelque chose il faut être prêt à s'en passer.
Elle planta son regard dans celui de son hôte, ses pupilles n'exprimant qu'une volonté dure comme deux couteaux de glace.
« Vous n'avez clairement pas envie de m'avoir à votre table, Niklas Goðbarn Nominoeson. Pourtant vous devez savoir que je suis ici pour une raison. Si vous voulez écouter ma proposition en privée, je suis prête à vous parler. Si cela ne vous intéresse pas, je partirai ce soir. Si vous voulez continuer à me lancer des défis, je suis prêt à les relever, mais épargnez aux autres vos jeux puériles et assumez-le. »
Elle avait conscience qu'il n'avait cherché qu'à la faire sortir de ses gonds, et qu'elle jouait son jeu en réagissant. Mais c'était plus qu'elle ne devait le tolérer, et il allait lui aussi devoir abattre des cartes s'il ne voulait pas perdre la face.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niklas Goðbarn Nominoeson
Gud du forum - Admin
avatar

Membre : Melti
Messages : 109
Réputation : 1
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils du Jarl Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t20-presentation-de-niklas

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Dim 18 Sep - 17:56


« Je ne savais pas que la pêche était si mauvaise à Oslo que vous vous trouviez contraint de réquisitionner les repas de vos trophées. »
Kiersten désigna la sirène tout en prononçant ces mots. Kort s’esclaffa.
« Mon frère aime l’originalité ! Mais je dois reconnaître que ses goûts sont parfois douteux. Mon frère, vous me laisserez choisir le repas la prochaine fois ! »
Je regardai Martin dans son bocal, tout en mâchonnant le morceau de requin que j’avais dans la bouche. J’avais beau avoir mangé plusieurs fois de l’hákarl pour m’habituer au goût, je n’avais jamais réussi à trouver ça bon. Au moins, la sirène mangera bien ce soir avec les restes du banquet. Hallvor ne pourra pas m’accuser d’avoir oublié de nourrir sa fée durant son absence.
Alors que je rêvassais, la Jarl du Vestrið se tourna dans ma direction et me fixa, plantant son regard dans le mien.
« Vous n'avez clairement pas envie de m'avoir à votre table, Niklas Goðbarn Nominoeson. Pourtant vous devez savoir que je suis ici pour une raison. Si vous voulez écouter ma proposition en privée, je suis prête à vous parler. Si cela ne vous intéresse pas, je partirai ce soir. Si vous voulez continuer à me lancer des défis, je suis prête à les relever, mais épargnez aux autres vos jeux puérils et assumez-le. »
Je souris. La plupart des gens y verraient de la satisfaction. D’autres une réaction hautaine. D’autres encore de la puérilité. Il n’en était rien. Ce sourire était seulement de l’amusement. Alors qu’elle avait commencé à me parler sur ce ton, Kort avait rapproché sa main du glaive fixé sur la table. Et je savais que dans l’ombre Sverre avait une flèche encochée, pointée sur la gorge de notre hôte. Les kriegers, aussi bien du Suðrið que du Vestrið étaient surpris, et personne ne savait comment réagir. Mais ma famille, elle, était prête. La famille. Cette « chose » que Kiersten n’avait pas. Cet « élément » qu’elle avait détruit en abandonnant sa mère et en tuant son mari. Cette « force » qu’elle ne connaissait pas.
Je jetai un bref regard à Kort. D’une fraction de seconde. Mais que deux frères parviennent à comprendre.
*Retire ta main et reste calme. J’ai la situation sous contrôle. Mais tiens-toi prêt, on sait jamais.*
Nous avions combattus côte à côte, nous nous entrainions depuis toujours ensemble à nous battre. Avec n’importe lequel de mes frères, les mots étaient inutiles pour nous comprendre.
C’est ainsi de façon calme, naturelle, et sereine, que je me levai. Je m’adressai à Kort jovialement.
« Mon frère, va donc à la taverne avec ces kriegers qu’ils puissent prendre un repas qui leur convient. Il semblerait que les traditions culinaires ne soient pas les mêmes dans nos deux Svæði. Jarl Kiersten, si vous souhaitez discuter, discutons. Je ne peux vous le refusez, je ne suis que fils de Jarl. Mais allons donc dans un bureau, nous serons plus agréablement installés. »
A peine mon annonce finie, je commençai à m’engager vers les escaliers, sans attendre une réaction de la Jarl ou de mon frère.

_________________
Compte principal de Melti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cherche-reves.blogspot.fr/
Kiersten Konadottir
Jarl du forum - Admin
avatar

Membre : Riou
Messages : 82
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Vestrið
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t16-presentation-de-kiersten

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Mer 21 Sep - 22:50


Kiersten ne prit même pas la peine de tourner son visage vers Kort pour écouter sa réplique. Toute son attention était sur Niklas, qui ... souriait. Il lui fallu plusieurs secondes pour analyser son expression, en se forçant à ne pas se laisser aveugler par l'irritation qui n'y voyait que de la condescendance. Il avait l'air de ressentir un amusement authentique, ce qui serait bien la première expression sincère qu'elle lui verrait. Elle n'était pas sure que c'était un bon signe.
La tension dans la salle venait de grimper brutalement. Les kriegers ne semblaient pas trop savoir comment se comporter, mais elle pu remarquer que Kort venait d'éloigner sa main de son glaive. Elle n'était pas sure, mais il lui sembla bien que c'était un regard de son frère qui l'avait calmé. Elle savait maintenant qui réagirait le premier si elle s'en prenait à Niklas. Elle n'avait pas l'intention de le faire, mais c'était bon à savoir.
« Mon frère, va donc à la taverne avec ces kriegers qu’ils puissent prendre un repas qui leur convient. Il semblerait que les traditions culinaires ne soient pas les mêmes dans nos deux Svæði. Jarl Kiersten, si vous souhaitez discuter, discutons. Je ne peux vous le refusez, je ne suis que fils de Jarl. Mais allons donc dans un bureau, nous serons plus agréablement installés. »
Et il partit sans attendre sa réaction. Elle n'hésita pas, indiquant d'un geste à ses hommes de suivre l'invitation de Niklas, et lui emboîta le pas. Ne cherchant pas à parler avant d'être à l'abri des oreilles, elle réfléchit à la suite des événements. Les choses étaient mal engagées, et il n'était visiblement pas bien disposé à son égard. Mais elle ne lui demandait pas de l'apprécier ni même de la respecter, simplement d'accepter son marché. Il semblait assez pragmatique pour lui accorder ce qu'elle voulait pour ce qu'elle avait à lui offrir, en laissant de coté leur antipathie réciproque. Elle se demandait tout de même pourquoi il avait déployé dès le début une telle hostilité alors qu'elle n'avait jamais fait de geste envers lui ou sa svaedi. Le coup du hákarl ne pouvait qu'avoir été prémédité et rien ne justifiait une telle réception. Il lui manquait une pièce du puzzle, et elle se nota mentalement de l'éclaircir plus tard.
Niklas venait d'entrer dans une pièce qu'elle identifia rapidement comme son bureau. Elle entra en jetant un regard discret aux alentours pour être sure qu'ils étaient arrivés et pour repérer les sorties, puis se tourna vers lui. Il était temps que les affaires sérieuses commencent. Elle savait qu'il était inutile d'essayer de l'impressionner en prenant un tour menaçant, il était chez lui. Elle aurait pu essayer de l'embrouiller dans un discours alambiqué mais, si elle avait appris à bien parler et manipuler son interlocuteur, elle avait le pressentiment que sa tentative échouerait face à cet homme-là. Elle décida de jouer cartes sur table. C'est donc sur un ton assuré sans être dominateur qu'elle annonça sa proposition. Sa voix était claire et factuelle, elle se tenait droite, les bras croisés, les yeux dans les siens. L'idée des Recruteurs auraient du la mettre en furie, mais pour le moment, elle arrivait à vider le sens du mot, et ne les regarder que comme un objectif à atteindre, et pouvait parler d'eux comme de renards lui volant ses poules, une simple nuisance.
« Je suis ici pour vous parler des Recruteurs. Je sais qu'il y en a en Suðrið en ce moment et j'ai un compte personnel à régler avec eux. Ils n'ont aucune utilité pour vous et sapent votre autorité comme celle de tous les autres Jarls. Ils sont une nuisance pour toute la Skania, toutes svaedi confondues. Sans parler du fait que si vous ou l'un des vôtres devient un fenghill, ils n'auront de cesse qu'ils ne l'aient abattu. Je pense que vous avez tout intérêt à ce que quelqu'un vous en débarrasse. En l’occurrence, moi et mes kriegers. »
Elle doutait que l'argumentaire suffît à lui faire obtenir gain de cause, mais ne voulait pas aller trop vite en lui proposant un échange. Elle ne savait pas exactement ses vues sur les Recruteurs, et voulait voir à combien il estimait sa proposition. Elle avait été franche sur son objectif, mais n'avait aucune intention de l'être sur le prix qu'elle lui accordait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niklas Goðbarn Nominoeson
Gud du forum - Admin
avatar

Membre : Melti
Messages : 109
Réputation : 1
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils du Jarl Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t20-presentation-de-niklas

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Jeu 22 Sep - 14:36


J’entendis les pas de Kiersten dans mon dos lorsque je m’engageai dans les couloirs. Elle me suivait donc bien. Je ne pris pas la peine de lui adresser un regard, ni de lui parler : nous n’avions plus rien « d’amical » à nous dire. Nous arrivâmes assez rapidement dans un petit bureau du manoir. C’était une simple pièce, peu spacieuse, avec une unique porte et une unique fenêtre. Une table avec des cartes du Suðrið se trouvait au centre, une petite commode au pied de la fenêtre, et un des murs était recouvert d’une grande tapisserie représentant un monstre marin s’attaquant à un navire.
Lorsque nous rentrions dans la pièce, je vis Kiersten analyser rapidement les lieux avant de me fixer et de faire sa déclaration.
« Je suis ici pour vous parler des Recruteurs. Je sais qu'il y en a en Suðrið en ce moment et j'ai un compte personnel à régler avec eux. Ils n'ont aucune utilité pour vous et sapent votre autorité comme celle de tous les autres Jarls. Ils sont une nuisance pour toute la Skania, toutes Svæði confondues. Sans parler du fait que si vous ou l'un des vôtres devient un fenghill, ils n'auront de cesse qu'ils ne l'aient abattu. Je pense que vous avez tout intérêt à ce que quelqu'un vous en débarrasse. En l’occurrence, moi et mes kriegers. »
L’assurance et le manque d’émotion dans ces mots était glacial. Pensif, je me dirigeai vers la commode et sortis une bouteille d’eau de vie. J’en bus une gorgée, et me tournai vers la Jarl.
« C’est la seule chose que je connaisses qui chasse le goût du hákarl. Vous devriez en prendre au moins une gorgée, à part si vous appréciez le requin décomposé. Et non, ce n’est pas empoisonné. » expliquai-je en tendant la bouteille vers Kiersten d’un ton neutre. N’étant ni moqueur, ni joueur, ni agréable. Je pris quelque instant le temps que la Jarl du Vestrið se décide avant de poursuivre.
« Je suis le seul à connaître mes intérêts, et le mieux placé pour connaître ceux de ma famille. Et si l’un des miens devenait un fenghill, cela ne vous regarderait pas. »
J’avais lâché ces mots sèchement. Rien ne servait d’essayer de m’amadouer. Elle n’avait pas de sentiment agréable envers ma famille, raison pour laquelle je ne lui faisais pas confiance d’ailleurs. Je me dirigeai vers une des chaises et m’assis avant de fixer la Jarl du Vestrið. Je m’exprimai avec sévérité, calmement, en détachant chacun de mes mots.
« Vous voulez donc que je vous autorise à patrouiller sur les terres de ma famille avec une troupe de kriegers d’élites ? Tout en insinuant, que je serais incapable de m’occuper moi-même du « problème » des Recruteurs – si on suppose qu’ils soient un problème pour le Suðrið. Allons, je ne pense pas que vous ayez fait tout ce chemin avec seulement des bonnes paroles comme arguments. Qu’avez-vous à me proposer ? »
Il était temps de parler entre seigneurs, de prendre en considération tous les éléments, de conclure des pactes, ou de refuser des marchés. Il était temps de choisir la meilleure option pour sa famille et sa Svæði.

_________________
Compte principal de Melti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cherche-reves.blogspot.fr/
Kiersten Konadottir
Jarl du forum - Admin
avatar

Membre : Riou
Messages : 82
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Vestrið
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t16-presentation-de-kiersten

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Dim 25 Sep - 17:43


La proposition de Kiersten le laissa quelques instants pensif. Il la surprit en sortant d'une commode une bouteille d'eau de vie pour en boire une gorgée.
« C’est la seule chose que je connaisses qui chasse le goût du hákarl. Vous devriez en prendre au moins une gorgée, à part si vous appréciez le requin décomposé. Et non, ce n’est pas empoisonné. »
Elle ne l'aurait pas cru au mot, mais il venait d'y boire, et le goût restait accroché à son palais. Prenant la bouteille sans un mot, elle but à son tour, une petite gorgé, juste assez pour faire oublier le hakarl, pas assez pour troubler son jugement. Le liquide lui brûla les papilles et la gorge, lui offrant une chaleur réconfortante. Il valait mieux boire que manger au Suðrið.
« Je suis le seul à connaître mes intérêts, et le mieux placé pour connaître ceux de ma famille. Et si l’un des miens devenait un fenghill, cela ne vous regarderait pas. »
Sa réplique était plus sèche que l'effet de l'alcool dans sa bouche. Cet homme commençait à sérieusement l'irriter. Elle ne lui voulait personnellement aucun mal, s'attaquer à lui ou sa svaedi n'était absolument pas dans ses plans, elle n'était pas ici pour lui, et il se comportait comme si elle voulait lui planter ses griffes dans les bras. Ce qui avait pour effet de lui donner envie de le faire. Quels talents de diplomate ce Niklas... Elle était venue pour les Recruteurs, sans intérêt particulier pour lui, et elle avait à présent très envie de lui faire avaler la bouteille - le contenu et le contenant.
« Vous voulez donc que je vous autorise à patrouiller sur les terres de ma famille avec une troupe de kriegers d’élites ? Tout en insinuant, que je serais incapable de m’occuper moi-même du « problème » des Recruteurs – si on suppose qu’ils soient un problème pour le Suðrið. Allons, je ne pense pas que vous ayez fait tout ce chemin avec seulement des bonnes paroles comme arguments. Qu’avez-vous à me proposer ?
- Je n'insinue pas que que vous en êtes incapable. Je constate simplement que vous ne le faites pas. Mais laissons cette précision de coté. Je suis prête à vous proposer des rands en échange. Ou autre chose, nommez votre prix. »
Et il avait intérêt à être raisonnable, sinon elle trouverait un moyen de se passer de son accord. Après tout, elle avait déjà dépasser les frontières de sa svaedi. Elle n'était à l'époque que femme de Jarl, mais elle était sure de pouvoir encore se déplacer incognito. Bien sur Niklas saurait qui exterminait les Recruteurs sur ses terres, et alors ? S'il estimait que cela méritait la guerre, il l'aurait. De toute façon, il n'avait pas l'air bien disposé à son égard depuis le début. Et cela justifierait enfin son attitude.
Elle attendait sa réponse, bras croisés, adossée au mur, le menton légèrement relevé dans un air de défi. Qu'est-ce qu'il allait oser demander ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niklas Goðbarn Nominoeson
Gud du forum - Admin
avatar

Membre : Melti
Messages : 109
Réputation : 1
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils du Jarl Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t20-presentation-de-niklas

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Dim 25 Sep - 18:58


« Je n'insinue pas que vous en êtes incapable. Je constate simplement que vous ne le faites pas. Mais laissons cette précision de côté. Je suis prête à vous proposer des rands en échange. Ou autre chose, nommez votre prix. »

Elle n’avait… Rien. Seulement de la haine. Seulement des ambitions personnelles. Et pour acheter ses buts, seulement quelques coquilles de noix. Des rands, le Suðrið en avait assez, et en construisait même régulièrement. Cette femme demandait une audience diplomatique pour discuter de ses intérêts personnels et donnait en échange des biens de son peuple. Elle ne méritait pas son titre de Jarl. Elle ne pensait qu’à ses ambitions sans prendre cas de son peuple. Pensait-elle à ceux qui passeront leurs journées à bâtir les rands qu’elle me donnerait pour avoir le droit de gambader dans les plaines verdoyantes du Suðrið ? J’en doutais fort.
Sans parler qu’elle était prête à amener des hommes d’armes dans sa « quête », à risquer leur vie. Pour quoi ? Certainement pas la grandeur du Vestrið.
Les Recruteurs ne représentaient aucun danger. Au contraire. Ils permettaient de distraire les seigneurs et de faire parler le peuple dans les tavernes. Il était préférable que des marchands parlent de légende sur des hommes qu’ils ne croiseront jamais, plutôt qu’ils se plaignent de l’augmentation du prix du poisson.
Et tout ceci sans parler de son assurance froide, sa certitude d’être utile, son égoïsme. Aucun doute qu’elle avait déjà dû pénétrer au Suðrið, en Hálfmáni ou en Austrið sans demander la moindre autorisation. Je notai dans un coin de ma tête que la Jarl Kiersten ne semblait pas prendre cas des frontières. Il faudra renforcer la surveillance à la frontière avec le Vestrið.

Je fixai mon interlocutrice d’un regard glacial.
« Très bien. Partons sur une base de quatre rands pour un droit de passage durant une année. Vous aurez le droit de circuler dans tout le Suðrið sans que j’intervienne. Si toutefois un Hauldr serait incommodé par votre présence, ça sera à vous de vous débrouillez, je ne suis pas responsable de votre imprudence. Ma seule action sera d’avertir mes postes de garde à la frontière du Vestrið pour qu’ils vous laissent passer. Vous aurez le droit d’amener jusqu’à une dizaine de kriegers avec vous. Si vous êtes plus nombreux, à savoir si vous venez avec un rand complet – voire plusieurs rands–, je considérai que c’est une déclaration de guerre. »
Je fis une pause tout en continuant de fixer Kiersten, et j’enchaînai avant qu’elle eut le temps de parler.
« Ma condition, cependant, c’est que vous ne tuez pas le chef des Recruteurs. Vous pouvez le capturer, l’abandonner, ou ce que vous voulez. Mais je le veux en vie, et en un seul morceau. Et que vous me le livrez, ou que vous m’indiquez où il se trouve. » M’entendis-je déclarer d’un ton monotone, dénué d’émotion.

_________________
Compte principal de Melti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cherche-reves.blogspot.fr/
Kiersten Konadottir
Jarl du forum - Admin
avatar

Membre : Riou
Messages : 82
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Vestrið
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t16-presentation-de-kiersten

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Ven 7 Oct - 23:27



Il réfléchit un moment, et elle s'interrogea sur ce qu'il se passait sous ses cheveux blancs. Il devait chercher à comprendre pourquoi elle voulait tant s'en prendre aux Recruteurs. La plupart des Jarls se fichaient d'eux et n'y voyait tout au plus qu'une petite nuisance. Ils étaient incapables de voir qu'ils piétinaient leur autorité, mettaient en danger l'équilibre des forces et l'ordre en s'attaquant à des fenghils qui avaient été Dyrrs ou Jarls, sans respecter les frontières ni suivre aucune règle. Ils ne les voyaient pas venir voler les enfants dans leurs foyers mêmes. Ou s'ils le voyaient, ils s'en fichaient. Qu'est-ce que ça pouvait lui faire à ce Jarl, qui avait grandi dans ce grand palais à l'abri au milieu des kriegers, d'imaginer les femmes du peuple qui portaient et élevaient des enfants pour se les faire enlever sans rien dire ?  Comment aurait-il pu concevoir de voir son frère, son Kort, ce chien qui lui obéissait au doigt et à l'oeil, arraché de sa vie avec juste son mépris comme au revoir ? Il n'avait jamais été rejeté par un moins que rien qui se pensait supérieur, il n'avait jamais connu l'humiliation d'être jugée indigne d'être enlevé. Mais ce n'était pas que de la vengeance, même si Kiersten elle-même ne savait pas à quel point ses sentiments l'influençaient. Elle voulait exterminer les Recruteurs parce qu'ils étaient une menace pour son peuple en s'y croyant tout permis, et elle voulait remettre les hommes à leur place parce que les femmes méritaient de dominer et d'être à jamais protéger du sort de sa mère et du sien. Ses combats pouvaient sembler haineux et ils l'étaient certainement, mais elle agissait aussi par amour pour son peuple, dans sa vision distordue et obsessive de la réalité. Elle voulait les protéger.
Mais bien sur, l'homme en face d'elle, qui avait grandi avec toutes les certitudes et les assurances d'un fils de Jarl, ne pourrait jamais comprendre ses raisons. Il ne pouvait que profiter de l'occasion pour lui extorquer des richesses ou des alliances, et s'imaginer des motifs à coup sur méprisants pour son geste.
« Très bien. Partons sur une base de quatre rands pour un droit de passage durant une année. Vous aurez le droit de circuler dans tout le Suðrið sans que j’intervienne. Si toutefois un Hauldr serait incommodé par votre présence, ça sera à vous de vous débrouillez, je ne suis pas responsable de votre imprudence. Ma seule action sera d’avertir mes postes de garde à la frontière du Vestrið pour qu’ils vous laissent passer. Vous aurez le droit d’amener jusqu’à une dizaine de kriegers avec vous. Si vous êtes plus nombreux, à savoir si vous venez avec un rand complet – voire plusieurs rands–, je considérai que c’est une déclaration de guerre. »
Il laissa une pause qui lui permit d'évaluer sa proposition. Elle était loin d'être généreuse, sans pour autant être honteuse. Il ne lui fallu qu'un instant pour savoir qu'elle accepterait. Une dizaine de kriegers lui suffirait si elle les choisissait bien - et après tout elle avait déjà fait bien des dégâts seule.
« Ma condition, cependant, c’est que vous ne tuez pas le chef des Recruteurs. Vous pouvez le capturer, l’abandonner, ou ce que vous voulez. Mais je le veux en vie, et en un seul morceau. Et que vous me le livrez, ou que vous m’indiquez où il se trouve. »
Son esprit se mit à tourner à toute vitesse. Que voulait-il du chef des Recruteurs ? Qui était-il ? Elle n'avait pas réussi à se procurer d'informations assez précises sur lui. Son père pouvait-il être devenu leur chef ? Ou son frère ? Il était clair que si elle les retrouvait, elle n'allait pas les lui livrer. Mais elle ne donnerait pas sa parole en sachant que dans deux possibilités, certes improbables, elle la briserait. Et elle n'était pas sure de ces intentions avec le chef des Recruteurs, mais sa mission ne serait jamais accomplie s'il l'épargnait et qu'il retrouvait des personnes pour le suivre. Un instant elle fut tentée d'accepter sans un mot de plus, sans interroger les motifs de cet homme qui l'irritait et sans ce soucier de trahir une partie de son engagement.
« J'accepterai, si vous me dites l'identité de ce chef des Recruteurs, et vos intentions à son propos. Si vous voulez le protéger, c'est que vous le connaissez. Or je ne peux pas vous promettre de ne pas tuer un homme dont je ne connais pas même le nom. Et je ne peux pas tolérer que vous le laissiez repartir en paix recruter d'autres hommes et rendre tout mon travail vain. Je ne pense pas que ma demande soit abusive quand vous obtenez quatre rands pour finalement juste promettre de ne rien faire. »
Elle aurait pu accepter sans discuter et réfléchir plus tard, mais cela aurait été risquer de manquer à sa parole, et de mettre en danger sa svaedi en donnant à Niklas une raison légitime de l'attaquer. Malgré son envie de tout sacrifier à sa haine, il lui restait juste encore assez de raison pour ne pas se laisser tomber dans une telle bassesse.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niklas Goðbarn Nominoeson
Gud du forum - Admin
avatar

Membre : Melti
Messages : 109
Réputation : 1
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils du Jarl Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t20-presentation-de-niklas

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Sam 8 Oct - 1:14


« J'accepterai, si vous me dites l'identité de ce chef des Recruteurs, et vos intentions à son propos. Si vous voulez le protéger, c'est que vous le connaissez. Or je ne peux pas vous promettre de ne pas tuer un homme dont je ne connais pas même le nom. Et je ne peux pas tolérer que vous le laissiez repartir en paix recruter d'autres hommes et rendre tout mon travail vain. Je ne pense pas que ma demande soit abusive quand vous obtenez quatre rands pour finalement juste promettre de ne rien faire. »

Je fixai toujours la Jarl du Vestrið, mes yeux de glace dans les siens. Et j'enchaînai sans prendre de temps pour réfléchir.
« Est-ce que je vous ai demandé pourquoi vous traquez les Recruteurs ? Non. Mes intentions sont mes intentions. Tout comme les votre vous sont propres. » Déclarai-je sur un ton neutre.

Je devrai me renseigner sur le chef des Recruteurs, il était vrai que je manquai d’information à ce sujet.

Je me penchai un peu vers elle et lui glissai, sans élever la voix, comme un murmure, mais aussi tranchant qu’un glaive :
« Je le tuerai. Et si je ne doute pas de votre capacité à traquer, et tuer des Recruteurs. Je doute de votre capacité à me tenir tête. Je vous déconseille de ne pas respecter cette part du contrat. »

Je me redressai et me tournai vers la fenêtre. J'avançai vers la vitre tout en lâchant :
« Cela sera la seule et unique offre que je vous ferai, Jarl Kiersten. A vous de voir si vous l’acceptez, ou si vous la refusez. »

La nuit tombait et donnait une couleur pourpre au paysage. Je regardai pensif Oslo en attendant la réponse de Kiersten.





_________________
Compte principal de Melti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cherche-reves.blogspot.fr/
Kiersten Konadottir
Jarl du forum - Admin
avatar

Membre : Riou
Messages : 82
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Vestrið
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t16-presentation-de-kiersten

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Lun 10 Oct - 18:48


Sa réponse vint sans qu'il ait le temps d'y réfléchir, même si sa voix était neutre.

« Est-ce que je vous ai demandé pourquoi vous traquez les Recruteurs ? Non. Mes intentions sont mes intentions. Tout comme les vôtres vous sont propres. »

Il croyait l’impressionner en la menaçant de lui demander des explications ? Des raisons, elle en avait une liste assez longue pour pouvoir parfaitement se justifier sans arriver à ses raisons secrètes. Elle ne se gênerait pas pour lui donner un argumentaire détaillé. Elle n'avait pas guidé ses soldats jusque ici en leur disant qu'elle agissait par vengeance personnelle. Il se pencha vers elle pour continuer, et elle se crispa, retenant son réflexe de faire s'écraser son poing contre sa mâchoire.

« Je le tuerai. Et si je ne doute pas de votre capacité à traquer, et tuer des Recruteurs. Je doute de votre capacité à me tenir tête. Je vous déconseille de ne pas respecter cette part du contrat. »

Il s'éloigna vers la fenêtre, ce qui permit à Kiersten de garder la tête froide et de se forcer à laisser l'insulte glisser sans l'atteindre.

« Cela sera la seule et unique offre que je vous ferai, Jarl Kiersten. A vous de voir si vous l’acceptez, ou si vous la refusez. »

A la façon dont il regardait le paysage, la négociation était pour lui close, et il n'attendait plus que sa réponse, sans même se donner la peine d'avoir l'air d'y accorder de l'importance. Cela lui laissait au moins le temps de réfléchir. Son envie la plus immédiate était de lui faire regretter son insulte, mais même si le sujet de conversation altérait son sang froid, il lui restait encore assez pour se retenir. Elle se concentra sur ce qu'elle pouvait deviner de Niklas. Quel intérêt pouvait il avoir pour ce chef des Recruteurs ? Avait-il une revanche personnelle à régler avec lui, ou au contraire mentait-il pour le protéger ? Ou n'avait-il mis cette condition que pour son petit plaisir personnel, et la pousser à bout ? Il semblait assez tordu pour faire une chose pareille.
Sa condition n'affectait pas l'avenir de sa svaedi s'il tenait parole, et elle était prête à renoncer à porter elle-même le coup final si cela lui permettait de réussir sa mission. Elle laissa de coté Styr et son père - il était assez improbable qu'ils soient devenus chef - en les repoussant au fond de ses pensées, là d'où ils ne devaient jamais sortir. Elle ne pouvait pas s'empêcher de ressentir un petit doute en rejetant cette idée, car elle n'aimait pas ne pas tout envisager, mais penser à cette situation était trop complexe et dangereux face à un Niklas qui attendait sa réponse. Tant pis pour l'inconnu, elle avait autre chose à faire qu'envisager des dilemmes improbables.

« J'accepte, Niklas Nominoeson. Mais si vous ne tenez pas votre part, vous verrez si vos doutes sont justifiés. »

Sa voix était claire, posée, déterminée avec juste assez de solennité pour sceller un pacte. Elle n'avait pas besoin d'être menaçante, s'il était méprisant il n'était pas non plus assez stupide pour avoir besoin de sous-titres. Elle avait besoin de cet accord et elle le respecterait à la lettre. Les poignards dans le dos ne faisait pas partie de l'accord. Mais Niklas n'était qu'un homme, puissant certes, mais sans assez d'importance pour qu'elle mette ses projets en danger pour lui faire ravaler son insulte. Une fois les Recruteurs anéantis, elle s'occuperait d'hommes comme lui. Chaque chose en son temps.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niklas Goðbarn Nominoeson
Gud du forum - Admin
avatar

Membre : Melti
Messages : 109
Réputation : 1
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils du Jarl Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t20-presentation-de-niklas

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Lun 10 Oct - 19:22


« J'accepte, Niklas Nominoeson. Mais si vous ne tenez pas votre part, vous verrez si vos doutes sont justifiés. »

Je continuai de regarder par la fenêtre, et répondis d’un ton neutre sans me tourner vers mon interlocutrice.
« Si vous ne tenez pas votre part, vous verrez que je ne plaisante pas avec les contrats. »

Le rouge de l’horizon déclinant s’atténuait peu à peu, laissant l’ombre de la nuit envahir les rues. Les lumières d’Oslo s’éclairaient une à une, dansant doucement au loin, derrière la fenêtre.

Sans bouger, j’enchaînai toujours sur le même ton.
« Les négociations sont donc closes. Vous pouvez rester la nuit dans le manoir de ma famille, une chambre vous a été attribuée à l’étage, au fond du couloir. Voyez demain avec mon frère Kort pour les conditions de livraison des rands, j’enverrai un messager à la frontière du Vestrið de mon côté. En espérant que vous passerez une bonne nuit Jarl Kiersten Kunadottir. »

Je continuai de regarder le paysage, essayant de calmer la migraine qui commençait à marteler mes tempes. Pas le genre de migraine que l’on attrape en restant trop longtemps dehors ou lorsqu’on n’a pas su s’arrêter de boire à un banquet. Mais ce mal de tête, ce vertige à la fin d’un affrontement rude. Ce dur retour à la réalité après la montée d’adrénaline. Il n’y avait pourtant eut aucun conflit difficile, aucune prise de risque. Mais ce n’était pas la première fois que ceci arrivait.

_________________
Compte principal de Melti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cherche-reves.blogspot.fr/
Kiersten Konadottir
Jarl du forum - Admin
avatar

Membre : Riou
Messages : 82
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Vestrið
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t16-presentation-de-kiersten

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Mar 11 Oct - 18:57



Il regardait encore par la fenêtre en répondant, ne semblant n'accorder plus aucune importance à la conversation.

« Si vous ne tenez pas votre part, vous verrez que je ne plaisante pas avec les contrats. »

Mais oui petit Niklas, menace, menace... L'accord passé, la tension qui avait tendu ses muscles s'évaporait doucement, et elle avait simplement envie de pousser un long souvenir et d'oublier la scène, au moins pour un moment. Elle n'avait plus besoin de rien de cet homme, et il pouvait retourner à sa place: nuisance insignifiante, et problème à régler plus tard.

« Les négociations sont donc closes. Vous pouvez rester la nuit dans le manoir de ma famille, une chambre vous a été attribuée à l’étage, au fond du couloir. Voyez demain avec mon frère Kort pour les conditions de livraison des rands, j’enverrai un messager à la frontière du Vestrið de mon côté. En espérant que vous passerez une bonne nuit Jarl Kiersten Kunadottir.
- Bonne nuit à vous aussi, Niklas Godbarn Nominoeson, et merci pour votre hospitalité. »

Sa voix était devenue mécanique et elle n'exprimait que de la politesse usée. Elle n'espérait qu'il survive à la nuit que parce qu'il fallait qu'il donne ses ordres, sinon elle lui souhaiterait volontiers de s’étouffer dans son sommeil.
Elle sortit sans un mot de plus, et rejoignit la chambre qu'il lui avait été assignée. Elle vérifia par réflexe qu'il n'y avait personne de caché puis ferma la porte. Elle retrouva ses armes dans la chambre, et prit son arc et ses flèches qu'elle posa à portée de main depuis son lit, en s'assurant que la corde n'avait pas été abîmée pendant le voyage, ou dans les mains maladroite d'un serviteur. Assise sur le lit, elle se calmait en faisant ce geste familier et quotidien de vérifier ses armes, ce qui lui ramenait à une époque plus simple où elle n'était que krieger et n'avait pas à se soucier de politique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Mar 11 Oct - 19:13


Un forme jaillit de l’ombre, et se jeta sur Kiersten. Surprise, la Jarl n’eut pas le temps de réagir, et se retrouva plaquée sur le lit, un couteau sous la gorge. Au-dessus d’elle un jeune homme entre vingt et trente ans la fixait avec des yeux gris. Ses cheveux blonds, relativement court, tombaient en cascade chaotique et encadraient son visage dur.
Il lâcha sèchement, déterminé.
« Qui est le chef des Recruteurs ?! »
La lame de la dague n’était pas pressée contre la gorge. Mais d’un geste net, elle pouvait égorger sans difficulté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiersten Konadottir
Jarl du forum - Admin
avatar

Membre : Riou
Messages : 82
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Vestrið
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t16-presentation-de-kiersten

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Ven 14 Oct - 21:07


Son début de quiétude fut interrompu brutalement. Elle aperçu une ombre du coin de l’œil et avant même que ses réflexes s'activent elle était plaquée contre le lit avec une lame contre sa gorge. Elle estima la situation en une seconde. La force de son agresseur était trop grande pour qu'elle puisse l’éjecter d'un seul mouvement, et son visage dur dénotait qu'il n'hésiterait pas à la tuer si elle était trop lente. Elle prit donc un instant pour examiner l'homme aux cheveux blonds. Elle était à peu près sur de ne l'avoir jamais vu. Un homme de Niklas ? Il faudrait vraiment qu'il soit un crétin pour l'attaquer maintenant, rendant caduc leur accord et montrant au monde entier qu'il tuait ses invités.
« Qui est le chef des Recruteurs ?! »
La question la surprit peut-être plus encore que l'agression. Qu'est-ce que ce type pouvait vouloir du chef des Recruteurs ? Elle ne savait pas, mais cela l'intéressait. Tout comme il l'intéressait de le distraire le temps de faire glisser sa dague hors de sa manche jusque dans sa main. L'avant-bras plaqué contre la cuisse, elle essayait de le pousser le long de son bras, bien qu'elle la pointe écorchait profondément sa peau au passage. Elle ne laissa pourtant rien paraître, et braqua son regard dans celui de l'intrus, plein d'une colère froide qu'elle n'avait pas à forcer.
« Que lui voulez-vous ? Et qui êtes vous ? »
Sa voix était sèche et implacable. Sans les images, on n'aurait pas su qui avait une lame contre la gorge de qui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Ven 14 Oct - 21:32


L’inconnu se redressa et libera Kiersten, tout en gardant sa dague à la main.
Il portait une simple tunique bleue sombre et des braies amples brunes toutes aussi sombres. La tenue était dans l’ensemble sale, tâchée à plusieurs endroits et surtout couverte de poussière comme si elle avait servi à nettoyer une pièce. Le tissu semblait toutefois de bonne qualité et n’était ni troué ni déchiré. Les manches et le bas de l’habit pesaient lourdement et laissaient penser que plusieurs dagues étaient cachées à plusieurs endroits de la tenue. Il portait dans son dos un cerceau en bois.

Il jeta un coup d’œil dédaigneux au bras de Kiersten et poussa un soupir d’exaspération en secouant légèrement la tête :
« Arrêtez de faire la pitre avec votre dague. Après vous allez vous blessez puis faudra que vous trouvez une excuse pour justifier ça. »

Il toisa Kiersten d’un air qui se voulait dur, mais en étant attentif il était possible de voir une lueur de compassion au fond de son regard.
« Bon. Laissez-moi deviner, qu’on aille plus vite. Vous savez rien sur l’identité du chef des Recruteurs c’est ça ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiersten Konadottir
Jarl du forum - Admin
avatar

Membre : Riou
Messages : 82
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Vestrið
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t16-presentation-de-kiersten

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Sam 15 Oct - 21:51


A son grand étonnement, la seule réaction de l'agresseur fut de la relâcher en se redressant. Il n'avait même plus l'air de vouloir être menaçant, bien qu'elle nota qu'il avait gardé son arme à la main et qu'après une rapide inspection visuelle de ses vêtement, il avait d'autres armes cachées dans ses vêtements. Elle chercha en un instant des indices sur son identité. Les habits semblaient de bonne qualité et assez neufs pour ne pas être troués, mais ils étaient tachés. Ils semblaient ajustés à sa taille, donc pas le fruit d'une rapine. Un homme assez riche pour s'acheter de bons vêtements, mais dont les activités impliquaient de se salir, ou qui n'avait pas eu l'occasion de se changer depuis un moment. Cela ne l'avançait pas beaucoup. En tout cas, il avait la stature d'un combattant, ce qu'elle avait déjà compris de sa force. Elle ne ferait pas l'erreur de le sous-estimer au combat. Niveau intelligence, elle avait quelques doutes, attaquer quelqu'un dans le palais d'un Jarl, ça semblait pas être un plan terrible.

« Arrêtez de faire la pitre avec votre dague. Après vous allez vous blessez puis faudra que vous trouvez une excuse pour justifier ça. »

Elle se releva avec souplesse mais sans se presser, et prit sa dague sans plus se cacher. Elle la garda à la main, pas plus agressive que lui, et scruta son regard. Il donnait l'impression de vouloir être dur, mais elle n'y croyait pas. Il y avait une faiblesse au fond de ses pupilles. Il n'était pas venu dans le but de tuer, il voulait juste l'information, et avait pensé que l'attaquer était un bon plan. Crétin.

« Bon. Laissez-moi deviner, qu’on aille plus vite. Vous savez rien sur l’identité du chef des Recruteurs c’est ça ? »

Elle prit une seconde pour établir une stratégie, puis répondit avec franchise:

« Je ne sais pas rien. Je ne sais pas grand chose, et je ne connais ni son nom ni son visage. Je répète, que lui voulez-vous ? »

Elle ne le perdait pas du regard, prête à réagir au moindre mouvement dans sa direction, ou baisse de son attention. Mais elle était aussi sincèrement intriguée par cet inconnu, plus encore qu'inquiète ou énervée de son geste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Sam 15 Oct - 22:11


L’assurance de Kiersten, son regard dur, sa dague tenue fermement à sa main fit sourire légèrement l’inconnu. Pas de la moquerie – comme Niklas l’aurait fait – mais de la considération. Il comprenait, et approuvait même cette attitude.

« Je ne sais pas rien. Je ne sais pas grand-chose, et je ne connais ni son nom ni son visage. Je répète, que lui voulez-vous ? »

L’inconnu laissa échapper un léger rire. La situation semblait provoquer plusieurs émotions chez ce personnage, dont un mélange d’angoisse et d’amusement. Il se pencha souplement en avant en écartant les mains, comme s’il saluait une salle. Il commença d’une voix ironique.
« Moi ? Je ne lui veux rien. Du moins. Pour l’instant… Les Recruteurs n’ont aucun intérêt, alors leur chef pouf… »
Il se redressa et continua, le ton plus dur.
« Mais Niklas. Lui. Lui veut quelque chose. »
Il pointa sa dague dans la direction de Kiersten pour la désigner, et finit d’une voix tranchante et froide.
« Et ceci devrait vous inquiéter bien plus que ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiersten Konadottir
Jarl du forum - Admin
avatar

Membre : Riou
Messages : 82
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Vestrið
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t16-presentation-de-kiersten

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Dim 16 Oct - 21:38

Elle décela un petit sourire sur son visage, qui, étonnement, ne semblait pas condescendent. Son petit rire ne paraissait pas non plus moqueur, ni sa fausse révérence. Il semblait amusé, mais pas se payer de sa tête. C'était reposant après un entretien avec Niklas, mais elle ne relâchait absolument pas son attention.

« Moi ? Je ne lui veux rien. Du moins. Pour l’instant… Les Recruteurs n’ont aucun intérêt, alors leur chef pouf… »

Il lâchait ses informations au compte-goutte celui-là.

« Mais Niklas. Lui. Lui veut quelque chose. »

Bravo. Elle avait pas besoin qu'un homme vienne l'agresser dans sa chambre pour deviner que Niklas avait quelque chose derrière la tête. Sa façon de parler du fils de Jarl laissait deviner qu'il n'était pas de son coté, mais il n'y avait rien de tranché dans son discours. Il n'avait visiblement pas envie de parler clairement. Pourquoi rester si c'était pour ne pas lui transmettre un message clair ? Voulait-il lui aussi gagner du temps ?
Quand il pointa sa dague vers elle, ses muscles se tendirent mais elle se retint: il ne faisait que la désigner.

« Et ceci devrait vous inquiéter bien plus que ça. »

Son avertissement ressemblait beaucoup à une menace, mais pourtant cela ne cadrait pas avec le tableau. S'il travaillait pour Niklas, il était très stupide de lui conseiller de la méfiance envers lui. Et s'il travaillait contre lui, il se fatiguait beaucoup pour pas grand chose: il était clair aux yeux de tous qu'elle n'était pas son alliée et n'avait pas l'intention de l'être. Cet homme avait des intentions indéfinissables si elle ne réfléchissait que par rapport aux Recruteurs et à ce qu'elle savait de Niklas.

« Si vous voulez que votre avertissement serve, il va falloir me dire un peu plus que ça. J'avais pas besoin de vous pour me méfier de Niklas, mais j'ignore ce qu'il veut vraiment. Vous avez l'air de vous intéresser au chef des Recruteurs que dans la mesure qu'il intéresse Niklas, peut-être que vous pourriez trouver un accord avec celle qui va chercher ce chef. »

Elle n'était pas sure de réussir à faire confiance à ce type, surtout au vu de son entrée, mais après tout elle venait de faire un accord avec Niklas, et elle n'avait certainement pas confiance en lui. Il lui fallait des informations, même douteuses. Son offre était donc sincère, bien qu'elle n'excluait toujours pas d'utiliser des techniques plus coriaces.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sverre Goðbarn Nominoeson
Bogari du forum
avatar

Membre : Melti
Messages : 50
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/10/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Suðrið
Héritage: Lycanthrope, fils de Nominoé
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t49-presentation-de-l-inconnu

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Dim 16 Oct - 22:16


« Si vous voulez que votre avertissement serve, il va falloir me dire un peu plus que ça. J'avais pas besoin de vous pour me méfier de Niklas, mais j'ignore ce qu'il veut vraiment. Vous avez l'air de vous intéresser au chef des Recruteurs que dans la mesure qu'il intéresse Niklas, peut-être que vous pourriez trouver un accord avec celle qui va chercher ce chef. »

A peine Kiersten eut fini sa déclaration que l’inconnu partit dans un grand fou rire. Un rire clair et réel. Les phrases de la Jarl raisonnaient creuses dans la pièce. Le rire semblait lui sincère, et chargé de sens.

Entre deux rires, le personnage déclara d’un ton très amusé.
« Un accord ?! Ha… Vous croyez encore être dans cette mascarade de négociation avec Niklas c’est cela ? ».

L’inconnu reprit son souffle et regarda Kiersten avec un grand sourire, avant de poursuivre d’un ton calme.
« Je vous aime pas Kiersten. Je dirais même plus. Je vous tuerais volontiers. »

Il soupira en secouant légèrement la tête.
« Nous ne tirerons rien l’un de l’autre ce soir. C’est malheureux m’enfin, il fallait s’y attendre. »

Il rangea sa dague à sa ceinture et se dirigea vers la porte souplement. Il mit la main sur poignée. S’arrêta quelques instants, et déclara par-dessus son épaule.
« Kiersten. T’approches pas du chef des Recruteurs. Tu risquerais de mourir. Tel un arbre qu’on abat car il se trouve là où on veut construire notre maison. Et je pense pas que ça soit une bonne chose. Nous sommes des fétus de paille, évites de t’approcher du feu. »
Il ouvrit la porte et sortit dans le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiersten Konadottir
Jarl du forum - Admin
avatar

Membre : Riou
Messages : 82
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2016

Feuille de personnage
Svaedi d'origine: Vestrið
Héritage: Lycanthropie
Lien vers la présentation: http://haisrandhers.forumactif.org/t16-presentation-de-kiersten

MessageSujet: Re: Rencontre diplomatique [PV Niklas]   Jeu 3 Nov - 10:06


La proposition de Kiersten fut reçue par un grand rire qui parvint à la désarçonner un instant, elle qui pensait en avoir assez vu pendant la soirée pour ne plus être étonnée de quoi que ce soit. Elle était tellement surprise qu'elle ne parvenait pas à s'énerver qu'il se paye ouvertement sa tête.

« Un accord ?! Ha… Vous croyez encore être dans cette mascarade de négociation avec Niklas c’est cela ? »

Il riait tellement qu'il avait du mal à récupérer son souffle. Kiersten envisagea de l'attaquer à ce moment-là, alors que le rire le déconcentrait, mais il y avait trop de critères à prendre en compte dans sa décision pour qu'elle s'y résolût avant qu'il reprenne son calme.

« Je vous aime pas Kiersten. Je dirais même plus. Je vous tuerais volontiers. »

La réciproque était juste, mais elle ne l'écoutait plus, elle calculait ses meilleures chances pour pouvoir l'abattre assez silencieusement pour que toute la maisonnée ne rapplique pas.

« Nous ne tirerons rien l’un de l’autre ce soir. C’est malheureux m’enfin, il fallait s’y attendre. »

Blablabla, baisse ta garde encore un instant petit, cette fois elle était prête. Elle n'avait qu'un seul coup. Il rangea sa dague et partit vers la porte. Il n'avait visiblement pas l'intention d'essayer de la tuer. Elle n'aurait pas de problème pour justifier un cadavre dans sa chambre - on l'avait agressée, elle s'était défendue - mais elle ne voulait pas le tuer, elle voulait savoir qui il était et qu'il s'exprime enfin clairement. Ce qui n'était pas possible si elle le tuait ou s'il se battait en rameutant tout le clan Nominoeson.

« Kiersten. T’approches pas du chef des Recruteurs. Tu risquerais de mourir. Tel un arbre qu’on abat car il se trouve là où on veut construire notre maison. Et je pense pas que ça soit une bonne chose. Nous sommes des fétus de paille, évite de t’approcher du feu. »

Le voilà philosophe maintenant. Merci infiniment pour ce conseil qu'elle ne suivrait pas. C'était juste un fou, se répétait-elle, retenant sa main armée. Elle le laissa partir sans chercher à l'arrêter. Elle n'allait pas risquer un incident diplomatique pour un fou, même un fou trop bien informé et armé. Et surtout, elle n'était pas sure d'être en état de prendre une décision raisonnable. Elle referma la porte, prit la clé et se laissa tomber contre la porte pour respirer enfin. Cette journée avait été beaucoup trop longue et n'avait eu aucun résultat. Sa tête était remplie d’énigmes et elle avait l'impression que c'était le palais entier qui voulait jouer avec sa santé mentale, comme si les murs mêmes du bâtiment distillaient un poison pour son esprit. Ses mains tremblaient alors qu'elle sentait la rage monter en elle. Elle avait l'habitude d'être confrontée à des situations qu'elle ne pouvait pas comprendre par manque d'informations, et d'être humiliée en décidant de ne rien faire car cela était nécessaire à ses plans. Mais cette soirée-là, elle commençait à limiter les bornes de son contrôle de soi-même. Elle ferma les yeux et des visages vinrent danser derrière ses paupières, hypnotiques comme les flammes d'un brasier emportant le monde entier. Les autres, les Niklas et les inconnus rieurs, n'étaient que des brindilles dans cette fournaise de fin du monde. Elle les éliminerait une fois sa mission accomplie, et saurait les contenir jusque là.
La nuit passa sur une Kiersten alternant rage et réflexion froide, élaborant ses plans pour réaliser son obsession avec les nouvelles données qu'elle venait de recevoir. Au petit matin, elle savait ce qu'elle ferait, et avec retrouvé toute son assurance, sa maîtrise et sa détermination. Elle pouvait retourner chez elle en sachant que son voyage n'avait pas été vain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rencontre diplomatique [PV Niklas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De la Coutume Diplomatique Poitevine (Archives)
» LE RETOUR DE TU TUD PASSEPORT DIPLOMATIQUE EN POCHE
» Le passeport diplomatique de Duvalier et le jeu de Michel Martelly
» Une expédition diplomatique.
» Courrier diplomatique de la R.P. du Valdisky

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haïsrandhers :: Suðrið :: Oslo :: Palais du Jarl-
Sauter vers: